AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

Les contrats, une passion plus qu'un hobbie ! [Pv ; Jefferson ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mr. Gold
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Myself
⇜ feat by : Robert Carlyle

ժ Messages : 677
ժ Sous d'or : 321
ժ Âge : Un peu plus de 40 ans... Mais si on comptait vraiment, j'aurais plus de 200 ans.
ժ Profession : Prêteur sur gage, antiquaire, ... Et tant d'autres choses.
ժ Conte : La belle et la bête, Peter Pan, le Nain Tracassin
ժ Qui es-tu en réalité ? : Rumplestiltskin, the Dark One

MessageSujet: Les contrats, une passion plus qu'un hobbie ! [Pv ; Jefferson ♥] Ven 2 Aoû - 0:12


You’ve just adopted the darkness, I was born in it !

Comme tous les matins depuis vingt-huit ans, à la même heure, je tournais la clé dans la serrure et poussais la porte de ma boutique d'antiquités. C'était un magasin modeste qui faisait l'angle de la rue et dans laquelle étaient exposés divers objets. Certains pouvaient paraître farfelus mais ils provenaient tous du monde des contes et beaucoup s'entassaient dans l'arrière-boutique. Tous mes bibelots m'avaient suivi après le sort... C'était comme de retrouver mon château, en quelque sorte, en plus petit. Mais j'aimais bien cet endroit, j'y passais toute ma journée et je rentrais le soir. J'étais peut-être seul mais la vie était tranquille ! Et ça ne changeait rien de mes anciennes habitudes... J'avais vécu seul pendant... Vraiment très longtemps. Ça ne me gênait pas. La solitude était devenue ma meilleure amie, la plus fidèle ! Et peut-être était-ce mieux ainsi... Comme je l'avais appris à Cora qui l'avait elle-même enseigné à sa fille Regina : l'amour est une faiblesse. Mais c'était à cause de l'amour que je portais pour mon fils que nous étions tous ici, alors... ! L'amour par-ci, l'amour par-là... !

Passons. J'entrais dans ma boutique. Mais ce n'était pas pour rester assis derrière mon comptoir cette fois. Cette mascarade avait assez duré ces vingt-huit dernières années. Maintenant, il était temps pour moi que je retrouve mon fils d'une manière ou d'une autre ! Car, après tout, j'avais fait tout ça pour ça, non ? Pour lui. Uniquement pour lui... Si je l'avais suivi autrefois, nous n'en serions pas là. Mais tout ça n'était pas de ma faute ! C'était celle de cette vipère de Fée bleue ! Si elle n'avait pas enfoui ses idées pétillantes dans la tête de Bae, si elle ne lui avait pas donné ce fichu haricot magique... Rien ne serait arrivé... Mais le Destin est visiblement inévitable ! Allons ! Cessons de ressasser le passé, maintenant. J'avais besoin des services de quelqu'un. Et ce quelqu'un, je savais parfaitement où le trouver. Un homme qui m'avait maintes fois rendu service dans le monde des contes et qui pourrait toujours s'avérer utile... Quand on savait prendre les gens par les sentiments, ça marchait plutôt bien. Et j'avais justement ce qu'il voulait dans ma boutique... Du moins ce que je croyais qu'il voulait.

Cette dite personne n'était autre que Jefferson, alias le Chapelier fou. J'appréciais beaucoup cet homme. Je me rappelais de lui comme quelqu'un de plutôt sympathique et prêt à rendre de nombreux services pour de l'or. C'était lui qui m'avait aidé à anéantir définitivement l'amour existant au fond du cœur de Regina. C'était lui qui m'avait fourni beaucoup d'objets magiques manquant à ma collection... Et tout ça grâce à son chapeau magique qui pouvait voyager d'un monde à un autre. Je ne savais pas exactement ce qu'il était maintenant devenu. Je me demandais même si son chapeau marchait dans ce lieu où j'avais fait venir la magie. Qui vivra verra ! Et je comptais justement lui rendre une petite visite en ce début de matinée. Ce que je voulais ? Oh bien... Tout d'abord savoir si son chapeau marchait. Mais si c'était le cas, je doutais qu'il veuille l'utiliser à nouveau. Après tout, ne s'était-il pas fait piégé à Wonderland par Regina ? Eh oui, je savais tout ! Je savais aussi qu'il avait une petite fille. Que ne ferait-on pas pour ses enfants... Un léger sourire se dessina sur mon visage. Et puis, deuxièmement, je voulais... En ait je voulais des renseignements ainsi qu'un objet qui me permettrait d'avancer dans la fabrication de ma potion. Et cet objet était perdu au fin fond de la forêt. Je pouvais me vanter d'avoir un bon sens de l'orientation, mais si j'avais bonne mémoire, l'expert en cartographie, c'était Jefferson.

Je passais dans l'arrière-boutique et éteignis les grandes lumières. J'avais installé un petit laboratoire ici. Ainsi que dans le sous-sol de mon manoir. Petits laboratoires magiques, bien sûr... J'essayais de créer une potion spéciale qui me permettrait de quitter Storybrooke sans être affecté. Car si l'on franchissait une certaine ligne, nous, personnages de contes, perdions la mémoire. Et c'était la dernière chose que je désirais perdre... Ainsi que mes pouvoirs... Enfin passons ! Je sortis de ma boutique aussi simplement que j'y étais entré, remplaçant le panneau « OPEN » par « CLOSE » et montais dans ma voiture. De toute façon, rares étaient les personnes à venir dans ma boutique ces temps-ci. Les gens se rappelaient peu à peu et la plupart m'évitaient comme la peste. Eh oui ! J'étais le Ténébreux, que diable !

Je conduisis jusqu'à la périphérie de la ville. Je savais que Jefferson avait son manoir quelque part par-là bas, un peu perdu au milieu de nulle part. Je me demandais s'il comptait vivre là encore longtemps ? Son manoir était certes magnifique mais aussi isolé de tout. Le mien avait au moins le chic d'être en hauteur de la ville, la dominant. Je pouvais observer tout ce qui se passait en toute tranquillité. Regina avait vraiment cru avoir le pouvoir toutes ces années ? Elle s'était fourré le doigt dans l'œil – et ça doit faire mal ! Tout en tergiversant je finis par arriver en vu du manoir de Jefferson. Je passais les grilles. Serait-il là ? À une heure pareille, forcément. J'aurais pu lui demander de venir dans ma boutique mais c'était une valeur plus sûre de faire le déplacement jusque chez lui. Je sortis de ma voiture et posais pied à terre. Je montais lentement les escaliers – ma pauvre jambe me faisait souffrir, même si la magie était revenue. Eh oui... Je n'étais plus réellement le Ténébreux ici, même si j'avais retrouvé mes pouvoirs. Dommage... Si l'inconvénient de la peau n'était plus là, ma jambe était toujours un poids mort... On n'a pas toujours ce qu'on veut, j'imagine ?

Je sonnais courtoisement à la porte et attendis sagement que le maître des lieux vienne m'ouvrir la porte. En attendant, je jetais quelques coups d'œil autour de moi. Plutôt pas mal entretenu... Il avait dû avoir le temps, ces vingt-huit dernières années, tout comme moi... Nous verrons si le temps avait effacé certaines choses...

_________________

Deal is struck
“I'm lame, friendless… The only thing I've got is my boy, and they're going to take him away from me. If they take him away, I will truly, truly become dust.”
Revenir en haut Aller en bas
Jefferson Hansen
avatar

Mousquetaire biscuité
I want more !
⇜ crédit : winnie
⇜ feat by : Sebastian Stan

ժ Messages : 403
ժ Sous d'or : 452
ժ Âge : 28 ans
ժ Profession : Cartographe
ժ Conte : Alice au pays des merveilles
ժ Qui es-tu en réalité ? : Le Chapelier fou

MessageSujet: Re: Les contrats, une passion plus qu'un hobbie ! [Pv ; Jefferson ♥] Ven 2 Aoû - 13:34


Les contrats, une passion plus qu'un hobbie !


Grace... La petite Grace... Elle était bel est bien à Storybrooke, et pourtant, Jefferson était incapable d'aller la voir. Il savait où elle trouvait et elle allait à l'école, la retrouver n'était pas difficile. Depuis de longues années, le chapelier surveillait cette fille. Avant que la malédiction soit rompue, Jefferson espionnait tous les jours la maison de Grace, grâce à un télescope. Ça l'avait rendu presque fou, de la voir avec son autre famille, sourire, rigoler, discuter... Alors que lui, il était tout seul dans cette immense maison. Quand la malédiction fut achevée, imaginez la joie qui avait envahi le coeur du chapelier, en réalisant qu'il allait bientôt récupérer sa fille ! Mais le problème était là : Jefferson était persuadé que Grace lui en voulait, de l'avoir abandonné.

Une fois qu'il avait terminé de regarder au travers de son télescope la petite Grace prendre le bus, pour aller à l'école, le cartographe se prépara : douche, petit déjeuner. Ensuite, il s'installa à son atelier de chapeaux et en fabriqua un énième. Il avait dû faire une salle spéciale chapeaux, tellement qu'il en avait fabriqué. Son but était de retourner dans le monde des contes, avec sa fille. Et pour que ça marche, il fallait un chapeau magique. Il avait même enlevé Mary Margaret, pour que Emma Swann vienne la sauver. Le but pour Jefferson n'avait pas été de torturer la jeune enseignante, non, son but avait été de convaincre le shérif, de réaliser un chapeau magique. Mais au final, le chapeau n'avait jamais était terminé, et Jefferson c'était fait défenestré. C'était une histoire qui était resté gravé dans la tête du cartographe.

Ayant une nouvelle fois terminé un chapeau non magique, il s'installa à son bureau, pour établir une autre carte, de la forêt à Storybrooke. Cette forêt avait de nombreux coins et recoins encore méconnu et Jefferson décida de s'y rendre.

Alors qu'il était en train de se préparer à sortir, un bruit de voiture se fit entendre dans le jardin. Intrigué par cette visite matinale, il alla voir par la fenêtre. Il aperçut uniquement une voiture, le conducteur (ou la conductrice) devait déjà se trouver sur le perron. Et il avait vu juste, puisque quelques secondes après, la sonnette retentit dans toute la maison. Jefferson attrapa une paire de ciseaux, qu'il plaça à sa ceinture, et le cacha grâce à sa chemise. Cela faisait quelques années que le cartographe était un peu devenu paranoïaque, et ne pouvait s'empêcher de s'armer dès qu'une personne sonnait à sa porte. C'est ainsi armé, qu'il descendit jusqu'au rez-de-chaussée pour ouvrir la porte. Mr Gold... Ou plutôt Rumpelstiltskin. Les ciseaux n'avaient plus la moindre utilité maintenant, puisque Mr Gold avait de grands pouvoirs magique. « Mr Gold... Quel... Plaisir, de vous revoir » dit-il en regardant son interlocuteur. « Mais entrez, je vous en prie. » Jefferson se décala du passage, pour laisser entrer Rumpelstiltskin. Dans le monde des contes, Jefferson avait rendu pas mal de services au Ténébreux, et c'était surtout grâce à son chapeau. Mais son chapeau ne marchait plus, et c'était une histoire ancienne... Ou pas. Jefferson avait mis un terme à ces affaires, lorsqu'il était devenu père. Il ne voulait pas perdre sa fille, sauf qu'aujourd'hui, il l'avait perdu, et n'était même pas capable de parler à Grace.

Accompagnant Mr Gold jusqu’au salon du premier étage, il l’invita à s’asseoir sur le canapé couleur crème. « Que me vaux l'honneur votre visite ? » Si Rumpelstiltskin était ici, c’était pour une bonne raison et le chapelier avait assez hâte, d’entendre ce qu’il allait dire. « Vous voulez du thé ? » demanda t-il.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hominum-revelio.com/
Mr. Gold
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Myself
⇜ feat by : Robert Carlyle

ժ Messages : 677
ժ Sous d'or : 321
ժ Âge : Un peu plus de 40 ans... Mais si on comptait vraiment, j'aurais plus de 200 ans.
ժ Profession : Prêteur sur gage, antiquaire, ... Et tant d'autres choses.
ժ Conte : La belle et la bête, Peter Pan, le Nain Tracassin
ժ Qui es-tu en réalité ? : Rumplestiltskin, the Dark One

MessageSujet: Re: Les contrats, une passion plus qu'un hobbie ! [Pv ; Jefferson ♥] Ven 2 Aoû - 18:25


« Je suis fatigué de devoir courir les routes et d'être seul comme un moineau sous la pluie... »

La porte s'ouvrit rapidement. Jefferson ne se faisait pas désirer. Un petit sourire plaisant se peignit au coin de mes lèvres. Était-il vraiment heureux de me voir ? J'en doutais. Peu de gens l'était. Mais qu'importe ! J'imposais ma présence. En un sens, c'était comme ça et pas autrement. Sur son invitation, j'entrais dans son manoir et observais rapidement les lieux, tâchant de rester discret pour ne pas être impoli. La curiosité est un vilain défaut. N'est-ce pas ? Je m'avançais jusqu'à la pièce qui semblait être le salon, au premier étage, guidé par le maître des lieux, et remarquais que le décore était d'un goût tout à fait remarquable. Mais Jefferson avait toujours été, selon mes critères, un homme de goût, avec une certaine élégance. Le design était plutôt moderne mais cela faisait son temps. Nous n'étions plus dans le monde des contes, après tout... Seul mon manoir faisait encore vieillot, avec l'auberge de Granny. Mais que voulez-vous ? Nous n'étions pas tous dans le mouvement et un antiquaire tel que moi ne devait pas faire tâche à sa réputation... Je restais debout quelques minutes, appuyé des deux mains sur ma canne, mais finis par m'asseoir suite à l'invitation de Jefferson. Quelle politesse... ! Beaucoup ne me traitaient pas de la sorte maintenant qu'ils se rappelaient. Et puis vint alors les questions. L'honneur de ma visite, entendez-vous ! Je fis un léger sourire. Avait-il vraiment envie de savoir ce que je venais lui demander ?

« J'en prendrais volontiers une tasse, merci... Avec du lait. » ajoutais-je.

Qui te dit qu'elle ne sera pas empoisonnée, cette tasse de thé ? Qu'elle le soit ou non, ça ne changerait pas grand chose : j'étais immortel maintenant que la magie était venue à Storybrooke. Et donc... J'étais intouchable. A nouveau l'homme le plus puissant... Enfin ça, je l'avais toujours été. Mais à mon plus grand damne tout ceci prenait plus de temps que prévu. Qui plus est, lorsque j'aurais retrouvé mon fils, voudrait-il retourner dans le monde des contes ? Non, non. Il ne le souhaiterait pas, il avait toujours voulu vivre dans ce monde sans magie, pour sauver mon âme. Il avait été un bon fils, le meilleur de nous deux. Et ce, depuis le premier jour... Concentration. Je levais la tête vers Jefferson et jouais un peu avec ma canne, la faisant rebondir de façon régulière sur le sol. Cet endroit était propre, magnifique... Il faisait bon y vivre. Pourquoi ne partageait-il pas ce lieu avec un être cher ? Comme sa fille, par exemple. Il avait la chance de l'avoir à quelques kilomètres. Elle courait dans les rues de Storybrooke tous les jours. Tous les pères sont lâches, au fond ! Je finis par faire un sourire quelque peu énigmatique à mon hôte.

« Je me demande comment vous faites. Pourquoi vivre ici, tout seul, alors que votre fille pourrait être avec vous ? Il vous suffirait d'aller la voir, non ? je avais que ça devait lui être difficile. Mais il fallait bien commencer par les sentiments lorsqu'on s'apprêtait à parler d'affaires. Je suppose que votre chapeau aux milles merveilles ne marche pas, malgré la magie revenue ? en fait je n'en savais rien. J'aurais très bien pu dire le contraire mais mieux valait partir sur des bases négatives. En faisant comme ça, on ne pouvait pas être déçu par la réponse ! Il se trouve que j'ai quelques propositions à vous faire pour vous tirer de l'ennui dans lequel vous êtes plongé. »

Je lui fis un gracieux sourire, retrouvant un léger éclat de mon excentricité d'antan. Je trempais mes lèvres dans la tasse et bus une gorgée de son contenu, faisant ainsi durer le suspens. Le thé était délicieux ! L'un des nombreux talents d'un chapelier solitaire ? Je reposais délicatement la tasse sur la table basse.

« Excellent. le complimentais-je. Je crois savoir que votre passe-temps est devenu la cartographie, non ? Vous devez sûrement connaître mille recoins de la grande forêt qui entoure Storybrooke ? Il s'avère que j'aurais besoin d'un objet, perdu au milieu de nulle part. »

Je me levais lentement, faisant attention à ma jambe défectueuse, et me dirigeais vers quelques cartes que j'avais remarquées rangées dans la pièce. Je les tirais avec délicatesse – on n'abîme pas les objets d'autrui – et les plaçais sous mes yeux. Je ne savais pas exactement où cet objet pouvait se trouver.

« J'ignore où il se cache. C'est une sorte de petite boule de cristal de la taille d'un poing, contenant un liquide... Plutôt précieux. Si j'en crois mon bon sens, il devrait se trouver dans cette zone-ci. je désignais un petit ensemble sur l'une des cartes et levais la tête vers Jefferson. Je lui souris doucement. « Bien sûr, vous aurez quelque chose en échange. J'imagine que l'or ne vous intéresse plus, vous êtes riches. Mais j'ai sans aucun doute quelque chose qui pourrait vous intéresser dans ma boutique, en ville. » Mon sourire s'élargit.

[Dis-moi si quelque chose ne te va pas, surtout ! ♥]

_________________

Deal is struck
“I'm lame, friendless… The only thing I've got is my boy, and they're going to take him away from me. If they take him away, I will truly, truly become dust.”
Revenir en haut Aller en bas
Jefferson Hansen
avatar

Mousquetaire biscuité
I want more !
⇜ crédit : winnie
⇜ feat by : Sebastian Stan

ժ Messages : 403
ժ Sous d'or : 452
ժ Âge : 28 ans
ժ Profession : Cartographe
ժ Conte : Alice au pays des merveilles
ժ Qui es-tu en réalité ? : Le Chapelier fou

MessageSujet: Re: Les contrats, une passion plus qu'un hobbie ! [Pv ; Jefferson ♥] Lun 5 Aoû - 21:02


Les contrats, une passion plus qu'un hobbie !


C'était la première fois que Mr Gold venait dans le manoir de Jefferson. Le chapelier n'avait pas pour habitude de recevoir de la visite et n'avait pas prévu l'arrivée du Ténébreux. Il avait seulement du thé à lui proposer, ou une petite collation. Dès que Jefferson invita Mr Gold - au fait, quel était son prénom... - chez lui, il lui proposa du thé, que celui-ci accepta avec du lait. Sans trop tarder, le chapelier se dirigea vers la cuisine, qui se trouvait juste à côté du salon. Le temps que l'eau chauffe, Jeff posa sa paire de ciseau sur le comptoir de la cuisine. Le ciseau ne lui serait d'aucune efficacité avec Rumpelstiltskin. Et l'empoisonner ? Non... Jefferson ne pouvait pas faire ça, après tout, il ne savait pas pourquoi Mr Gold était ici.
Apportant sur un plateau d'argent deux tasses de thé avec du lait, Jefferson écouta les paroles de son interlocuteur. Il avait raison, Grace pourrait venir vivre ici. Elle avait toute la place nécessaire pour s'amuser, y compris un jardin. Et elle aurait tout l'amour de son père. Mais non, Jefferson continuait de vivre ici, seul à en devenir fou. « Elle doit me détester... Après tout, je l'ai abandonné... » Abandonner. Oui, c'était le mot juste. Jefferson avait préféré reprendre ses affaires avec la méchante Reine, au lieu de s'occuper convenablement de sa petite Grace. Et il avait payé le prix fort, puisque le chapelier s'était retrouvé enfermer dans le monde des merveilles, en train de fabriquer une tonne de chapeaux pour la Reine de Coeur.

« Non, mon chapeau ne marche plus... J'ai essayé d'en refaire un autre mais... aucun ne marche » expliqua-t-il en prenant sa tasse de thé dans ses mains. Son véritable chapeau était dans les mains de Regina Mills. « Disons que le seul chapeau qui marche, c'est le maire qui le possède... Mais il ne marche pas aussi bien que dans notre monde. Nous ne pouvons voyager avec. » finit-il par dire, avant de boire une gorgée de son thé. Jefferson savait faire le thé mieux que quiconque. C'était sûrement sa spécialité, avec la fabrique de chapeaux.

Rumpelstiltskin expliqua qu'il avait quelques propositions à faire. Intrigué, Jefferson sourit brièvement. « Expliquez-moi vos propositions ». Après tout, le chapelier pouvait gagner quelque chose dans cette histoire, il attendait simplement les explications de son interlocuteur. « Oui, toutes mes créations de cartes se trouvent là-bas » dit-il après avoir souri pour le compliment de Mr Gold envers son thé. Jefferson se leva à son tour, et accompagna Rumpelstiltskin jusqu'aux cartes.

Attentif aux explications de Mr Gold, le Chapelier fit signe de l'attendre quelques secondes. Il s'absenta de la pièce, puis revenu avec une autre carte dans ses mains. Il la déploya par-dessus l'autre et montra la zone concernée. « Voici une carte qui montre la zone que vous m'avez dit, en plus grand. Il se trouve que je suis en train de me pencher sur ce coin... Avant que vous veniez, j'allais partir dans cette zone pour continuer ma carte.. » expliqua-t-il en regardant Mr Gold. « On peut s'y rendre, comme ça vous êtes sûr de trouver cet objet... » Étant curieux, Jefferson posa une question : « Et... qu'est-ce que cette boule de cristal contient au juste ? »

« Vous avez raison, l’or ne m’intéresse pas. C’est quoi, ce quelque chose qui peut m’intéresser ? » dit Jefferson en ne quittant pas des yeux  le Ténébreux.


[Désolé pour l'attente, et ton post était parfait ♥]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hominum-revelio.com/
Mr. Gold
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Myself
⇜ feat by : Robert Carlyle

ժ Messages : 677
ժ Sous d'or : 321
ժ Âge : Un peu plus de 40 ans... Mais si on comptait vraiment, j'aurais plus de 200 ans.
ժ Profession : Prêteur sur gage, antiquaire, ... Et tant d'autres choses.
ժ Conte : La belle et la bête, Peter Pan, le Nain Tracassin
ժ Qui es-tu en réalité ? : Rumplestiltskin, the Dark One

MessageSujet: Re: Les contrats, une passion plus qu'un hobbie ! [Pv ; Jefferson ♥] Mer 7 Aoû - 16:05


Bien que cela n'aurait pas servi à grand chose, j'étais un peu déçu que son chapeau ne fonctionne pas. Pourquoi étais-je déçu d'ailleurs ? Mon but n'était pas de retourner dans des mondes magiques mais de retrouver mon fils et de vivre ici, tranquillement, dans le monde réel en sa compagnie. Il ne serait alors plus question de magie ou de quoique se soit d'autre... Alors que Jefferson sortait de la pièce, j'en profitais pour observer le salon un peu plus minutieusement. Mais je n'avais rien à en tirer, c'était un lieu tout à fait ordinaire, quoique décoré avec goût. Je remarquais surtout que mon hôte le chapelier n'avait pas l'habitude de recevoir de la visite. S'armer d'une paire de ciseaux pour accueillir un visiteur était du domaine de la paranoïa. Mais je ne le jugeais pas trop sévèrement, j'étais dans le même cas que lui... Sauf qu'étant immortel, je n'avais nulle crainte que l'on me tue. Ni même que l'on m'agresse ! Des bruits de pas me tirèrent de mes réflexions. Jefferson revenait avec une nouvelle carte dans ses mains. Je reculais d'un pas pour lui laisser de la place à côté de moi et me penchais légèrement en avant pour regarder la carte qu'il étala sur les autres. Il faisait un travail remarquable, je devais bien l'admettre ! Il avait rudement dû s'ennuyer durant les vingt-huit dernières années, non ? En tout cas, la chance était avec moi ! Jefferson travaillait sur ce coin... Mais c'était parfait ! Le service n'était donc pas énorme puisque de toute façon, il devait s'y rendre. L'ombre d'un sourire s'afficha sur mon visage. Le plus simple allait être de nous y rendre tous les deux. Il était plus sûr d'avoir un cartographe en ma compagnie, au moins je ne me perdrais pas. La forêt était grande et s'y j'en connaissais quelques coins, certains m'étaient complètement inconnus. Je ne tenais pas à tourner en rond comme un poisson dans son bocal !

La curiosité est un vilain défaut. Ce n'était pas la première fois que Jefferson me posait des questions sur les objets que je lui demandais de récupérer pour moi. Il le faisait souvent dans le monde des contes, et ça ne changeait pas ici. Mon sourire s'élargit, amusé. C'était presque rassurant de savoir que certaines choses ne changeaient pas... Deux questions. Il était normal qu'il veuille savoir ce que j'avais pour lui. Il ne serait pas déçu, j'en étais certain ! Je m'éloignais de la carte après l'avoir étudié d'un rapide coup d’œil. Le mieux était de voir ça sur place... Je plongeais mes yeux dans ceux de Jefferson qui me regardait et lui formulais mes réponses :

« Ce qu'il y a dans la boule de cristal me regarde... » je fis une pause le temps de finir ma tasse de thé. « Par contre, ce que j'ai à vous offrir pourrait vous intéresser. Si j'ai bonne mémoire, c'est bientôt l'anniversaire de votre fille, non ? J'ai pas mal de petits cadeaux dans ma boutique, il vous suffira de choisir... Des peluches... Les petites filles aiment les chats et les lapins, je crois ? »

Comment pouvais-je savoir que c'était bientôt l'anniversaire de la fille de Jefferson ? En fait je ne le savais pas. Je tâtais le terrain au petit bonheur la chance. Et la chance m'accompagnait toujours, en général. Sauf certains fois... Il n'empêche, c'était beaucoup plus simple lorsque le chapelier était intéressé par l'or ! Je n'avais pas à me creuser la tête pour savoir ce qui pourrait lui plaire. Mais je connaissais son point « sensible ». Car son point sensible était aussi le mien. Mais à la différence, tout le monde – ou presque – ignorait que j'avais eu un fils. Enfin que j'avais toujours... ! Je fis un sourire empreint de politesse à Jefferson et fit un geste en direction de la sortie, question silencieuse qui invitait le chapelier à se mettre en route immédiatement. Pas de temps à perdre ! J'en avais assez perdu comme ça... Et lui aussi, d'ailleurs. Quelle bêtise de ne pas aller voir sa fille. Et puis de mon point de vu, il ne l'avait pas abandonné. Je ne connaissais pas toute l'histoire, loin de m'en être mêlé, mais il n'avait pas lâché la main de sa fille, lui... Je me dirigeais vers l'escalier et descendis lentement les marches – boiteux oblige ! – avant de me diriger vers la porte d'entrée. L'air était plus frais qu'en ville par ici, sûrement à cause de la forêt environnante...

« Y allons-nous à pied ou bien en voiture ? »

Je le laissais diriger l'investigation, d'un point de vu technique. Il était plus expert que moi en la matière et je doutais que nous puissions nous enfoncer très loin dans la forêt avec une voiture... Même avec un 4x4 tout terrain... Mais marcher sur des kilomètres n'était pas non plus mon sport favori... Quoiqu'il décide, je le suivrais. Oh ! Mais j'oubliais l'essentiel... Je me dirigeais vers lui et lui tendis ma main :

« J'oubliais l'essentiel. Marché conclu ? »

[Dis-moi si quelque chose ne te convient pas. Wink Et je te laisse carte blanche pour bouger le popotin de Rumple si tu veux qu'il te suive et tout ça, pour ta réponse. ♥️]

_________________

Deal is struck
“I'm lame, friendless… The only thing I've got is my boy, and they're going to take him away from me. If they take him away, I will truly, truly become dust.”
Revenir en haut Aller en bas
Jefferson Hansen
avatar

Mousquetaire biscuité
I want more !
⇜ crédit : winnie
⇜ feat by : Sebastian Stan

ժ Messages : 403
ժ Sous d'or : 452
ժ Âge : 28 ans
ժ Profession : Cartographe
ժ Conte : Alice au pays des merveilles
ժ Qui es-tu en réalité ? : Le Chapelier fou

MessageSujet: Re: Les contrats, une passion plus qu'un hobbie ! [Pv ; Jefferson ♥] Lun 26 Aoû - 20:22


Les contrats, une passion plus qu'un hobbie !


Cela n'étonné guère Jefferson que Mr Gold ne lui dise pas le but de la boule de cristal. C'était sûrement pour une chose importante, sinon pourquoi demander de l'aide ? À vrai dire, Rumpelstiltskin avait toujours été comme ça, même dans le monde des contes, mais ça n'empêchait pas le Chapelier de lui demander à chaque fois la même question. Dans le monde des contes, Rumple payait Jeff' avec de l'or qu'il fabriquait lui-même avec sa roue, sauf qu'à Storybrooke, il n'avait plus besoin d'argent, il pouvait acheter ce qu'il voulait. Il possédait une grande maison, une voiture, du confort et des chapeaux à vendre et à revendre. Ce qu'il lui manquait réellement, c'était que sa maison prenne vie grâce à sa fille. Et justement, Mr Goldvenait de toucher le point sensible du jeune cartographe. Bientôt, c'était l'anniversaire de Grace et il n'avait pas de cadeau. Encore, si c'était que ça, ce n'était pas grave. Sauf que Grace n'était pas avec lui et Jefferson se devait de prendre son courage à deux mains et aller la voir. Oui, il devait le faire ! Déterminé, Jefferson répondit calmement au Ténébreux. « Des lapins... Elle préfère les lapins » Grace avait toujours aimé les lapins et ça devait être pareil aujourd'hui. Jefferson connaissait les goûts de sa fille par coeur.

Le chapelier savait également que Rumpelstiltskin avait perdu son fils dans le monde des contes. Il ne savait pas toute l'histoire, mais il savait ce que c'était de perdre l'être le plus cher à ses yeux. Et si un jour le chapeau se remettait à fonctionner, peut-être que Mr Gold pourrait retrouver son fils ? Allez savoir, parfois la vie réserve de belles surprises.

Maintenant que les deux collaborateurs étaient d'accord pour aller dans la forêt, Jefferson termina sa tasse de thé tout en roulant sa carte. Autant qu'il y aille avec sa carte, ça lui permettra de la continuer. Il replaça également son foulard - foulard qui cachait une cicatrice que la Reine de Coeur lui avait fait - et enfila son manteau. Il suivit Mr.Gold jusqu'à l'entrée après avoir attendu patiemment qu'il est descendu lentement les escaliers. « La forêt est à un, voire deux kilomètres, nous irons à pied. Et ce n'est pas conseillé de laisser sa voiture au bord de la route » expliqua-t-il en fermant la porte d'entrée. La forêt de Storybrooke n'était pas loin de la maison de Jefferson, il valait mieux y aller à pied. Et pour éviter tout accident, la voiture devait rester ici.

« Marché conclu » dit le cartographe en serrant la main du Ténébreux. Ainsi, plus personne ne pouvait faire demi tour et rompre le marché. D'ailleurs, jamais Jefferson avait rompu un marché avec Rumpelstiltskin et lui avait été toujours fidèle. Emboîtant la marche, Jefferson commença à marcher vite - comme à son habitude - mais il dû ralentir la cadence pour que Mr Gold puisse marcher à ses côtés. « Vous fabriquez toujours des fils d'or ? » questionna le chapelier, curieux de voir si c'était pareil que dans le monde des contes.

Les mains dans les poches, le chapelier regarda autour de lui. Il avait beau passer plusieurs fois à cet endroit, il le trouvait toujours aussi beau. La végétation était toujours au rendez-vous, et bientôt la forêt allait apparaître. C'était un endroit calme, où peut de voiture circulaient, mais il fallait quand même faire attention car la route avait beaucoup de tournant. « Comment vous êtes vous, fait ça ? » dit-il en faisant signe à la jambe de Mr Gold. Dans le monde des contes, Rumple marchait très bien et jamais Jefferson l'avait vu boiter.

[Mille excuses pour l'attente Arrow  ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hominum-revelio.com/
Mr. Gold
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Myself
⇜ feat by : Robert Carlyle

ժ Messages : 677
ժ Sous d'or : 321
ժ Âge : Un peu plus de 40 ans... Mais si on comptait vraiment, j'aurais plus de 200 ans.
ժ Profession : Prêteur sur gage, antiquaire, ... Et tant d'autres choses.
ժ Conte : La belle et la bête, Peter Pan, le Nain Tracassin
ժ Qui es-tu en réalité ? : Rumplestiltskin, the Dark One

MessageSujet: Re: Les contrats, une passion plus qu'un hobbie ! [Pv ; Jefferson ♥] Mar 27 Aoû - 12:45

Jefferson & Mr. Gold

A pied. Sympathique ! Ça allait être amusant, avec ma jambe déficiente. Mais d'un autre côté, il avait raison et je lui faisais confiance, c'était lui le connaisseur des lieux... J'étais sûr que ce n'était pas par mesquinerie qu'il choisissait cette option. Je hochais donc la tête pendant qu'il fermait la porte d'entrée. Nous nous serrâmes la main, comme au bon vieux temps, et commençâmes à marcher. Je notais sa marche rapide, mais ne me pressais pas pour le rattraper. Si nous devions marcher sur deux kilomètres, autant garder des forces dans mes jambes, non ? Par ailleurs, il ralentit, au bout d'un moment, et cala sa vitesse sur la mienne. Je lui jetais un coup d'œil et l'étudiais rapidement. Il n'avait pas beaucoup changé depuis le monde des contes, il me semblait que je l'avais toujours connu ainsi... Les choses semblaient parfois figées. Et pourtant, beaucoup de choses avaient changé malgré tout. « En effet, je fil encore de l'or. Et à foison puisque j'ai du temps à tuer... » c'était plus ou moins vrai. En réalité, j'attendais d'obtenir tous les ingrédients nécessaires à ma potion, ce qui n'était pas chose facile étant donné que j'ignorais tous les composants. Je comptais sur l'or, principalement, mais aussi sur ma magie, le liquide de ce que nous allions chercher et il manquait quelque chose. Mais quoi, je l'ignorais encore pour le moment, et c'était incroyablement frustrant : si près du but, je me retrouvais coincé ici avec tout le monde. Ce n'était pas dans mes plans.

Petit à petit, nous nous engouffrâmes dans la forêt. Belle forêt, ancien héritage du monde des contes. Un léger sourire se peignit sur mes lèvres, presque imperceptible. J'avais parcouru ces contrés mille et mille fois, à la recherche de contrats, ou dans l'espoir de trouver un moyen de suivre mon fils dans ce monde sans magie. Malgré mon plan sur long terme qui consistait à créer un sort pour Regina, j'avais essayé de trouver des moyens plus rapides. Mais cela semblait impossible. Piégé dans ce monde... Je me souvenais que Jefferson m'avait plusieurs fois proposé de faire un tour dans son chapeau pour voyager dans d'autres mondes, mais j'avais refusé. Ce n'était pas dans les mondes magiques que je souhaitais voyager, et il le savait tout autant que moi. Le monde que je souhaitais visiter, c'était celui-ci. Et le chapeau de Jefferson n'aurait rien pu y faire. Enfin... Tout ceci était de l'histoire ancienne désormais ! Nous étions ici, côte à côté, marchant dans la forêt comme les deux vieilles connaissances que nous étions. Aussi étrange que celui puisse paraître, le chapelier était la personne en laquelle j'avais le plus confiance, ici. De tous les habitants de Stroybrooke, il semblait être le seul à ne pas me haïr pour la simple et bonne raison que j'étais le Ténébreux. Mais il fallait dire que je ne l'avais jamais roulé, et qu'en retour, il ne m'avait jamais roulé non plus...

La curiosité est un vilain défaut. Mais Jefferson semblait toujours vouloir me poser des questions. Il devait pourtant s'attendre à des réponses évasives, non ? Pourtant, il continuait, tout le temps. Je ne pus réprimer un sourire. Je le comprenais, il ne m'avait jamais vu boiteux dans le monde des contes, car lors de nôtre rencontre, j'étais le Ténébreux et n'avais plus besoin d'un appui. Que lui dire ? Je ne comptais pas lui dire la vérité, mais je ne voulais pas non plus lui mentir. Alors jouons sur les mots, comme toujours... ! « J'ai eu cette blessure il y a longtemps, à la guerre. Bien avant d'être celui que vous avez connu. » j'avais été plus franc que prévu, mais qu'importais. Je lui fis un sourire aimable tout en continuant de marcher à ses côtés. Là où nous étions, peu de voitures devaient passer. C'était un endroit plutôt joli, les arbres étaient hauts et semblaient s'étendre jusqu'à l'infini. Petit à petit, nous nous enfonçâmes dans les bois en empruntant tout d'abord un petit sentier puis en nous éloignant du chemin. J'enjambais maladroitement un tronc d'arbre, prenant fermement appuie sur ma canne qui s'enfonçait dans le sol moelleux et tentais de suivre le rythme de Jefferson qui, pourtant, s'adaptait au mien. Quel dommage d'avoir gardé ce boitement malgré tout... Je préférais me déplacer librement en étant le Ténébreux ! Mais tant pis. Il paraissait que la canne rendait plus charismatique, alors... !

« J'espère que vous savez où nous allons, tout de même... ! » lançais-je après avoir contourné un petit buisson d'épines. Nouveau point négatif : je ne pouvais plus me téléporter comme dans le monde des contes. Pour voyager, c'était beaucoup plus pratique ! D'ailleurs, une fois arrivés à destination, trouver ce fameux cristal allait être long et fastidieux... A moins que... Je pouvais toujours user d'un sort qui me montrerait la cachette sur la carte du chapelier. Pour cela, il fallait qu'il termine de cartographier les environs. Un vrai petit travail d'équipe. Je souris une nouvelle fois et lançais un regard au chapelier. « Il faudra que vous me laissiez jeter un coup d'œil à votre carte une fois arrivé, si vous le permettez. »
bohemian psychedelic


Spoiler:
 

_________________

Deal is struck
“I'm lame, friendless… The only thing I've got is my boy, and they're going to take him away from me. If they take him away, I will truly, truly become dust.”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les contrats, une passion plus qu'un hobbie ! [Pv ; Jefferson ♥]

Revenir en haut Aller en bas

Les contrats, une passion plus qu'un hobbie ! [Pv ; Jefferson ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Avez-vous "honte" de votre passion ?
» La poésie, ma passion.
» La lecture, ma passion
» PASSION - CHEVRONS
» Passion de Sable, de Rebecca Moleray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Ever After :: CORBEILLE :: Quartier « Perrault » :: L'Hôtel de Mr. Gold-