AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Philippe G. Fleisch
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Crispin
⇜ feat by : Henry Cavill

ժ Messages : 72
ժ Sous d'or : 63
ժ Âge : 28 ans
ժ Profession : Vétérinaire
ժ Conte : La Bête du Gévaudan
ժ Qui es-tu en réalité ? : La Bête du Gévaudan

MessageSujet: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 12:23

Philippe Grégoire Fleisch
Homo Homini Lupus est
△ L'interview du Mirror
Holà ! Vous là, un instant s’il vous plait ! Avant de commencer, il va falloir remplir ce formulaire. Sans cela, je ne peux vous laisser avancer. Vous voulez un stylo ? En voilà un, d’ailleurs c’est mon stylo fétiche ! Faites-y attention.
Croyez-vous :
- au conte : [x ] Oui [ ] Non. Pourquoi ?
Comment peut-on sérieusement ne pas y croire quand on vient du monde des contes? Et lorsque, à Storybrooke, vous avez un nombre innombrable de ces personnages pour voisins?
- à la magie : [x ] Oui [ ] Non. Pourquoi ? La magie est ce qui donne à la vie une raison d'être vécue... Comment peut-on espérer vivre sous une faible forme humaine et s'en contenter, alors que la magie offre tellement plus? Elle offre... tout. Elle est comme le sang du monde qui parcourt la terre telle des veines charriant la vie. Seuls ceux qui ont un jour senti son contact, vécu son contact, peuvent comprendre...
- au destin : [ ] Oui [x ] Non. Pourquoi ? Le destin est une chaîne qui nous traîne comme des esclaves vers un avenir tout tracé. Je rejette du plus profond de mon être tout ce qui peut être une entrave à ma liberté, c'est aussi simple que ça.
Appréciez-vous le maire : [ ] Oui [x ] Non. Pourquoi ? Cette foutue malédiction, voilà ce qui m'a privé de mon intégrité, de ma place, de mon monde et de mes pouvoirs. Alors comment pourrais-je sérieusement l'apprécier? Si un jour il m'était donné de la châtier de mes griffes et de mes crocs, je me laisserai très probablement tenter...
Êtes-vous (plusieurs réponses possibles) :
- [x ] Curieux [x ] Ouvert d'esprit [ ] doté d'un esprit cartésien [ ] Rationnel
- Hiver [x ] ou Été [ ]
- Voyageur [x ] ou Casanier [ ]
- Salé [x ] ou Sucré [ ]
- Serviable [ ] ou Égoïste [x ]
- Livre [x ] ou Jeux vidéos [ ]
- Sportif [x ] ou Télévision [ ]
- Fêtard [x ] ou Pantouflard [ ]

Que pensez-vous de Storybrooke ? Cet endroit est une prison dorée. C'est toujours mieux que le reste du monde, où la magie est totalement absente, mais bien moins agréable que mes terres natales. A moins de parvenir à retrouver mes pouvoirs ici, je ne vois ce lieu que comme une transition en attendant que les choses retrouvent leur juste place.
Que représente pour vous l'âme-soeur ? Une fable. Le monde est fait de violence et d'obscurité. Il n'y a guère que des bêtasses et des guimauves pour croire que l'amour éternel puisse exister, là où règne la cruauté.
Quel endroit aimeriez-vous voir ? Ma forêt. Voir ses interminables rangées d'arbres aux troncs sombres, sentir son odeur sauvage, fouler son sol terreux de mes pattes. De ce monde-ci, j'ai déjà vu bien des choses avant de retrouver la mémoire.

Vous voyez, vous avez terminé. Voyons voir ce que ça donne… Mmmh… Excellent ! Ha ! J’allais oublier… Avant de vous laisser partir, j’aimerai voir votre carte d’identité.

△ Carte d'identité




Date et Lieu de Naissance : 20 décembre 1985, Strasbourg
Age : 28 ans
Profession effectuée : Vétérinaire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Situation matrimoniale : Célibataire
Mon personnage est-il tiré d'un conte ? : Oui
■  Si oui, lequel et qui il est dedans ? : La Bête du Gévaudan dans le mythe du même nom
■  Caractère : Impulsif – Contrariant – Borné – Compatissant – Naturel – Extravagant – Bagarreur – Mesquin – Retors – Cynique – Brave – Intelligent – Libre – Réfléchi – Ami des animaux – Attentif – Méfiant – Charmeur – Persévérant
■  Groupe souhaité : The Cursed
■  Célébrité : Henry Cavill
■  Crédits : Devil & tumblr
△ Derrière le miroir




Prénom/Surnom : Big Bad Wolf, ou Oyaka pour un surnom plus court Very Happy
Age : 22 ans
Comment avez-vous connu le forum ? : Par le top "Top 50 RPG"
Votre premier avis ? : Etant depuis peu orpheline de forum RPG après la fermeture de celui sur lequel j'étais, j'ai cherché un forum de qualité pour reprendre une activité RP, et celui-ci m'a attirée. Appréciant la série, je me suis laissée séduire. En bref, un premier avis très positif Very Happy
Mon perso est : Un scénario de Silke Kudklak
Code : Validé par MJ Arc 
Autre chose à rajouter : Rien de spécial qui ne me vienne à l'esprit x)

Et pensez, une fois validé, à aller référencer votre avatar ici. Avec le code que vous y trouverez tout en bas !
Mais aussi à demander vos sous d'or ici, même en cas de DC !



_________________
Homo homini lupus est
Le loup perd les dents, mais non pas la mémoire. La vie du loup est la mort du mouton. Il est de l'intérêt du loup que les moutons soient gras et nombreux. Où le loup trouve un agneau, il en cherche un nouveau. Craignez ma colère...∆ northern lights.


Dernière édition par Philippe G. Fleisch le Sam 16 Nov - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Philippe G. Fleisch
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Crispin
⇜ feat by : Henry Cavill

ժ Messages : 72
ժ Sous d'or : 63
ժ Âge : 28 ans
ժ Profession : Vétérinaire
ժ Conte : La Bête du Gévaudan
ժ Qui es-tu en réalité ? : La Bête du Gévaudan

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 12:29

Philippe Grégoire Fleisch
Fear my howl in the night...



△ Il était une fois...
Une histoire pas si malheureuse commençant par un sombre prélude.
Dans le monde des contes, Philippe se nomme Aloys. Point de glorieuse lignée ni d'exploits pour lui : né dans une famille plus que modeste d'un petit village en bordure de la Forêt Noire, il n'était que le sixième enfant, et pas forcément le plus dégourdi. Dans le milieu qui était le sien, vivre était souvent une lutte, et on n'y mangeait pas forcément à sa faim. Un rude labeur était nécessaire pour obtenir de quoi s'offrir un quotidien décent. Aloys avait trois frères plus âgés que lui, ainsi que deux sœurs. Si ces dernières ne posèrent pas réellement de problème, il en allait autrement pour ses aînés, plus débrouillards et forts que lui, qui arrivaient sans peine à lui chiper de la nourriture s'il n'était pas attentif. Le seul réconfort qu'il pouvait trouver était dans le giron maternel, sa génitrice le chérissant comme tout petit dernier qui se respecte.
A l'extérieur, il était plutôt de nature timide, parfois hésitant à se mêler aux autres enfants. Ce comportement un peu marginal lui valut plus d'une fois d'être traité comme un souffre-douleur par les plus âgés et les plus forts des garçons du village. Ses frères aînés se donnaient parfois la peine de le défendre, ou alors ils se contentaient dans d'autres cas de détourner le regard pour vaquer à leurs occupations. Il s'entendait relativement mieux avec les fillettes, que son tempérament doux et bon ne rebutait pas.

C'est dans ces rudes conditions qu'il grandit, jusqu'à l'année fatidique de ses six ans. Les temps étaient devenus plus durs encore, et en dépit de la peur que la Forêt Noire inspirait aux habitants, les hommes avaient pris la décision de couper des arbres pour construire leurs maisons et faire du bois de chauffage, bravant en cela les esprits de la nature qui y vivaient. Cet exploit avait pu être réalisé grâce à l'aide d'un charme que le chef du village était parvenu à se procurer par Aloys ne savait quel moyen. Pendant quelques temps, la vie sembla légèrement s'améliorer, en dépit du climat de peur qui semblait s'être installé. On ne bravait pas impunément la forêt, cela, tous les villageois le savaient. Les enfants l'apprenaient dès le berceau, et Aloys ne faisait pas exception. S'il avait parfois été tenté d'aller explorer les bois, il avait toujours été retenu par une peur sourde, instillée depuis qu'il avait ouvert les yeux, et que la barrière ténébreuse des arbres matérialisait efficacement.

Durant longtemps, on se cramponna à l'idée du charme pour se dire que l'on avait pu éviter toutes représailles. Pourtant, insidieusement, la punition finit par se présenter. Un à un, les adultes du village disparaissaient sans laisser de traces, et sans jamais revenir. Le premier à disparaître était un lâche notoire : on avait donc pensé qu'il avait simplement décidé de tout laisser tomber pour aller tenter sa chance ailleurs, vivre loin de ces bois sombres et menaçants, et que ce faisant, il avait peut-être abandonné la seule protection qui aurait pu le garder en vie. A moins qu'il n'ait réellement réussi à fuir loin de tout cela ? Mais les disparitions continuèrent en s'amplifiant de plus en plus, et dans un bref délai, seuls les enfants restèrent dans le village. Le père d'Aloys avait été le premier de sa famille à ne plus donner signe de vie, puis cela avait été le tour de sa mère, ce qui avait causé un vrai choc au petit garçon. Son frère le plus âgé, qui avait alors quinze ans et un tempérament bien trempé, décida de prendre les choses en main et d'entraîner toute sa fratrie à la recherche des villageois. Ils ne pouvaient pas rester là sans rien faire, tel était son argument. Ce à quoi Aloys opposa, candidement, qu'il valait mieux rester au village. Les adultes finiraient bien par revenir, n'est-ce pas ? Que feraient-ils alors s'ils trouvaient les chaumières désertes ? Telle était là la réponse que son innocent cœur d'enfant pouvait donner, en toute sincérité. Une réponse que son aîné, qui n'avait pour lui que mépris, pour lui qui était si faible, n'était guère disposé à entendre. Les mots qu'il lui adressèrent furent rudes, surtout envers un enfant si jeune. Sans plus de cérémonie, il quitta les lieux, emmenant avec lui ses deux frères les plus âgés, qui avaient respectivement treize et dix ans. Quant à leurs sœurs, elles firent le choix de demeurer avec Aloys. Ce fut la dernière fois que ce dernier vit ses frères.

Ses sœurs et lui n'eurent cependant pas bien longtemps à patienter avant que le sort ne s'intéresse à eux également. Par une nuit de pleine lune, il se réveilla tout tremblant sur son matelas bourré de paille. Il se sentait bizarre, comme... appelé. Ne sachant pas vraiment ce qui le poussait à agir ainsi, il alla jusqu'à la porte, qu'il ouvrit de sa petite menotte. Ce ne fut qu'une fois dehors, à peine assez chaudement habillé, planté face à la lisière de la forêt, qu'il prit conscience que ses deux aînées l'avaient suivi. Son petit cœur battait à tout rompre dans sa poitrine : il ne voulait pas aller dans les bois, mais il se sentait irrésistiblement attiré. Sans vraiment s'en rendre compte, presque comme si son esprit et son corps étaient devenus deux choses différentes, il se retrouva bientôt environné d'arbres. Sa peur lui fit prendre conscience du lieu où il était, mais il ne pouvait rebrousser chemin. La forêt l'avala littéralement, ce qui fut pour lui le début d'une nouvelle vie.

Les esprits qui avaient décidé de l'élever lui firent peur durant un certain temps. Malgré tout, comme un animal qui choisit toujours le chemin de la vie, il se laissa faire par leurs soins, pour survivre. En dépit de son jeune âge et de sa nouvelle et désagréable solitude, il apprit très vite comment survivre dans les bois. Peu à peu, à mesure qu'il grandissait, il se mit à changer. Bien des nuits, il avait pleuré sa mère perdue, ses sœurs dont il avait été séparé pour une raison qui lui échappait. Mais il devint plus fort, comme tout un chacun est forcé de le devenir en pareille situation.
Les esprits lui parlaient. Ils lui expliquaient comment allait le monde, ce qu'était la nature, et ce qu'était les Hommes. Il était encore jeune, et par conséquent, malléable. Ayant eu à subir la cruauté de ses semblables, entendre qu'ils étaient des dangers et des êtres fourbes trouva un écho favorable en lui. A mesure qu'il grandissait, il se forgea une opinion de plus en plus largement influencée par les esprits des bois. Il oublia ce qu'il avait perdu, voyant plutôt ce qu'il avait gagné. Il sut bientôt comment se déplacer aussi silencieusement qu'un loup à travers la forêt, comment choisir ce qu'il pouvait manger ou non, comment chasser, quelles plantes guérissaient, lesquelles tuaient. Comment traquer une proie, où trouver de l'eau, où dormir en toute sécurité, grimper aux arbres comme un écureuil... Il établit également un contact fort avec les bêtes qui peuplaient les bois, apprenant les forces et les faiblesses, les qualités et les défauts de chacun. Somme toute, ils étaient souvent moins mauvais que les Hommes, qui ne vivaient que pour détruire... En l'espace de quelques années, il appartenait à la forêt aussi sûrement que le renard ou le lièvre. Il était devenu une sorte d'enfant sauvage.

A l'adolescence, sa musculature se développa en conséquence de la vie rude et exigeante qu'il menait. Mais somme toute, en dépit de toute proximité avec ses semblables, il était heureux. Quant à son esprit, il était tout à fait capable de recevoir le dernier don de ses protecteurs, qu'il était destiné à protéger lui-même. Les esprits des bois lui rappelèrent quelles étaient les souffrances dont il avait été victime dans son enfance. Combien on le prenait pour un faible et un moins que rien. Désirait-il prendre sa revanche sur la vie ? Prouver à tous qui il était ? Sa réponse ne se fit naturellement guère attendre : il était prêt.
Le don qu'on lui attribua fut cependant extrêmement douloureux, du moins au début. Sa première transformation en Bête lui causa d'atroces souffrances, et il l'opéra sans même savoir comment. Ce fut comme si on l'écorchait vif, comme si on martelait son crâne à coups de pierre. Durant de longues minutes, il resta à se convulser sur le sol, les muscles tendus, alors que son corps changeait. Lorsque tout se dissipa, il resta pantelant à terre pendant encore un bon bout de temps, avant de se relever. Incapable de se mettre debout, il resta à quatre pattes, constatant que tous ses sens avaient à présent une acuité nouvelle. Les odeurs et les sons lui parvenaient bien plus distinctement. En se regardant dans l'eau d'un ruisseau proche, il se rendit compte qu'il était devenu un loup. Ou plutôt non, il était devenu bien plus que cela. Il était devenu la Bête.

Fort de ce nouveau statut, il continua à grandir et à apprendre. Parcourant la forêt, il se mêla parfois aux humains pour mieux les comprendre. A cette occasion, il put apprendre à lire et à compter, mais il put également voir que le regard que ses pairs portaient sur lui avait changé. Il était devenu un jeune homme à l'allure un peu sauvage, mais tout en muscles, qui suscitait plus de curiosité que de mépris. Son devoir, terrible, lui apparut comme une évidence, lorsqu'il se mit à châtier les premiers hommes à s'en prendre aux bois et à ses habitants. Bien souvent, il s'agissait de bûcherons qui ne lui opposaient qu'une minable résistance. Il les terrorisait, il le sentait jusqu'à ce que ses crocs mettent fin à leurs vies. Avait-il des remords d'ainsi les tuer ? Aucunement. Ils n'avaient que ce qu'ils méritaient, et Aloys savait que les esprits étaient contents. Mais sa tâche ne s'arrêtait pas là : son devoir le plus sacré était de protéger la magie. Car cette source d'énormes pouvoirs attisait bien des convoitises, et piquait l'intérêt d'êtres dont les desseins pouvaient être des plus sombres...
Le temps passant, des propos se mirent à courir sur son compte, ou du moins sur sa forme bestiale. C'est ainsi qu'il apprit qu'il était plus qu'un simple homme-loup. Si bien de ses victimes le voyaient comme un loup de grande taille, ce qu'il était en réalité, il n'en étaient pas ainsi pour tous. Son apparence variait en fonction de ce que ses victimes voulaient bien voir. Parfois, ils voyaient en lui une sorte d'ours poilu et ébouriffé, avec des yeux de braise et une gueule béante. D'autres fois, ils le prenaient pour un fauve, rapide et silencieux, avec le poil marqué d'une longue ligne sombre sur le dos, des yeux démoniaques et des crocs comme des lames de rasoir... Ces rumeurs avaient de quoi l'amuser, et avec le temps, il apprit à jouer sur cela pour créer une juste peur chez ses ennemis.

Sa sinistre réputation atteignit son paroxysme lorsqu'il dut châtier les habitants de Gévaudan. Ces derniers s'en étaient injustement pris à la forêt et à ses hôtes, dans le but de percer leurs secrets, un crime qu'il ne pouvait laisser impuni. Les meurtres s'accumulaient, et il allait parfois même jusqu'à tuer des animaux domestiques afin d'instiller une terreur implacable dans le cœur des humains. Il y gagna un surnom, celui de la Bête du Gévaudan, ce qui allait lui rester par la suite. Bien des chasseurs, tout aussi terrifiés que leurs semblables, se jetèrent à ses trousses. Ce n'étaient ni les premiers, ni les derniers, et leur sort fut identique à celui des autres humains. Durant cette période de massacres, il croisa la route d'une humaine... pas comme les autres. Il ne l'avait aperçue que de loin, mais ses sens aiguisés l'avaient averti du danger qu'elle pouvait représenter. Elle était auréolée d'une magie ancienne et puissante, et cela ne lui avait guère plu. Cette nuit, il avait décidé de battre prudemment en retraite, et de tirer les choses au clair par la suite.
Cette occasion se présenta alors que leurs chemins se croisèrent à nouveau peu de temps après, au cœur des bois. Si Aloys s'était présenté à elle sous sa forme bestiale, prêt à défendre la forêt et la magie comme cela était son devoir, il avait repris apparence humaine en constatant qu'elle n'était pas hostile, même si elle était clairement dangereuse. Ils avaient pu ainsi échanger quelques mots, et se trouver finalement bien des points communs. Il apprit qu'elle se nommait Tilia. Cette jeune femme, comme lui, avait cessé de vieillir, depuis longtemps déjà. Elle était liée aux sorcières morrigan, ce qui l'éclaira quant à l'aura qu'il avait senti en elle. Tilia pouvait représenter tout ce qu'Aloys haïssait : il méprisait les humains, fourbes et vils, propres à prendre ce qui ne leur appartenait pas, et se méfiait des sorcières et de leurs obscurs pouvoirs. Pourtant, à bien y regarder, elle n'était réellement ni l'un ni l'autre... Et, contre toute attente, ces deux cœurs solitaires s'unirent pour purifier la région des humains qui la menaçaient. Sous le signe du sang et du meurtre, ils partagèrent la chasse, laissant de nombreux morts dans leur sillage. De ce temps de cohabitation naquit une amitié sincère, une estime mutuelle, et même plus. En dépit du relatif amateurisme d'Aloys en matière de relations humaines, ils devinrent amants. Une situation éphémère, qui cessa lorsque chacun dut reprendre sa route une fois les humains châtiés. Un contrecoup pouvait toujours être à prévoir... Malgré ses regrets, la Bête se jura de ne pas l'oublier. Leurs chemins se croisèrent encore à de nombreuses reprises par la suite, rencontres placées sous le signe de l'entente et d'une relation solide, quoique temporaire. Chacun semblait y trouver son compte, et c'était là l'essentiel.

Aloys continua sa tâche, encore et encore, légende redoutée des hommes et infatigable gardien des bois et de leurs secrets. Le temps ne signifiait rien pour lui, seules ses blessures pouvaient lui être fatales, et ainsi, il aurait probablement poursuivi cette vie jusqu'à la fin des temps... Mais la Malédiction en décida tout autrement.

△ Storybrooke
A-t-on jamais vu un loup se plaire en ville?
Philippe est né le 20 décembre 1985 à Strasbourg, en Alsace. Un joli cadeau de Noël légèrement anticipé pour ses parents... Son père, féru d'histoire, lui choisit son premier prénom en hommage aux nombreux rois de France qui le portèrent. Pour second prénom, il reçut Grégoire, le nom du père disparu de sa mère. Né dans une famille franco-allemande, dans une région française à la frontière de l'Allemagne, il baigna dès son plus jeune âge dans une culture mixte, et devint parfaitement bilingue. Il se révéla être un enfant calme et peu turbulent, assez solitaire et introverti. Petit déjà, il développa un véritable amour des animaux et un attrait particulier pour la nature en général. Rien ne lui plaisait autant que de passer de longues journées chez son oncle, qui possédait un élevage de chiens. Il pratiqua également l'équitation, ce qu'il apprécia énormément. Lorsqu'il fut en âge de sortir jouer seul, il se rendait souvent dans la forêt, seul ou accompagné de quelques amis,  pour y jouer, y faire des cabanes, explorer les lieux ou simplement observer et écouter la nature. Il n'était pas rare qu'il rentre fort tard, crotté mais heureux.

Intelligent, il trouva très tôt sa vocation, et entra dans une école vétérinaire. Il obtint sans trop de difficultés son diplôme, et il rejoignit une clinique dans laquelle il travailla durant deux ans. Doté d'une patience et d'une attention infinies envers les animaux, il semblait en revanche plus instable sur le plan de ses relations humaines. Sans être misanthrope, il ne s'attachait presque jamais trop longuement à quelqu'un. Ses aventures avec des femmes furent souvent courtes, sans que cela ne vienne d'une envie de les blesser. Au fond de lui, il se sentait presque plus proche des bêtes, qui étaient plus loyales et franches que ses semblables... C'était ainsi.
Depuis son adolescence, il avait acquis la certitude que les animaux étaient bien meilleurs que les humains, et que ces derniers n'étaient que des parasites tueurs, qui massacraient la nature sans vergogne. Il devint rapidement très engagé dans la cause animale, défendant les bêtes contre les violences dont ils étaient victimes, et fut également sensible aux questions d'écologie. Même adulte, se promener dans les bois était toujours pour lui une source de réconfort et de bien-être. De tous les animaux, il avait développé une nette préférence pour le loup, le plus noble et le plus parfait d'entre eux de son point de vue. Que n'aurait-il pas donné, parfois, pour en être un... Et il n'était pas rare qu'il en devienne, dans ses rêves.

Sa vie prit un tournant décisif le jour où il battit violemment un homme. Ce dernier était un tortionnaire notoire, qui prenait plaisir à faire du mal à ses animaux, de pauvres chiens qui n'avaient pourtant rien fait pour mériter cela. L'homme les affamait, les maltraitait en les rouant de coups, aussi bien de pied qu'à l'aide d'objets. Philippe le surprit un jour, sur le fait, et il le laissa quasiment pour mort, passé à tabac avec une violence dont il ne se serait pas cru capable. Non sans avoir amené les chiens à une association de protection des animaux, il décida de mettre les voiles avant que la justice ne se mette en tête de le mettre en cage. Du jour au lendemain, il alla saluer ses parents, prit ses affaires, et se lança dans un petit tour du monde. Quelque chose semblait s'être éveillé au fond de lui, comme s'il y avait au plus profond de son être un trou qui ne demandait qu'à être comblé. Mais par quoi ?
Il traversa de nombreux pays, des cinq continents. Il commença par l'Europe du Nord, puis l'Afrique. De là, il alla en Asie, puis en Océanie, en Amérique du Sud, pour finalement échouer en Amérique du Nord. Il fit de nombreuses rencontres, généralement éphémères. L'une d'elle notamment le marqua quelque peu. Il s'agissait d'une jeune femme d'origine allemande, nommée Silke, qu'il rencontra au hasard d'un voyage. Il ne sut pas pourquoi un terrible sentiment de déjà-vu le saisit. Etait-ce à mettre sur le compte du plaisir de pouvoir parler en allemand avec elle, et de retrouver ainsi un peu de chez lui alors qu'il s'en trouvait si loin ? Il n'aurait su le dire.
Toujours guidé par un instinct inconnu, il finit par arriver dans une petite ville du Maine, aux Etats-Unis, qui portait un nom des plus étranges : Storybrooke.

Parvenir dans cette bourgade fut pour lui une sorte de révélation. Un sentiment d'accomplissement le saisit, et l'enjoignit à rester. De séjour temporaire, Philippe finit par s'établir définitivement à Storybrooke. La ville était environnée d'une vaste forêt, et c'était peut-être cela qui était à l'origine de l'attrait qu'il avait ressenti pour ces lieux. Ou encore était-ce dû à la taille modeste de l'agglomération ? Ou peut-être, un besoin de finalement mettre fin à son errance ? Qui aurait pu le dire ?
Le plus naturellement du monde, il devint le vétérinaire de la ville. Il s'acclimata fort bien, même si son caractère habituel n'en fit pas l'habitant le plus sociable de Storybrooke. Il eut même la surprise de retrouver Silke, bien qu'il ne chercha pas réellement à creuser de ce côté-là. Malgré son établissement dans la ville, et le sentiment d'être enfin là où il le devait, il sentait quelque chose d'autre le tirailler. Une sensation sur laquelle il put mettre un nom lorsque la Malédiction fut enfin brisée.

Avec la fin du sortilège, tous les souvenirs qu'il avait se déversèrent dans sa mémoire comme l'eau d'un barrage qui venait de céder. Il était la Bête, la Bête du Gévaudan. Et ici, il était privé de ses pouvoirs, une réalité qui lui était insupportable. Comment supporter ce corps débile, dénué de tout pouvoir, quand on avait été tellement plus ? Il se rappela également Silke, ou plutôt Tilia... Ce qu'ils avaient été l'un pour l'autre. Malgré un désir indéniable de se rapprocher d'elle, Philippe resta plutôt distant. Comme si toutes ces expériences des Hommes lui étaient finalement bien peu de choses, il lui semblait à nouveau avoir du mal à nouer des relations avec des humains. Du moins, il ne savait pas réellement comment se rapprocher d'elle. Voilà qui était idiot, d'autant qu'il comptait de très nombreuses conquêtes à son actif... dans ce monde. Ephémères, certes, mais il en était capable. Pour l'heure, il ne se sent encore guère capable d'entreprendre quelque chose, mais qui pourrait réellement comprendre ce manque qui le fait souffrir, si ce n'est elle ?
Depuis que la Malédiction a pris fin, Philippe cherche un moyen de retrouver ses pouvoirs, voire son monde, de toutes les façons possibles. Chaque piste est bonne à prendre... Et par là même, il sent grandir en lui un désir de plus en plus vif de châtier la responsable de cette situation : Régina, maire de Storybrooke, mais surtout, la fameuse Méchante Reine...


_________________
Homo homini lupus est
Le loup perd les dents, mais non pas la mémoire. La vie du loup est la mort du mouton. Il est de l'intérêt du loup que les moutons soient gras et nombreux. Où le loup trouve un agneau, il en cherche un nouveau. Craignez ma colère...∆ northern lights.


Dernière édition par Philippe G. Fleisch le Jeu 14 Nov - 22:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aisling L. Johnson
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Avatar: Miikan - Signature:.TITANIUMWAY
⇜ feat by : Ariana Grande

ժ Messages : 683
ժ Sous d'or : 352
ժ Âge : Ving et un ans
ժ Profession : Employée dans un institut de beauté
ժ Conte : La petite Sirène
ժ Qui es-tu en réalité ? : Ariel

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 12:30

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche =)

_________________

If you would be loved, love and be lovable.
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

Mais qui pourra, me dire comment. Les aimer, sans les trahir un peu. Tous les deux, sans faire souffrir, celui qui ne sera jamais heureux.. ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 13:02

La Bête du Gévaudan ! Heart1 

Bienvenue parmi nous, et merci d'avoir pris ce scénario de folie ! hihi (Bon, la créatrice est juste tarée par contre, mais on l'aime bien quand même ! Câlin2 )

Bon courage pour ta fiche. Si t'as des questions, n'hésite pas, le staff est là pour ça !

Si t'as besoin de repères sur HEA, on a un système de parrainage qui fonctionne pas mal juste ici.

Ne crains pas d'aller sur la CB, elle est souvent occupée et on ne mord pas ! tongue 

Bon courage pour ta fiche.

[Et Mircea te recommande de prendre soin de sa fille, sinon, il te démonte ! Twisted Evil  Il est un peu trop protecteur je crois mon p'tit vampire ! Rolling Eyes ]
Revenir en haut Aller en bas
Zadig J. Lantern
avatar

Mousquetaire biscuité
I want more !
⇜ crédit : Moi&Tumblr
⇜ feat by : Rick Genest.

ժ Messages : 251
ժ Sous d'or : 93
ժ Âge : 25 ans.
ժ Profession : Musicien de rue.
ժ Conte : L'étrange Noël de Mr.Jack
ժ Qui es-tu en réalité ? : Jack Skellington.

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 13:41

Bienvenue Smile !

Pareil, tout le blabla questions staff toussa toussa ! Désolé j'ai la flemme de détailler mais l'idée et les sentiments y sont ♥️ ! Super choix de scénario ! Je rappelle aussi que tu as une semaine pour faire ta fiche sauf si tu as besoin d'un délai qu'on t'accorderait avec plaisir.

Voilà, bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Robin de Locksley
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Morrigan
⇜ feat by : Alex Pettyffer

ժ Messages : 137
ժ Sous d'or : 91
ժ Âge : 25 ans
ժ Profession : Défenseur des opprimés
ժ Conte : Robin des bois
ժ Qui es-tu en réalité ? : Robin des bois

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 15:48

Silke gère, tu verras, et ses scénarios sont tip top, donc tu as fait un bon choix !

Bienvenue ici Very Happy

_________________
*
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Lucas
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : phoebe
⇜ feat by : Meghan Ory

ժ Messages : 302
ժ Sous d'or : 241
ժ Âge : 23 ans
ժ Profession : Serveuse chez Granny
ժ Conte : Le Petit Chaperon Rouge
ժ Qui es-tu en réalité ? : Le Petit Chaperon Rouge | Le Méchant Loup

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 16:41

AHOU !

Bienvenue o/

_________________
- RUBY LUCAS -
ev'ryone calls me Red
Revenir en haut Aller en bas
Philippe G. Fleisch
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Crispin
⇜ feat by : Henry Cavill

ժ Messages : 72
ժ Sous d'or : 63
ժ Âge : 28 ans
ժ Profession : Vétérinaire
ժ Conte : La Bête du Gévaudan
ժ Qui es-tu en réalité ? : La Bête du Gévaudan

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 18:22

Merci à tous pour votre accueil ! cute Je pense qu'au niveau du délai ça devrait aller, j'envisage de finir tout ça ce soir x3 Je prendrai bien soin de Silke, si tant est qu'elle ait besoin de ce genre de "soins" 8D

_________________
Homo homini lupus est
Le loup perd les dents, mais non pas la mémoire. La vie du loup est la mort du mouton. Il est de l'intérêt du loup que les moutons soient gras et nombreux. Où le loup trouve un agneau, il en cherche un nouveau. Craignez ma colère...∆ northern lights.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 18:40

Ma Bête d'amour ! Mon psychopathe chéri ! *.*

(Oui, je suis heureuse, ça se voit, toussa.)

À quand tu veux ! MP ouvert et tout et tout !  
Revenir en haut Aller en bas
Emma Swan
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Tumblr. HeartKiller
⇜ feat by : Jennifer Morrison la magnifique

ժ Messages : 310
ժ Sous d'or : 176
ժ Âge : Vingt-huit ans
ժ Profession : Sherif de Storybrook
ժ Conte : Je suppose que c'est moi la partie de "Ils eurent beaucoup d'enfants et vécurent heureux pour toujours."
ժ Qui es-tu en réalité ? : Emma...Juste Emma, ah oui ça compte le fait que je sois la fille de Charming & Snow White ?

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 19:27

Wow, super choix de personnage et puis Henry boui 
Bienvenue & bonne chance pour ta fiche I love you 

_________________
Life is just a joke ?
Picture perfect memories Scattered all around the floor Reaching for the phone Cause I can't fight it anymore And I wonder if I ever cross your mind For me, it happens all the time
Revenir en haut Aller en bas
Sir Ichabod Crane
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Sevenways et tumblr
⇜ feat by : Garrett Hedlund

ժ Messages : 118
ժ Sous d'or : 176
ժ Âge : 30ans physiquement, mais en réalité il ne s'en souvient pas vraiment. Il ignore combien de temps il a pu errer sous la forme du Cavalier.
ժ Profession : Serviteur (bien malgré lui) de Raspoutine
ժ Conte : La légende de Sleepy Hollow
ժ Qui es-tu en réalité ? : Le Cavalier Sans-Tête

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 19:29

Ptain la bête du Gévaudan quoi *-* J'aime çaaaaaa (il nous faudra un lien 8D) Bienvenue et bon courage pour ta fichette ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://disney-magic.forumsgratuits.fr/
Txurio A. Riggs
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Marley Smith.
⇜ feat by : Sam Claflin.

ժ Messages : 195
ժ Sous d'or : 209
ժ Âge : 20 ans.
ժ Profession : Bouvier.
ժ Conte : La Flûte magique.
ժ Qui es-tu en réalité ? : La Yuesheng.

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 19:51

Bienvenue ici, bon courage pour ta fiche !

_________________

    ⊹ la yuesheng.

    - Je sais jouer de la flûte, mais je ne sais pas où est cette flûte magique.

    - Je ne le sais pas non plus, il faut que tu la cherches toi-même, répondit le garçon.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe G. Fleisch
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Crispin
⇜ feat by : Henry Cavill

ժ Messages : 72
ժ Sous d'or : 63
ժ Âge : 28 ans
ժ Profession : Vétérinaire
ժ Conte : La Bête du Gévaudan
ժ Qui es-tu en réalité ? : La Bête du Gévaudan

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 20:39

Merci à tous pour vos gentils mots cute Voilà que j'en ai terminé avec la partie sur l'histoire des contes, plus que Storybrooke et je serais prête, je pense, à me soumettre au jugement divin =) J'ai hâte de pouvoir partager des RP's avec vous tous!

_________________
Homo homini lupus est
Le loup perd les dents, mais non pas la mémoire. La vie du loup est la mort du mouton. Il est de l'intérêt du loup que les moutons soient gras et nombreux. Où le loup trouve un agneau, il en cherche un nouveau. Craignez ma colère...∆ northern lights.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Jeu 14 Nov - 21:29

De mon côté, comme dis par MP, ça me semble tout bon. Tout ce que je désire est là et plus encore. Bref, ça déchire ! Tuons (pas trop quand même) des gens ensemble ! Heart1 
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Gold
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Myself
⇜ feat by : Robert Carlyle

ժ Messages : 677
ժ Sous d'or : 321
ժ Âge : Un peu plus de 40 ans... Mais si on comptait vraiment, j'aurais plus de 200 ans.
ժ Profession : Prêteur sur gage, antiquaire, ... Et tant d'autres choses.
ժ Conte : La belle et la bête, Peter Pan, le Nain Tracassin
ժ Qui es-tu en réalité ? : Rumplestiltskin, the Dark One

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Ven 15 Nov - 7:45

Bonjour & Bienvenue très chère Bête cute

_________________

Deal is struck
“I'm lame, friendless… The only thing I've got is my boy, and they're going to take him away from me. If they take him away, I will truly, truly become dust.”
Revenir en haut Aller en bas
Othala J. Azulf
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Moi et Tumblr
⇜ feat by : Katia Winter

ժ Messages : 75
ժ Sous d'or : 109
ժ Âge : Indéterminé
ժ Profession : Garde forestière
ժ Conte : Princesse Mononoke
ժ Qui es-tu en réalité ? : Moro

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Ven 15 Nov - 8:39

Waaaaaaah, un copain à grandes quenottes ! *^*

Bienvenue ! Il nous faudra un lien, entre grosses bestioles, et pourquoi pas un RP 8D Mais comme je me doute que tout le monde va un peu te sauter dessus... X)

Amuses-toi bien parmi nous !

_________________
« I will fight to the Death for
the Sake of my Tribe.
Remember just one thing.
Cut off a Wolf's head and it
still has the power to bite. »
♦ Code Couleur : #996600
Revenir en haut Aller en bas
Coraline Jones
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Vio et Tumblr
⇜ feat by : Gemma Arterton

ժ Messages : 101
ժ Sous d'or : 67
ժ Âge : 27 ans
ժ Profession : Tueuse et traqueuse de monstres (et autres)
ժ Conte : Coraline
ժ Qui es-tu en réalité ? : la triste héroïne, Coraline

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Ven 15 Nov - 21:38

La Bête de Gévaudan.... je suis fan  bienvenue par ici en tout cas Very Happy 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mary-Jane O. Monroe
avatar

Mousquetaire biscuité
I want more !
⇜ crédit : Pho pour l'ava et pour la sign' Gypsy Water.
⇜ feat by : Dianna Agron

ժ Messages : 1869
ժ Sous d'or : 997
ժ Âge : 22 ans
ժ Profession : Etudiante en droit, désire devenir avocate
ժ Conte : Robin des bois
ժ Qui es-tu en réalité ? : Lady Marianne

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Sam 16 Nov - 10:27

Yo ! ♥️

Alors, pour l'instant, ce qui ressort après concertation sur ta fiche, c'est juste un besoin d'avoir un peu plus d'adjectifs pour son caractère ! Sinon, tout semble en ordre pour le staff !
Donc, fais ça et on te valide au plus vite !

_________________
Trop souvent, ce qu’on désire le plus au monde, est justement ce que l’on ne peut pas avoir. Le désir parfois, peut vous briser le cœur, vous anéantir. Le désir peut faire de votre vie en enfer... C’est dur de vouloir quelque chose qu’on ne peut pas avoir. Mais ceux qui souffrent le plus, sont ceux qui ne savent pas ce qu’ils veulent...
Revenir en haut Aller en bas
http://happyeverafter.forumactif.org/
Philippe G. Fleisch
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Crispin
⇜ feat by : Henry Cavill

ժ Messages : 72
ժ Sous d'or : 63
ժ Âge : 28 ans
ժ Profession : Vétérinaire
ժ Conte : La Bête du Gévaudan
ժ Qui es-tu en réalité ? : La Bête du Gévaudan

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Sam 16 Nov - 12:34

Hello,

Voilà, j'ai rajouté des adjectifs qui me semblaient en accord avec le personnage pour son caractère, en espérant que ce sera bon cute 

_________________
Homo homini lupus est
Le loup perd les dents, mais non pas la mémoire. La vie du loup est la mort du mouton. Il est de l'intérêt du loup que les moutons soient gras et nombreux. Où le loup trouve un agneau, il en cherche un nouveau. Craignez ma colère...∆ northern lights.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Sam 16 Nov - 13:07

La Bête du Gévaudan boui 
Je trouve ce perso vraiment génial *.* Excellent choix de scénario !
Au plaisir de te retrouver en RP cute 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Sam 16 Nov - 13:59

congratulation


Je peux enfin te valider, et je le fais avec grand plaisir ! (Bon, Mircea a insisté pour être celui qui aura cet honneur, un moyen comme un autre pour lui de te faire savoir qu'il t'a à l'oeil ! )
Ta fiche est au top, et le staff est unanime à ce sujet, donc, ça mérite d'être souligné !
A nouveau, bienvenue parmi nous !
Have fun ! ♥️

Voici un petit guide sur HEA qui regroupe les adresses importantes, si tu cherches quelque chose, normalement, c'est dessus !
N'oublie pas d'aller faire ta demande de sous d'or de bienvenue ici, et de passer référencer ton avatar dans le coin. Tu peux aussi aller voir la zone de parrainage si tu veux un(e) parrain/marraine !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe G. Fleisch
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Crispin
⇜ feat by : Henry Cavill

ժ Messages : 72
ժ Sous d'or : 63
ժ Âge : 28 ans
ժ Profession : Vétérinaire
ժ Conte : La Bête du Gévaudan
ժ Qui es-tu en réalité ? : La Bête du Gévaudan

MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan Sam 16 Nov - 18:29

Merci beaucoup pour cette validation, je dois dire que ce sont des compliments qui font plaisir! potté Je tâcherais de garder à l'esprit que le terrible Dracula me surveille xD
Merci également à ceux que je n'ai pas encore remercié pour leurs gentils mots d'accueil! cute 

_________________
Homo homini lupus est
Le loup perd les dents, mais non pas la mémoire. La vie du loup est la mort du mouton. Il est de l'intérêt du loup que les moutons soient gras et nombreux. Où le loup trouve un agneau, il en cherche un nouveau. Craignez ma colère...∆ northern lights.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan

Revenir en haut Aller en bas

Philippe G. Fleisch, la Bête du Gévaudan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Ever After :: CORBEILLE :: Will you join our city ? :: Welcome in our fantastic world-