AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

Mélangez détente et soucis - Mélisandre D. Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vael Moreau
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Leto
⇜ feat by : Robert Sheehan

ժ Messages : 31
ժ Sous d'or : 36
ժ Âge : 26
ժ Profession : Assistant à la morgue
ժ Conte : L'histoire du con qui n'en fait pas parti tiens !
ժ Qui es-tu en réalité ? : Un simple touriste

MessageSujet: Mélangez détente et soucis - Mélisandre D. Jackson Lun 9 Déc - 0:50

Il faisait bon ce jour là. Oh oui, même affreusement bon pour sortir et se changer les idées. Les oiseaux ne chantaient pas, mais il était quand même temps de profiter un peu du parc. Le ciel était légèrement orangé par cet automne qui tardait. Le soir arrivait et l’ambiance peu à peu aussi. Il y avait une petite fête sauvage de jeune qui se retrouvaient après une longue semaine de travail pour se détendre. Dans un endroit un peu repoussée, isolée pour ne pas déranger les familles qui sortaient avant le diner et leurs enfants, les vieux qui promenaient nonchalament leur chien avant de se mettre en pantoufle devant un polar. Tout arrivait : du plus jeune, au plus âgé, ceux sortant du lycée jusqu’aux master, des gens de la vie active mais qui n’avaient point oublié de profiter de la vie avant de mourir. Parents, célibataires, excentriques, classiques, cadres, livreurs, vraiment une assemblée cosmopolite commençaient à se réunir, un grand sourire aux lèvres, quittant leur vêtements de travail.

Un peu de musique, une enceinte ici, une guitare sèche par là, une chicha qui formaient des volutes de fumées au doux parfums de melon, parmi eux quelques uns avec de la marijuana, discrètement consommé, des packs et encore des packs de bière, une bonbonne d’eau qui s’offrit une nouvelle vie au punch maison, quelques petites bougies s’illuminaient alors que la nuit dévorait le jour lentement.

Vael était là, au milieu de cette effervescence hédoniste, sautant de groupe en groupe. Il avait besoin d’air aussi, sentir autre chose que le détergeant de l’hôpital, le souffre que pouvait expirer les cadavres à la morgue, boire autre chose que cette eau pleine de magnésium du distributeur. Il y avait tant de cercle de personnes, assises, debout, dansant. Il participait à quelques débats, éclats de rire, écoutait une jolie petite demoiselle à la voix cristalline qui poussait la chansonnette, observait des parties de cartes, attrapait un joint, puis un autre, jetant quelques bouteilles d’une bière éventée dans les poubelles de fortune.

Il avait fini, il ne sut comment à discuter avec une jeune fille, de vingt ans, si charmante, appuyée sur son arbre, à lui raconter sa vie et rire à toutes ses taquineries. Il lui servait blague, beau sourire, sous entendus, quelques contacts, comme parler de son pull, ou de ce jolie tatouage dans l’intérieur de son avant bras. Elle avait de long cheveux bouclées qui lui tombaient aux fesses, auburn, des lèvres pleines et roses, une corps qui feraient envier n’importe qui. Juste, parfaite ? Non... Disons assez intéressante pour lui tenir un peu la conversation et faire un tour en voiture dans la soirée qui sait, où alors dans un endroit bien caché du parc...

Un petit quart d’heure plus tard, après s’être éloigné, il retrouva la réunion sauvage de personnes. C’est un grand sourire  aux lèvres qu’il retrouva tout ce petit monde, raccompagnant  la jeunette qui prit le départ. L’intérieur de son avant bras, arborait numéro, signé de trois petits «x» et «o». Il avait réussi et sans trop d’efforts. Quelques sourires, quelques blagues, un petit baiser par ici, un qui se perd dans un cou blanc à la douce odeur fleurie.

Il se méla de nouveau à la masse, profitant encore d’un peu d’alcool, et d’herbe qui le sortait un peu de sa mélasse ténébreuse qu’il vivait chaque jour. C’est alors, qu’il bouscula quelqu’un et que sa bouche s’étira d’un arc si lumineux, mais bien moins que l’apparition qui venait de s’offrir à lui. De jolies lèvres fines, toujours roses et parfaite, cette longue chevelure noir qui descendait gracieusement le long de son dos, lovant sa gorge, pour venir effleurer sa poitrine. Il en avait presque les yeux qui brillaient.

- Mélisandre... Comment tu vas ?

Mélisandre ? se demandait-il avant de faire la girouette, jetant des regards un peu soucieux autour de lui. Il se retourna face à elle et grimaça en voyant l’un de ses petits chiens galeux, déjà les deux en dehors en voyant Vael. Il en était sûr ! Cela aurait été bien trop beau d’avoir l’honneur de la croiser par hasard en étant tranquille.

- Tout doux Médor, va jouer avec Brutus et Pluto, lui dit-il insolemment avec un geste de main, tout aussi désinvolte qui l’invitait à partir.

Il l’ignora vite, puis tendit la fin de son joint à la jeune femme avec un petit sourire.

- Alors on vient faire la fête sans même m’inviter ? Je suis vraiment blessé... Je mériterai un câlin, lui fit-il avec une petite moue adorable et sur-jouée à souhait. Et un tour chez toi, dans la chaleur de tes, marquant une pause en fixant l'un de ses compagnons. De tes… de tes… Oh un écureuil !!! cria t-il subitement en montrant une direction.

_________________
Moi aussi je peux le faire...

I'm a princess ! – No.
Revenir en haut Aller en bas

Mélangez détente et soucis - Mélisandre D. Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [AIDE] AudioManager_eng.exe. Soucis de compatibilité fichier audio?
» Soucis sur l'horloge de mon HD2
» LIWA YA SANS SOUCIS
» [RESOLU] Soucis HSPL
» [AIDE] Soucis Flash Player

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Ever After :: CORBEILLE :: Quartier « Eldorado » :: Le Parc-