AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
La Pomme Empoisonnée
avatar

Elle sait tout . Elle voit tout
I want more !
⇜ crédit : Ysea
⇜ feat by : Une belle pomme

ժ Messages : 262
ժ Sous d'or : 297
ժ Âge : Pense à des millénaires multipliés par l’éternité, ajoutés aux temps immémoriaux et tu auras une petite idée de mon âge.
ժ Profession : L'ombre qui plane au-dessus de vos vies...
ժ Conte : Tous et aucun à la fois.
ժ Qui es-tu en réalité ? : Nul ne le sait, je ne vais donc pas m'amuser à te le révéler !

MessageSujet: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Lun 21 Oct - 10:13

8ème rp aléatoire (John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh & Adeline Irlinger)



Une maison hantée ?


Voici donc un nouveau rp aléatoire réunissant 4 personnes : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting. Pour le 1er tour de jeu, vous répondez dans l'ordre que vous voulez, sachez qu'il définira l'ordre de réponse pour la suite (à moins bien entendu qu'un personnage n'ait rien à faire pendant quelques temps !). Seuls les 4 personnes citées ont le droit de venir ici (et peut-être la Pomme pour pimenter un peu le jeu, on verra ça ! Wink)

Voici l'intrigue :

Quelques semaines avant qu'Emma ne parvienne à lever la malédiction, une rumeur courrait sur une maison hantée. On dit qu'elle se trouve dans le lotissement du Quartier Ys. La maison est partiellement dans la forêt, et inhabitée depuis des années....
En ce soir du 15/07/13, le hasard réuni un petit groupe. De quatre courageux ou de quatre fous, au choix...
Tous ont les mêmes souhaits : tester leur limite, se faire peur peur, découvrir la vérité sur cette maison qui fait beaucoup parler....
Les raisons de leur venue, après tout, ne regardent que les 4 comparses qui vont devoir s'allier pour faire une petite visite imprévue de cette demeure....
Entre planchers qui grincent et éclairs qui zèbrent le ciel, ils ne sont pas prêts d’oublier cette soirée. Car oui, le hasard veut qu’il tonne et pleuve à verse ce soir-là ! Alors, rumeur véritable ou pas ?


Le rp commence donc lorsque vous rentrez à tour de rôle dans la maison. Par effraction, bien entendu. N'oubliez pas qu'il peut et qu'il tonne, ça ajoute à l'image flippante de la soirée. De même, la maison est effrayante, l'image même de la maison hantée... A vous de voir si c'est vrai ou pas, cependant....
De même, le rp se passe quelques jours avant la levée de la malédiction, donc, vous ignorez qui vous êtes en réalité....
Si vous avez des questions, contactez le staff par MP sur le compte de la Pomme ! Smile

Bon jeu !

N'oubliez pas que la Pomme ne pourra être tenue responsable du grand n'importe quoi régnant dans ce RP. Et mangez des Pommes, c'est bon pour la santé !



Dernière édition par La Pomme Empoisonnée le Ven 20 Déc - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
John T. Clayton
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : moonkin tarzandrood
⇜ feat by : Travis fimmel

ժ Messages : 48
ժ Sous d'or : 62
ժ Âge : 25
ժ Profession : Travaille dans le zoo
ժ Conte : tarzan
ժ Qui es-tu en réalité ? : tarzan

MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Sam 26 Oct - 9:35

Les souvenirs, son passé demeuraient un grand mystère pour l'homme aux cheveux d'or. Il ignorait son vécu, toute son histoire dans la jungle. Pourtant et sans le savoir, il en conservait quelques fragments: Il adorait les animaux par dessus tout, il était assez sauvage dans le font mais surtout très très curieux sur le monde qui l'entourait. A rien attisé sa vaine curiosité, lui causait parfois bien des ennuies. Comme ce jour la ou il avait décidé de faire une ou deux courses pour le repas du soir au centre ville. La journée se saurait très bien déroulé s'il n avait pas eut cette fameuse et mystérieuse maison sur son chemin. Une demeure de la ville qui se faisait très souvent parlée d'elle, beaucoup racontait qu'elle était hantée par des esprits ou qu'elle possédait des ''trésors" inimaginables. Normalement, John aurait passé outre ces belles histoires, saurait juste contenté de lever les yeux en rigolant d'entendre de telles choses. Il l avait fait d'ailleurs à son amie, trois fois avant de changer de sujet. Mais maintenant qu'il était devant cette maison, les choses n'étaient plus pareilles. Un certain charme mélangé à un envoûtement se dégageaient de cette maison, attirait John à y rentrer. Afin d'être le plus discret possible, le jeune homme regarda fugitivement autour de lui, s'avança lentement à l'arrière de la demeure. Pour l'instant, aucun signe d'alarmant, aucune étrangeté.

Puis; l'ancien seigneur de la jungle passa la tête à la première fenêtre: L'intérieur était sombre, lugubre et il ressentait la mort d'ici. Les meubles poussiéreux, les miroirs salis par le temps et ce parquet en décomposition indiquaient l’inhabitation de cette demeure. Avoir peur? Malgré sa détermination d'en savoir plus, il devait bien se l'avouer.. Car après tout, John devait s'attendre à tout même du pire. Il s'écarta de la petite fenêtre pour aller jeter un coup d'oeil à une autre. Cette fois ci, il était tombé sur une salle de bain. Veille comme le monde, il remarqua cette affreuse baignoire des temps anciens qui lui faisait froid dans le dos. Autant il avait envie de prendre un bon bain bien chaud lorsqu'il en voyait une, mais la.. Il avait plutôt envie de s'en fuir très loin. Une vilaine grimace s'afficha rapidement sur son visage juste avant d'apercevoir une ouverture : Une fenêtre assez large dont les carreaux avaient disparu. Entrer par infraction ? Suite à un petit temps d'hésitation, de réflexion, John décida de braver l'interdit avec une bonne excuse. Si jamais on le choperait ici, il n'aura qu'a dire qu'il cherchait son petit chaton. Un enjambement, un autre mouvement de ce genre là et hop il se trouvait à l'intérieur de la maison. Dès lors, ses membres se mirent à trembler, ses yeux ne cessaient de parcourir la pièce et ce froid mortuaire lui glaçait le sang. Il mit un certain temps avant de s'avancer à petits pas, à regarder tous les objets. A en juger ce lustre, ce bougeoir et cette table, la maison datait des années 1850.. C'était si vieux tout ca qu'on se demandait encore qu'est ce que ça faisait ici. Effectivement, c'était assez curieux que personne n'avait pris le temps de vider cette maison ou que personne ne l'avait racheté..

«  Qui va là ? Montrez vous! »

Un fantôme ? Un mort vivant ? Ce n'était que des légendes, pas la peine de paniqu.. Ah !! c'était quoi ce bruit ? L'alerta sa pauvre conscience à la fois affolé et en colère de se retrouver dans une telle situation. Pas du tout confiant de cet endroit, John s'empara d'un morceau de planche, s'immobilisa. En entendant d'étranges bruits de pas à l'étage, le jeune homme aux cheveux d'or leva les yeux au plafond et le tapota légèrement avec son bout de bois...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Sam 26 Oct - 11:55

15 Juillet 2013. Quartier Ys. Storybrooke.

« LITHIUM. LITHIUM viens ici bordel. Mais qui m'a donné une tortue pareille ! »  Oui. J'étais en train de courir après ma tortue dans les rues du Quartier. Et oui j'étais en train de courir sous la pluie et l'orage. Est ce que c'était vraiment important ? Pourquoi ? Beaucoup de questions non ? Toujours était il qu'alors qu'un éclair zébra la nuit dans le lointain je sursautais un peu. Ma tortue s'était échappée alors que j'ouvrais la voiture pour rentrer à la maison, et… Enfin voila. C'était une grosse tortue, mais ça ne l'empêchait pas d'aller vite, surtout si il faisait des glissades sur le sol mouillé. Du coup j'avais verouillé mon véhicule, et ignorant la tempete je m'étais mis à la recherche de Lithium. Tant pis pour la pluie, tant pis pour le gros rhume ou pire que je choperais probablement à courir comme ça en t shirt, jean sous un temps pareil, avec seulement une écharpe, désormais inondée, pour me protéger… Non, je pouvais pas laisser mon seul ami, ou du moins mon ami le plus fidèle, seul comme ça, dans un quartier non loin de la forêt en plus. On entendait parfois des loups, imaginez si l'un d'eux avait envie de se faire un kebab de tortue ou quelque chose comme ça.

Bref. Salem à la rescousse, je courais à la recherche de ma bestiole, quand je la vis enfin, s'inflitrant dans une maison à l'air… abandonné. Elle m'avait toujours angoissée et attirée à la fois cette maison. Certains la disaient hantées, d'autres disaient que les anciens propriétaires étaient morts, ou s'étaient suicidés. Je n'en savais rien. A la base je m'en fichais. Mais alors que je m'en rapprochais je ne pouvais nier une certaine fascination morbide pour cet endroit.

La petite queue de mon monstre reptilien, était la dernière chose que je voyais alors qu'elle s'inflitrait dans un trou dans le mur. 63 centimètre, 18 kilos, et elle trouvait encore le moyen de me faire courir….   « Bon et bien… Allons y. Lithium ça ne me fait pas rire. »   Et regrettant de ne pas avoir pris la lampe torche dans le coffre de ma voiture, je pénétrais dans la maison abandonnée, par le même trou que ma sacré tortue. Non, je ne repartirais pas sans elle… Et puis, fallait voir le point positif. Au moins j'étais protégée de l'orage.

« Et Maintenant ? »    … Oui, parler à voix haute, ça me rassurait un peu. Non pas que j'ai peur ou quoi que ce soit, mais il fallait reconnaitre que l'endroit était un peu glauque. Bon allez Salem. Du courage voyons. Elle était bien rapide cette tortue… Je me sentais… Lente. Molle la sur le coup. Du coup je continuais à avancer en récitant les premiers vers de l'Enéïde en Latin dans le texte…. « Arma, virumque cano, Trojæ qui primus ab oris Italiam, fato profugus, Laviniaque venit Litora : multum ille et terris jactatus et alto Vi Superum, sævæ memorem Junonis ob iram… » Oui. A chacun ses petits travers hein….  Moi ça me rassurait énormément. Et puis, zut d'abord.

Soudain un bruit et comme des paroles me firent sursauter et je me taisais, partant à la recherche de la source de ces bruits la. On aurait dit la voix d'un homme.

« Hey… Il y'a quelqu'un ? » Peut être que la prochaine fois j'acheterai un chat... ou un chien. C'était plus docile...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Dim 27 Oct - 10:27

Cela faisait tellement longtemps que je ne m'étais pas retrouvé ici. Je ne sais vraiment pas pourquoi. Je ne comprends pas. Pourtant, j'adore cette endroit, j'adore m'installer devant un petit café de chez Granny, écouter d'un oreille distraite les conversations des autres clients. Mais ces derniers temps, je suis beaucoup trop occupée par mon travail. J'ai de plus en plus souvent cette impression de manque dans ma vie, que j'essaye de combler au boulot. Je n'ai que vingt deux ans, et je vis déjà comme une petite vieille qui ne sait pas quoi faire de sa vie. Mais mince ! Je suis bien trop jeune pour tomber dans une routine métro-boulot-dodo. J'ai conscience de tout ça, de ce qui m'arrive en ce moment, et pourtant j'ignore totalement de quoi il s'agit. C'est comme si, petit à petit, les choses changeaient en moi, et que ma parfaite petite vie à Storybrooke ne me convenait plus. Je ne sais pas pourquoi c'est aujourd'hui que j'ai eu le déclic pour me reprendre en main, mais une chose est sur, c'était le bon timing.
Tranquillement installée devant mon café vanille – oui, je prends toujours des café vanille, c'est ma drogue – j'étais attentive à la conversation des deux inconnus juste derrière moi. J'ignorais où cela me mènerait, et désormais, je me demande si c'était vraiment une bonne idée. Dans tous les cas, leur conversation m’intéressait énormément. Des rumeurs à Storybrooke ? Comment ne pas être intéressé ? Une maison hantée dans le quartier Ys ? Comme si j'allais détournais mon attention. Maintenant que je suis devant cette maison, je regrette un peu plus d'avoir fait ma curieuse. Moi qui voulait pimenter mon quotidien..

C'est donc ainsi que je me suis retrouvé sous la pluie, en plein milieu d'un orage devant cette maison effrayante. Pas étonnant que l'on dise qu'elle est hantée ! Ce truc doit être abandonné depuis au moins dix ans. C'était le type même de la maison hanté. En lisière de forêt, abandonnée, lugubre, qui semble tomber en ruine, un vieux manoir quoi... Je ne sais pas vraiment si je devrais entrer dedans. Je pourrais très bien rentrer à la maison, bien au chaud, et faire comme si de rien était. Au dessus de moi, le tonnerre gronde et me fait sursauter. Je ris nerveusement et essaie de ma calmer. Zut alors, c'est qu'une maison abandonnée. Je m'approche d'une des fenêtres, jette un dernier coup d’œil derrière moi, et me décide enfin à entrer à l'intérieure. Je dois bien admettre que ça me donne la chair de poule et des frissons partout. J'ai peut être l'air d'une trouillarde, mais vous ne l'avez pas vu, vous cette maison ! Et j'ai décidé de venir ici, le seul jour où le temps se prête à tourner un film d'horreur. Et j'en serais sûrement le personnage principal.
Cette maison a beau m'effrayer, j'ai vraiment envie d'aller visiter l'intérieure. Et, bien que j'hésite un moment, je finis par entrer à l'intérieur, me demandant ce qui va se passer une fois que j'y serais. Je ne cesse de me répéter que ce n'est qu'une rumeur, que rien de tout cela existe et que tout va bien se passer, mais au fond, j'ai toujours cru en ces choses là. Je me demande plus pourquoi on devrait ne pas y croire. Et l'intérieur de la maison est encore plus morbide que l'extérieur. Il fait tellement noir que j'ai du mal à mettre un pied devant l'autre. Le parquet grince sous mes pas. Des portes claquent, et je me dis que c'est simplement des courant d'air, sans parvenir à m'en convaincre.
Je sursaute de nouveau en entendant des sons, comme si quelqu'un me parlait, m’appelait. J'attrape le premier truc à mes côtés, qui s'avère être une simple planche de bois, et balbutie :
« Qui.. Qui est là ?! »
Je continue d'avancer doucement, discrètement, brandissant mon bout de bois, prête à toute éventualité.
Revenir en haut Aller en bas
Adeline Irlinger
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Blondie
⇜ feat by : Hilarie Burton

ժ Messages : 39
ժ Sous d'or : 41
ժ Âge : 36 ans
ժ Profession : Chanteuse
ժ Conte : Sherlock Holmes
ժ Qui es-tu en réalité ? : Irène Adler

MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Mar 29 Oct - 8:52

La pluie commença à tomber de plus en plus fort et Adeline n'avait pas la moindre idée d'où elle se trouvait. En sortant de chez elle pour se changer un peu les idées, elle n'avait pas pensé à vérifier la météo et son parapluie était resté dans le hall d'entrée. Mais cela ne lui aurait pas servi à grand chose, le vent était en train de se lever. Pendant tout le trajet qu'elle avait fait, elle avait été perdue dans ses pensées. Ni le chemin pour revenir sur ses pas, ni le quartier ne lui semblait familier. Elle était trempée jusqu'aux os et ses cheveux, complètement décoiffés, lui collaient à la tête. Autant pour la ballade revigorante. Elle serait chanceuse si elle n'attrapait pas un horrible refroidissement. Son regard balaya les maisons alentours, tentant tant bien que mal de se repérer. Décidément, n'éveillait de souvenir, mais son esprit était souvent confus ses derniers temps... Au loin, elle aperçu une grande maison qui lui rappelait vaguement quelque chose. Toujours arrosée telle une plante verte, elle courut jusqu'à l'entrée. Bon, elle ne connaissait pas l'endroit finalement. La maison était de la même période que la sienne, c'était peut-être ce qui l'avait perturbée. Elle s'avança tout de même sous le porche. La maison semblait abandonnée mais encore vaillante, malgré quelques carreaux cassés et la peinture écaillée. Et puis, comme abri contre l'orage qui s'annonçait, elle aurait pu trouver bien pire. Sans réfléchir, elle porta ses mains à sa tête et chercha à tâtons une épingle à cheveux. La serrure s'ouvrit aimablement en un rien de temps. Alors qu'elle poussait la porte, elle se dit que c'était décidément aussi simple que dans les films... Sans se rappeler qu'elle avait déjà eu une ou deux occasions d'affiner sa technique, dans une autre vie.

L'intérieur était ancien, poussiéreux et couvert de toiles d'araignées. En refermant soigneusement la porte d'entrée, elle se demanda un instant ce qui avait poussé les propriétaires à s'en aller. Une petite flaque se formait sous ses pieds. Elle tordit ses cheveux pour les essorer, mais c'était peine perdue. Elle resterait trempée. Puis, un bruit de porte qui claque se fit entendre, ainsi que le grincement d'une planche de bois. Elle se força à inspirer profondément, comme le lui avait conseillé son médecin. Le stress était un des ennemis à combattre et elle ne se laisserait pas paniquer. Des voix s'élevèrent dans la maison et soudain, elle cru comprendre pourquoi la maison était si vide. Elle se mit à chantonner un de ses opéras préférés, à voix basse. Soit elle entendait des voix, et elle allait avoir besoin de médicaments plus forts. Soit il y avait vraiment des gens dans la bâtisse. Des squatteurs, des SDF ou des jeunes se rassemblant à l'abri de leurs parents. Elle ne savait pas quelle possibilité elle préférait. Elle avança de quelques pas pour sortir du hall d'entrée et s'aventurer plus avant dans la maison, tentant de repérer l'origine des bruits. Il lui sembla entendre un "qui est là". Elle se dit qu'il valait mieux s'annoncer et dit d'une voix forte et la moins effrayée possible :

« Bonsoir, je ne veux pas vous déranger mais il pleut beaucoup dehors. »

A la réflexion, cette phrase était stupide, mais elle aurait pu l'être bien plus. Elle tendit l'oreille pour discerner d'où venait les voix, ce qui n'était pas simple entre l'orage qui grondait et les bruits de la maison.
Revenir en haut Aller en bas
John T. Clayton
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : moonkin tarzandrood
⇜ feat by : Travis fimmel

ժ Messages : 48
ժ Sous d'or : 62
ժ Âge : 25
ժ Profession : Travaille dans le zoo
ժ Conte : tarzan
ժ Qui es-tu en réalité ? : tarzan

MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Sam 2 Nov - 15:56

Ce manoir faisait terriblement peur et n'avait rien de rassurant. Tout ce qui s'y trouvait, inspirait une grande méfiance. Les objets, dont la plupart lui était inconnu, en disaient long sur l'atmosphère du lieu. Effrayant, certes, mais ça ne retirait pas cette dévorante curiosité. En son âme, elle le poussait à agir, à surmonter cette peur et à découvrir petit à petit ces mystères. Il aurait pu s'enfuir, rebrousser chemin et oublier cette maudite maison. Cependant, ça ne faisait pas parti de ses principes. John restait têtu, à demi aveugle du danger et déterminé d'en savoir plus. Le bâton dans les mains, le jeune homme aux cheveux d'or marchait doucement vers une autre pièce. Après une veille salle de bain, il tomba sur une espèce de chambre à coucher. Comme on l'aurait deviné, tous les meubles avaient pris de l'âge, de l'ancienneté. La poussière régnait en maître et le fit éternuer plus d'une fois. A la vu d'un cadre, John s'approcha de la table de chevet en se disant qu'il allait peut être en apprendre plus sur les anciens propriétaires. En vain, la photographie était tellement usée par le temps qu'il lui était impossible de détailler les personnages comme il l'aurait voulu. Ca restait des ombres, de vulgaire taches sur un bout de toile. Découragé, il reposa le cadre, continua les inspections de la salle. Il y aurait sans doute passé des heures et des heures, si ce n'était que ses sens étaient constamment en alerte. Une nouvelle fois, il entendit des bruits de pas, une nouvelle fois il se rendit compte qu'il n'était pas seul ici. Pour en finir avec toutes ses rumeurs d'esprits, de fantômes et de sorcières -John n'y croyait pas, pour lui ce n'était que de la pure fiction-, il s'empara de son bout de bois et.. Tout à coup, une voix féminine surgit dans les airs, avait l'air aussi perdu que lui.

Fronçant les sourcils, l'ancien seigneur de la jungle fit quelques pas vers le couloir. Bien sombre, il eut beaucoup de mal à distinguer une silhouette puis une autre et.. Mais ils étaient combien dans cette maison ? Bonne question.. Il n'aimait pas ça, sentait que quelque chose ne tournait pas rond. Une mauvaise farce ? Un coup foireux ? Ou simplement une coïncidence ? Dans tous les cas, il devait garder son calme, paniqué ne servait strictement à rien. Bien jolies ces belles pensées mais pas évident à mettre en pratique. La preuve, John s'était brusquement retourné et était à deux doigts d’assommer cette pauvre jeune femme. En réalisant qu'elle était bien en chair et en os, John baissa tout de suite son arme, s'écarta d'elle pour éviter de se prendre un coup sur le nez. Elle était plus petite que lui, elle avait les cheveux longs et orangés. Dans ses yeux, John retrouvait les mêmes sentiments qu'il ressentait à l'heure actuelle : Une certaine peur mélangée à de la panique. Enfin, c'était ce qu'il cru.

« Je ne vais pas vous faire du mal, je suis juste ici pour.. »

Pour quelles raisons ? Quel était déjà son argument ? Avec toutes ses peurs, bien qu'il ne le montrait guère, John l'avait oublié. Par chance, il fut tiré d'affaire par.. Oh, il sentit une goutte d'eau sur le front qui le fit sursauter. Que.. De la pluie dans une maison ? Ce fut une grande première, ça l'interpellait. A tel point, qu'il recula d'un ou deu..

« Oups, navré je vous avez pas vu. Mais qu'est ce que vous faites ici ? »

Prit de court, cette phrase était sortie toute seule. John était vraiment désolé d'avoir bousculer cette nouvelle personne, qu'il n'osa la regarder dans les yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Lun 4 Nov - 12:17

Et c'est toujours en train de réciter le premier chant de l'Eneïde en latin, que je traquais ma tortue monstrueuse a travers la maison délabré. Ce n'était pas possible de courir aussi vite… C'était une tortue bordel de nouilles pas cuites, une tortue. Pourquoi j'avais pris une tortue en animal de compagnie si elle était aussi rapide qu'un chat sauvage ou qu'un lévrier ou que… Non, c'était juste que j'étais particulièrement lente, et que l'obscurité n'aidait en rien. Bon, allez Salem on se reprend. On evite d'être une grosse patate, on cherche la tortue. On la recupere, et on s'en va. Bon plan non ? C'était un bon plan. J'en étais sure. Un très bon plan. Dans tout ça j'oubliais que j'étais maladroite comme pas deux, que je n'étais pas particulièrement agile ou douée… Disons que j'étais un très bon professeur de langues anciennes, et qu'hormis… Les livres, je ne savais pas … maitriser grand chose. Enfin, si il y'avait un fantôme je pourrais toujours lui parler en Grec pour le faire fuir. Ça serait déjà ça. Même si soyons honnêtes les fantômes n'existaient pas. Bon, j'étais loin de me douter que j'en avais côtoyé un très grand nombre dans une autre vie, d'ailleurs ça m'aurait semblé complètement ridicule. Mais soit, ne parlons pas de ça…

Donc, on disait… « Lithium. La prochaine fois je prendrais un chien ! Je vais te transformer en tortue rôtie tu va voir ! Avion direct pour la chine tu te fera manger ! Reviens ici ! » quoi ? Non je n'étais pas gentille, mais je n'en pensais pas moins. Et soudain, alors que je voyais un petit bout de queue léopardée s'échapper à travers une alcôve, j'atterrissais dans une pièce où il y'avait déjà des personnes…. ? C'était une réunion secrete ou… on était un beau groupe de boulets… ?

« Je… pardon. Je ne voulais pas vous interrompre… ? Je cherche ma tortue. Vous ne l'auriez pas vu par hasard ? Vous avez de la lumière ? C'est une grosse tortue et je .. je ne savais pas qu'il y'avait quelqu'un et… Pardon je parle trop ! »   Je parlais effectivement trop, à cause du stress, et du fait que je ne savais pas vraiment tenir une conversation avec quelqu'un. Alors en plus avec un groupe de personnes ça allait pas le faire… Un éclair illumina la pièce à ce moment la, et je restais silencieuse alors que le tonnerre ne tardait pas à le suivre. Merde. Dans quelle galère je m'étais fourrée moi… ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Lun 4 Nov - 19:10

Cette maison ne m'inspire vraiment pas. D'autant plus que je suis à l'intérieur. Qu'il y a de drôle de bruit. Qu'il fait noir. Qu'il pleut. Qu'il y a du tonnerre. Bref. Un vrai film d'horreur. Et ça ne me plaît pas du tout, mais absolument pas du tout. Je continue de traîner mon bâton devant moi, tout en jetant des coup d’œil furtif de tous les côtés. Je dois vraiment ressembler à une cinglée, avec mes cheveux décoiffés, la panique qu'on lit en moi et mon regard de tueur.
J'épie absolument toute la maison, je remarque le moindre petit détail. Ça me rassure un peu. Ça me donne l'impression que je serais moins surprise s'il m'arrive quelque chose. Mais que pourrait-il bien m'arriver hein ? Je suis toute seule, dans une grande maison abandonnée, personne ne sait où je suis. Mais oui, voyons, pourquoi je panique ?! Je m'en veux tellement d'avoir décidée de venir ici. Mais d'où m'est venue cette idée stupide ? Il fait tellement sombre. Partout autour de moi, les ténèbres m'entourent. Je continue d'entendre des bruit de pas, des portes grinçaient, et je sens mes poils se dressait sur mes bras. Je frissonne, et essaie de me dire que ce n'est que des souris. Bien que ce serait de très grosses souris, et qu'au fond, ça ne me rassure pas du tout.
Je continue de parcourir la maison, méfiante, paniquée, en partie à la recherche d'une sortie, me demandant pourquoi je suis venue ici. Plus je m'aventure ici, et plus mon cerveau me dicte de partir. Je doute de plus en plus. Et si cette rumeur de maison hantée était réelle ? Si ce n'était pas une simple rumeur en l'air ? J'aurais l'air bien malin, tiens. Je marche, sur la pointe des pieds, pour essayer de me faire le plus discrète possible, et d'un coup, je sens quelque chose me frôler. Je pousse une sorte de cri, qui reste à moitié étranglé dans ma gorge. Je plaque ma main sur la bouche, ferme les yeux et respire un grand coup. C'est rappé pour la discrétion. Je regarde autour de moi pour savoir ce que c'était, avant de réaliser que j'ai simplement effleurer un rideau, ou quelque chose du genre. Il règne un calme trop angoissant, ici. Je répète une nouvelle fois, pour essayer d'apaiser cette peur qui me serre le ventre. D'un autre côté, s quelqu'un me répond, je ne sais pas si se serait plus ou moins effrayant.
« Il y a quelqu'un ? »

Je continue d'avancer dans le couloir, regardant sans cesse derrière moi, mon bâton toujours à la main, prête à agresser le premier monstre qui apparaîtrait devant moi. Je m'attarde un moment sur ce qui se passe derrière mon dos, on ne sait jamais. Et lorsque je me retourne, je sursaute, sur le point d'attaquer. Devant moi, un homme, lui aussi brandissant un bout de bois. De nouveau je pousse un petit cris, et reste paralysée. Pourquoi est-ce que je ne bouge pas ? Je ferais mieux de partir d'ici rapidement ! Et lui, qu'est ce qu'il fait là, d'abord ? Mais l'inconnu baisse son « arme » presque aussi rapidement qu'il s'était retrouvé devant moi. Il recula lorsqu'il aperçu ce qui était censé servir à ma défense.
L'homme ne semblait pas être beaucoup plus vieux qu'elle. Il était assez grand, et possédait de long cheveux blond. Mais dans cette obscurité, il reste une simple silhouette, une ombre. Je ne sais pas à quoi je ressemble, personnellement, mais je pense que je dois dégager une aura de terreur. Je mets quelque temps avant de reprendre mes esprits et de laisser tomber mon bâton. Je voudrais m'excuser, de l'avoir à moitié agresser, mais aucun son ne sort de ma bouche. Par contre, lui, réussit à parler.
« Je ne vais pas vous faire du mal, je suis juste ici pour.. »
J'attendais qu'il m'explique sa raison d'être ici. En tout cas, moi, je n'ai plus aucune idée de pourquoi je le suis. Je dois paraître idiote, à rester ici, le regardant, la bouche ouverte, sans parler, ni bouger. Mais quelle belle abrutie je fais ! La prochaine fois, je resteras bien tranquillement à la maison. L'étranger recule de quelque pas, et fut stoppé par une troisième personne. Mais qu'est-ce donc que tout ce monde ? Une simple coïncidence ? Je ne sais pas, mais c'est d'autant plus effrayant. Comme si le destin nous avait tous réunit ici pour nous séquestrer plus facilement par la suite.
La nouvelle venue parle. Peut-être un peu trop. J'aimerais bien que tout le monde se taise. C'est flippant quand tout le monde parle. Quand les gens ne parlent pas aussi, c'est vrai, mais c'est un détail. En plus, j'ai du mal à comprendre tout ce qu'elle raconte. Elle parle de tortue. Pourquoi y aurait-il une tortue dans cette maison ? Arrrh ! Toutes ces questions dans ma tête ! Je déteste être stressée comme ça !
Un éclair, comme un flash, éclaire la pièce un instant. Je trouve cela effrayant. Cette histoire devient de plus en plus bizarre. Je ne sais pas vraiment si je peux faire confiance à tout ces gens. Mais je crois bien que je vais devoir compter sur eux pour sortir d'ici.
« Je.. Pourquoi vous êtes là.. ? »
Revenir en haut Aller en bas
Adeline Irlinger
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Blondie
⇜ feat by : Hilarie Burton

ժ Messages : 39
ժ Sous d'or : 41
ժ Âge : 36 ans
ժ Profession : Chanteuse
ժ Conte : Sherlock Holmes
ժ Qui es-tu en réalité ? : Irène Adler

MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Ven 15 Nov - 12:33

Pendant un bref instant, la pièce fut illuminée par un violent éclair. Un frisson parcourut sa colonne vertébrale sans qu'elle sache si il était causé par le froid ou la peur. Elle songea qu'il ne faudrait pas s'étonner si elle attrapait une maladie avec ses vêtements humides et glacés... Les voix, il y avait au moins un homme et une femme, semblaient toutes venir de la même pièce. Elle se dirigea vers la porte et entendit une jeune fille demander "Pourquoi vous êtes.. là ?" Intriguée, elle poussa sur la poignée. Trois personnes se trouvaient là, en réalité, et semblaient tout aussi effarés qu'elle. Ce n'était pas un rendez-vous qu'elle avait devant ses yeux, mais bel et bien le fruit du hasard.

« Bonsoir... Désolée si je vous dérange. »

Elle était presque certaine à présent que ce n'était pas le cas. Elle s'avança un peu plus vers les autres intrus. Le plancher émit un grincement sinistre. Leurs visages lui étaient familiers, mais ce n'était personne qu'elle connaissait. En tout cas, qu'elle reconnaissait, mais on ne pouvait pas dire que l'éclairage était fabuleux. C'était plutôt curieux de se retrouver comme ça entourés d'inconnus dans une maison dont elle venait de forcer la porte. La pièce était aussi délabrée que la précédente et de l'eau tombait, par endroit, du plafond. Le mobilier restant était poussiéreux et ancien.

« Vous... Vous venez souvent ici ? »

Elle s'adressait à un peu tout le monde en même temps, espérant ne pas interrompre quelque chose. Ce n'était pas la phrase la plus brillante qu'elle ait jamais formulée, mais ça permettait de briser le silence et peut-être d'engager une conversation. Elle ne comptait pas passer toute la soirée ici, mais elle espérait que le temps s'améliorerait avant qu'elle ne doive repartir. En attendant, autant ne pas chacun regarder ses pieds...
Revenir en haut Aller en bas
John T. Clayton
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : moonkin tarzandrood
⇜ feat by : Travis fimmel

ժ Messages : 48
ժ Sous d'or : 62
ժ Âge : 25
ժ Profession : Travaille dans le zoo
ժ Conte : tarzan
ժ Qui es-tu en réalité ? : tarzan

MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Ven 15 Nov - 22:47

Pauvre John, dans quelle galère il s'était encore foutu. Sa curiosité l'avait conduit dans la maison hanté, celle que tout le monde parlait depuis des jours et des jours, il avait visité une ou deux pièces et.. Le voilà entouré de trois femmes, qu'il ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve. Cette coïncidence d'être réunis ce jour la, était assez étrange. L'ancien seigneur de la jungle était susceptible. Non pas que ces trois la lui voulaient du mal, juste que.. Que.. Vous ne rêvez pas, le soigneur vint de se perdre dans ses pensées. Il ne savait que penser de cette curieuse situation ni comment réagir. Vu de l'extérieur, on trouverait ça louche, même très louche. Un homme avec trois filles dans une soit disante maison hantée... Il y avait de quoi se poser des questions... Un violent éclair déchirait ce semblant de plafond, suivit d'un grognement sourd qui lui firent sursauté. Au même instant, il entendit une drôle histoire de tortue. Hein ? Qu est ce que ça venait faire ? A rien n'y comprendre, sa tête fit un mouvement de recule, ses sourcils se froncèrent et le reste de son corps exprimait ouvertement tout sa stupéfaction. Étonné mais pas idiot, il prit un temps de réflexions. Il essaya de se calmer, de se souvenir des paroles de la fille. A ce qu'il en savait, elle était à la recherche d'une tortue qui était apparemment la sienne... Euh..

BAM, le tonnerre retentissait une nouvelle fois dans la demeure, çà lui remit les idées en place. Ca faisait du bien, il se sentait plus en maître de la situation. D'ailleurs, son corps tout entier le démontrait : Sa respiration avait reprit son rythme normal, ses muscles étaient plus détendu et ses yeux n'étaient plus dans le flou. Une quantité de mots saurait d'une inutilité pour répondre à la demande de la femme, juste un signe négatif de la tête suffisait largement. Bavarde, elle était tout le contraire du soigneur. Plutôt dans l'action, ce dernier finir par décider de continuer sa petite inspection de cette fameuse maison hantée. Il laissa donc les deux filles ensemble, s'avança un peu au fond du couloir et rouvrit doucement une veille porte. Elle grinçait, ce satané bruit avait toujours la fâcheuse manie de lui glacer le sang. Pourtant, son courage resta intacte, il ne recula guère devant cette nouvelle découverte. Tendis qu'il s'attendait à un trucs fabuleux, il fut très déçu de tomber sur les toilettes.. Qui ne sentaient pas bon du tout.. L'odeur tellement forte traversa tout le couloir. Horrible ! John referma vite la porte et il revint vers le petit groupe.

«  cette maison est tout sauf normale.. On dirait que nous sommes dans un monde parallèle ! »

De la magie ? Il n'y croyait pas du tout ! Non, pour lui, elle n'appartenait qu'au monde des contes, des belles histoires qu'on trouvait dans les romans.. Quoi que là, il devait avouer qu'un gros doute planait sur cette opinion . Pour en avoir le cœur net, le soigneur du zoo observa attentivement le plafond.. Il était la, opact, solide et.. Cette eau qui coulait sans arrêt, ce n'était pas normal du tout. Le grenier.. Oui, s'il voulait des réponses à ses nombreuses questions, ce fut bien la qu'elles étaient.

«  Je pense qu'on devrait aller faire un tour en haut.. Là, peut être qu'on en apprendra plus sur cette maison »

Ces belles paroles étaient en destination des trois filles.. Enfin de celles qui auront le courage et /ou l'envie de le suivre. Y aller seul ? Pourquoi pas ? John n'avait pas peur. La preuve, il grimpa déjà les escaliers en faisant attention de ne pas en traverser un. Et oui parce que les vieux bois n'étaient pas solides et se cassaient très facilement..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Dim 17 Nov - 13:06

La traque à la tortue dans une maison branlante, n’avait rien de bien intéressant, mais c’était de loin un des évènements les plus surprenants de ma vie en ce moment. Depuis toujours en fait. Non parce que bon, il fallait reconnaître quelque chose, je n’avais pas une vie des plus trépidantes. Et c’était ainsi que je me retrouvais face a un homme et une jeune femme, à l’air hagards tous les deux, avec des armes de fortune que je pouvais apercevoir le temps qu’un éclair zebre la pièce. J’avais parlé, j’avais beaucoup parlé, et j’étais beaucoup perdu, et désemparée, parce que j’avais énormément de mal à converser avec les gens, et qu’ils me gênaient. Qu’est ce qu’ils faisaient la ? Pourquoi ? Comment ? Qu’est ce que j’allais faire ? Qu’est ce que je pouvais faire ? Et où était Lithium ? Quelle belle merde quand même. On pouvait remonter un peu dans le temps où je récitais l’Eneïde seule dans les couloirs obscurs ? Je me sentais mieux…

Et alors que la jeune rousse demandait pourquoi nous étions la, et que j’hesitais un peu à lui répondre, ce que j’avais dis auparavant. Tortue. Perdue. Pluie… Une autre femme rentra dans l’équation, elle était blonde, du moins elle en avait l’air, et semblait… Mouillée. Elle non plus elle ne semblait pas vraiment à l’aise dans ce décor, et je me concentrais un peu sur la manière de formuler une réponse. Les questions me stressaient, les situations avec des inconnus me stressaient. J’allais pleurer. Non. J’allais pas pleurer. Si… ? J’allais pleurer.. ? Décidement les gens vivants ,c’était compliqué.

« C’est la première fois que je rentre ici. Je… cherche ma tortue. »

C’était de loin une des réponses les plus bizarres que j’ai pu faire. Mais elle n’en était pas moins vrai. Je cherchais ma tortue. Et j’aurais bien aimé les aider en leur expliquant d’avantage de choses, mais ça risquait d’être compliqué… Parce qu’ils ne semblaient pas vraiment aptes à écouter ; comme venait de le montrer l’individu de sexe masculin, en parlant du grenier, et en commençant à grimper les escaliers. Euh… non ? Ça Lithium ne savait pas vraiment faire, et je doutais qu’elle soit allée à l’étage. Non il fallait que je reste en bas, ce n’était pas que j’avais peur de cette maison, j’avais surtout peur des gens principalement, mais… soupirant un peu, je regardais les deux jeunes femmes, en tachant de prendre ma respiration, avant de parler.

« Je suis désolée, je ne peux pas monter, j’ai une … tortue à trouver et je doute qu’elle ait monté les escaliers par magie. »

C’était légèrement condescendant sur la fin, mais soit. Il s’agissait juste de réfléchir, je ne connaissais ces gens ni d’Eve, ni d’Adam mais de la pomme ! et ils avaient l’air bizarres, enfin… Pourquoi se retrouver dans cette maison à la base ? Moi j’avais une bonne raison, mais eux… ? Est ce qu’ils tentaient de cacher un cadavre ? Ou bien, est ce qu’ils se retrouvaient la pour un plan étrange ? Non visiblement pas, ils n’avaient pas l’air de se connaître non plus. Baissant un peu les yeux gênée par tant de pensées, et par tant de présence aussi, je tachais quand même d’essayer d’être… sociable. Ce qui n’était pas le plus… facile.

« Et vous qu’est ce que vous venez faire ici ? »

Je souriais ! Parce que j’avais réussi à poser une question directe ! Et si j’avais pas été aussi concentrée sur ça, j’aurais dis à l’homme de faire attention aux escaliers, vu le style de la maison, elle devait être très très vieille, mais soit… On verrait plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
La Pomme Empoisonnée
avatar

Elle sait tout . Elle voit tout
I want more !
⇜ crédit : Ysea
⇜ feat by : Une belle pomme

ժ Messages : 262
ժ Sous d'or : 297
ժ Âge : Pense à des millénaires multipliés par l’éternité, ajoutés aux temps immémoriaux et tu auras une petite idée de mon âge.
ժ Profession : L'ombre qui plane au-dessus de vos vies...
ժ Conte : Tous et aucun à la fois.
ժ Qui es-tu en réalité ? : Nul ne le sait, je ne vais donc pas m'amuser à te le révéler !

MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting] Ven 20 Déc - 10:56

8ème rp aléatoire (John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh & Adeline Irlinger)



Une maison hantée ?


D'étranges gouttes d'eau filtrant à travers un plafond ne souffrant visiblement d'aucune imperfections : il n'en fallait pas plus pour attirer la curiosité de certains visiteurs de cette bien étrange maison. Le seul homme du groupe a proposé à ses comparses de le suivre pour partir à l'exploration du grenier. Courage ou folie ? La réponse à cette question, vous ne l'aurez que dans quelques minutes, en suivant leur aventure, mais avant, il vous faudra faire preuve de patience.... Ou simplement attendre que ses camarades décident à la marche à suivre (ou du moins, celles à prendre, ou non...)

L'étrange enseignante en quête de sa tortue a tout juste eu le temps de refuser l'ascension et d'interroger les autres pour connaître les raisons de leur présence en ces lieux, que des bruits de pas se font entendre, depuis le grenier. Ils sont d'une lenteur mesurée, indiquant cependant une démarche boiteuse, avec une certaine lourdeur. Le tableau serait incomplet si on mettait de côté le bruit mouillé fait par les pas, comme si le sol était recouvert d'une petite couche d'eau, pas assez conséquente pour étouffer les bruits de pas...

Qu'est-ce donc ? La présence d'un esprit ? D'un intrus ? Un bruit étrange que le groupe, sous la tension provoquée par la maison et l'ambiance stressante, leur fait déchiffrer comme des bruits de pas ?

Les personnes présentes n'ont pas le temps de réfléchir plus, car un éclair zèbre à nouveau le ciel, illuminant la pièce dans laquelle ils se trouvent d'une lueur irréelle. Précisément au même moment où l'orage éclaire momentanément les lieux, un bruit d'un objet se brisant au sol provient, d'une pièce jouxtant celle où se trouve nos héros....

Quel choix feront-ils ? Aller au grenier pour découvrir ce qui s'y passe ? Se risquer à explorer l'autre pièce qui devrait être pourtant vide ?

Que se passe-t-il ici ? Fantômes ? Autres explorateurs ? Illusion dû à la peur ? Tortue décidant de faire le ménage ?

[HJ : Amy ayant été supprimée lors du recensement, son personnage est donc basculé en tant que PNJ. De ce fait, vous pouvez la faire agir à votre guise ! ]

Bon jeu !

N'oubliez pas que la Pomme ne pourra être tenue responsable du grand n'importe quoi régnant dans ce RP. Et mangez des Pommes, c'est bon pour la santé !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting]

Revenir en haut Aller en bas

Flash-back : Une maison hantée ? [Rp aléatoire : John T. Clayton, A. Salem Falksgärdh, Adeline Irlinger & Amy G. Hasting]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Ever After :: CORBEILLE :: Quartier « Ys » :: Lotissement-