AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

augusta&ruby — ô comme tu as de grandes feuilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ruby Lucas
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : phoebe
⇜ feat by : Meghan Ory

ժ Messages : 302
ժ Sous d'or : 241
ժ Âge : 23 ans
ժ Profession : Serveuse chez Granny
ժ Conte : Le Petit Chaperon Rouge
ժ Qui es-tu en réalité ? : Le Petit Chaperon Rouge | Le Méchant Loup

MessageSujet: augusta&ruby — ô comme tu as de grandes feuilles Dim 27 Oct - 8:34


- Grand Mère Feuillage & Petit Chaperon -


Samedi Soir, Auberge Chez Granny

La journée s'était déroulée sans encombres. Du moins, sans trop de soucis. Servir des clients, rattraper le temps perdu… Regarder tous ces gens heureux que la malédiction soit tombée. Les nains reprenaient presque leur travail dans les mines et Grincheux n'était plus un sombre alcoolique de pacotille… Blanche avait retrouvé sa vie, son véritable amour, même sa fille. Et tout le monde ou presque avait reprit le cours normal de son existence… Bon, pas tout a fait normal en fait, le cours de leurs vies était bel et bien alteré par ce nouveau monde. D'autant que certains ne se rappelaient plus vraiment de qui ils étaient jadis - ce fait était d'ailleurs un peu bizarre, mais bon, moi je suis un loup, je me pose pas de questions -…  'Fin une chose était sure, tout le monde en voulait à Regina, bien que personnellement j'ai d'avantage envie de la remercier. Juste pour la malédiction. Quelque chose que personne au final ne pourrait comprendre. Des années durant je n'avais pas été le loup. Je ne m'étais pas réveillée au milieu des corps et des entrailles. Je n'avais pas eu l'impression de ne pas contrôler mes nuits, trois fois par mois… Des années durant j'avais vécu une vie sans trop de soucis. Sans réaliser la chance que j'avais d'être réunie avec ma seule famille. Certes, j'avais perdu mes amis, ou du moins je ne me rappelais pas d'eux à l'époque, mais Mary Margaret passait du temps avec moi, - certes moins que Blanche ait pu en passer mais soit - et je ne me souvenais pas du sort que j'avais fais subir au pauvre Peter. Alors oui. Ma vie avait été tellement plus agréable pendant les années de la malédiction… Que non, je n'avais pas envie de jeter des pierres sur madame le maire.  Enfin soit. Je n'allais pas me mettre à épiloguer la dessus, c'était tellement compliqué au final, Ruby, Red, les souvenirs se chevauchaient, les façons de penser aussi. L'une avait envie de courir sous la lune en hurlant toute sa haine et son incompréhension… L'autre… Et bien l'autre… restait plus ou moins inactive.

En tout cas je continuais à travailler. Bosser ici plaisait à Granny, et moi ça ne me dérangeait pas. C'était un morceau d'habitude que Ruby avait pris, et qu'il me plaisait bien de continuer. Être serveuse. Ce n'était pas le métier le plus idéal, mais ce n'était pas moins ennuyant ou dégradant - sauf par moments, surtout quand le Dr Whale était dans le coin, mais… soit. - En fait c'était même sympathique. Ça me permettait de continuer de parler aux gens, quels qu'ils soient. De découvrir les touristes qui venaient à Storybrooke. Rencontrer des gens, et toutes ces choses la. Ouais, on pouvait dire que j'aimais bien la vie de Ruby. Un peu mieux que celle de Red. Oh bien sur, les grandes étendues de notre monde me manquaient… Mais peut être qu'un jour je pourrais voyager. Ouais, peut être un jour. Nous verrions.

Pour l'heure j'étais occupée à servir des Cheesburger avec Frites, aux clients qui parlaient fort, et je me perdais un peu trop dans mes pensées. A la limite. Je préférais Ruby. Elle se posait moins de questions…

_________________
- RUBY LUCAS -
ev'ryone calls me Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: augusta&ruby — ô comme tu as de grandes feuilles Dim 27 Oct - 21:13




    Quelle journée, Augusta ne savait pas combien de clientes elle avait servi aujourd’hui surement une petite cinquantaine voir un peu plus. L’ancienne Grand-Mère Feuillage se dit qu’elle avait bien fait de commencer à faire des tisanes et à vendre des épices, ça lui permet d’avoir un meilleur rendement pour sa boutique.  Mais une seule chose avait retenu réellement son attention, le ciel, il n’était ni bleu ni noir comme si il y avait de l’orage mais entre les deux, et elle soupira. « Han je n’aime pas les temps pluvieux comme ça… » Pensa-t-elle alors.  Mais une seule la taraude réellement depuis que la malédiction est brisée, Pocahontas où est-elle ? Que fait-elle ? Cherche-t-elle aussi sa chère Grand-Mère Feuillage ? Mais Augusta se demandait aussi si les deux animaux de compagnies de sa charmante petite fille étaient devenus humains comme certains autres animaux ou si ils étaient resté là-bas. Là-bas qu’est-ce que c’est devenu ? Augusta n’en savait rien et elle ne voulait pas trop  le savoir…

    Augusta rangea son fond de caisse dans une petite boîte qu’elle déposa dans le coffre-fort qui se trouve dans un endroit bien caché dans le magasin. Elle balaya vite fait le magasin, passa vite le plumeau par-ci par-là et puis elle retourna la pancarte Closed du magasin. La jeune commerçante sortit de sa boutique et ferma la porte à clé. Maintenant, elle n’espérait qu’une seule chose aller manger son cheeseburger frites chez Granny’s.  La jeune femme avança comme elle put entre les coups de vent et se rendit chez Granny’s. Sur le chemin, la pauvre se prit des feuilles d’arbre dans la figure et eut un petit rire nostalgique, elle avait la même chose quand celle-ci était un vieux saule pleureur sauf qu’à cette époque elle se faisait fouetter le visage par ses longues et fines branches.  La pauvre rigolait tellement qu’elle se prit un poteau d’éclairage. Augusta ne réalisa sa chute que lorsque son postérieur toucha le sol et la pauvre rigola encore de plus belle en mettant sa main sur sa tête au niveau de la belle bosse qui venait de s’y former.

    En arrivant au restaurant, elle sourit à la charmante serveuse, qui est toujours aussi belle, mais Augusta la préférait avec ses mèches rouges et ses cheveux lisses même si le naturel a aussi tout son charme.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Lucas
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : phoebe
⇜ feat by : Meghan Ory

ժ Messages : 302
ժ Sous d'or : 241
ժ Âge : 23 ans
ժ Profession : Serveuse chez Granny
ժ Conte : Le Petit Chaperon Rouge
ժ Qui es-tu en réalité ? : Le Petit Chaperon Rouge | Le Méchant Loup

MessageSujet: Re: augusta&ruby — ô comme tu as de grandes feuilles Mar 29 Oct - 9:48


- Grand Mère Feuillage & Petit Chaperon -

En plein milieu de mon service, déjà lassée par les gens qui me regardaient comme un morceau de viande, ou ceux qui me regardaient comme si ils savaient qu'ils pouvaient le devenir… j'avais déjà envie de m'enfuir. Ce soir, j'étais légèrement nerveuse… Peut être que la pleine lune arrivait ou je n'en savais rien. Enfin c'était juste… irritant quoi. J'étais irritée voila tout. Et Red n'était quasiment jamais irritée. A croire que c'était Ruby qui avait pris le dessus pour les choses négatives. Bah, trop de choses à penser, et le temps se couvrait. Il devenait gris, très nuage… La pluie n'allait pas tarder à tomber, et il faudrait rentrer, se mouiller, tout ça… Sous les coups de vents et les aléas du climat.  Bref. Trop de pensées, je me concentrais sur une nouvelle commande.

C'est à ce moment la que la porte cliqua avec l'arrivée d'un nouveau client. Une nouvelle en réalité. Augusta, l'herboriste, et aussi accessoirement une des amies les plus proches de Ruby. Red ne la connaissait pas, mais elle était mon amie et c'était comme ça… Desormais après tout nous n'étions plus ni l'un, ni l'autre, plus seulement la louve, la petite fille naïve avec son capuchon rouge, plus seulement la serveuse aux tenues… Affriolantes. J'étais un peu des deux, et je m'étais calmée sur les tenues ainsi que sur les cheveux. Ce qui était peut être un peu dommage mais soit. Je disais donc ? Ah oui, Augusta, elle m'adressa un grand sourire, et je lui répondais, en sautillant vers elle après avoir posé sa commande sur la table d'un client.

« August' Qu'est ce que je peux faire pour toi Aujourd'hui ? Cheesburger frites comme d'habitude ? Je te laisse trouver une table ou tu viens au comptoir ? »    Non vraiment, je l'aimais bien cette jeune femme, elle était… Adorable, et avait toujours été proche de Ruby. Un peu comme Blanche avait été proche de Red. Je me retrouvais ainsi avec des amies plutôt proches et c'était bien. Peut être qu'elles ne se mettraient pas à chasser le loup… Bien que dans le cas d'Augusta elle ne soit pas au courant… Autre chose à penser. Plus tard peut être. Je me demandais qui elle avait pu être dans le monde des contes de fées elle, elle ne semblait pas venir du même endroit que nous. Des questions. Plein de questions à poser, et arrangeant un peu les cheveux qui venaient gâcher ma vue je lui adressais un immense sourire.

« Si tu veux je prends ma pause pour venir manger avec toi ! »    C'était de bon coeur que je le ferais. Après tout ça faisait quelques jours que nous ne nous étions pas vus.

_________________
- RUBY LUCAS -
ev'ryone calls me Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: augusta&ruby — ô comme tu as de grandes feuilles Mer 30 Oct - 21:12



    Augusta regarda Ruby et lui sourit, elle lui fit un clin d’œil pour lui répondre, car c’est et ce sera toujours cheese-frites le samedi soir !  Et Elle partit se mettre à une table avec banquette, Augusta adore les banquettes ! Et puis c’est plus simple pour que la jeune serveuse vienne s’asseoir. Augusta regarda vite fait par la fenêtre pour voir le ciel qui en même pas deux minutes était devenu noir et plutôt menaçant. La pauvre soupira.

    Je hais la pluie … Rub’ vient manger avec moi je t’invite je n’aime pas manger seule…   fit-elle en lâchant un soupire à fendre l’âme.

    Une branche claqua contre le vitre et Augusta cria tellement fort que même les morts du cimetière ont dû l’entendre. La pauvre avait tellement honte qu’elle cacha son visage dans la carte.  Augusta se perdit dans ses pensées, celle-ci pensait à toutes les jeunes filles qu’elle avait aidé, le plus dingue de tout ça c’est que Ruby lui faisait penser à Pocahontas, à Yepa et à Yakari. Elle était tellement dans ses pensées qu’elle soupira ces trois prénoms en revoyant toutes ses années avec toutes les jeunes amérindiennes qu’elle avait aidés. Leurs sourires, leurs éclats de rire, les leçons de vie, les conseils d’une grand-mère, l’apprentissage du jardinage et de l’évolution des plantes, des animaux, tout lui revenait en tête et tout ça lui manquait réellement, pas de fatigue, pas besoin de manger, de boire, de se soulager, elle n’avait plus à être indisposée une fois par mois, rien et depuis cette maudite malédiction et le fait qu’elle soit redevenue humaine ça la saoulait, mais elle n’en voulait pas pour autant à la maire de la ville. Augusta comprenait Regina même si elle ne l’a connaissait absolument pas.

    Augusta sorti son nez de la carte et regarda Ruby servir des clients et sans savoir comment ni pourquoi, la pauvre ancienne Grand-Mère feuillage se mit à avoir des petites larmes de nostalgies coulées le long de ses joues blanches et pâles. Augusta ne remarqua même pas qu’elle pleurait littéralement. Elle avait beau sentir les larmes glissées sur sa peau mais rien n’y fit, elle ne bougeait pas et continuait à regarder Ruby comme elle regardait avant ses douces protégées.



Revenir en haut Aller en bas
Ruby Lucas
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : phoebe
⇜ feat by : Meghan Ory

ժ Messages : 302
ժ Sous d'or : 241
ժ Âge : 23 ans
ժ Profession : Serveuse chez Granny
ժ Conte : Le Petit Chaperon Rouge
ժ Qui es-tu en réalité ? : Le Petit Chaperon Rouge | Le Méchant Loup

MessageSujet: Re: augusta&ruby — ô comme tu as de grandes feuilles Sam 2 Nov - 10:54


- Grand Mère Feuillage & Petit Chaperon -

« Assieds toi j'arrive. »

La pluie continuait de heurter les vitres de l'auberge, tandis que les clients commençaient à affluer. Mouillés. Irrités par l'orage qui se mit soudain à éclater… Cependant au milieu de ça la présence d'Augusta me fit sourire. C'était toujours plus agréable de voir une amie, et répondant à son clin d'oeil je me hâtais de passer la commande en cuisine pour elle et pour moi. Un cheese-frites pour elle, et une assiette de frite pour moi. J'avais du mal avec les steaks depuis que je me rappelais le gout de la viande, notamment la viande humaine… Ce qui était assez pour me déplaire.

Et il ne fallut pas plus de quelques minutes pour que je m'insère en face d'elle sur la banquette, lui glissant son assiette sur la table, après avoir prévenu Granny que je prenais une pause. Ma pause. Elle serait… Aussi longue qu'il le fallait, car August' n'avait pas l'air au mieux de sa forme, comme le montra le cris qu'elle poussa quand une branche claqua contre la vitre. Doucement je posais ma main sur son bras. Remarquant qu'elle pleurait.

« Ça va aller. Tu n'as pas peur d'un vilain orange quand meme. » Bien entendu ma voix était douce, et je ne me moquais pas d'elle du tout. Je tentais juste de la rassurer, d'autant qu'il fallait avouer, que je n'aimais pas beaucoup les bruits de l'orage, les entendant de maniere décuplées depuis la levée de la malédiction… C'était plutôt dérangeant tout ça. Mais ça n'importait pas. Pour l'heure c'était Augusta qui pleurait, et moi je ne savais pas trop quoi faire.

« Ne pleure pas Au. Qu'est ce qui se passe ? Tu sais que tu peux tout me dire ? » Je n'étais peut être pas très douée pour la réconforter mais je pouvais essayer.

_________________
- RUBY LUCAS -
ev'ryone calls me Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: augusta&ruby — ô comme tu as de grandes feuilles Ven 8 Nov - 21:20



    Augusta remarqua qu’elle pleurait quand Ruby le lui dit, c’est bien la première fois que la pauvre femme millénaire, était autant dans ces souvenirs qu’à ce moment précis de sa vie. Pourquoi a-t-il fallu que la pauvre Augusta tombe sur cette sorcière, il a de cela plusieurs centaines d’années ? Et pourquoi lui avoir lancé ce sort ? Ce qui était sur c’est qu’Augusta n’aurait jamais les réponses de ces questions à moins de pouvoir retourner dans le passé mais ce n’est pas possible. Et puis tout cela remonte à tellement longtemps que c’est peine perdu de remuer le passé, juste à raviver la douleur d’une vieille cicatrice.

    Ce n’est pas l’orage qui me fait peur, c’était la branche sur la vitre … Et puis c’est juste que depuis que la malédiction, toute ma mémoire m’est revenue et je repense à mes 1500 ans sous la forme d’un saule pleureur à aider des gamines à devenir des femmes accomplies… Après j’en ai vu passé des centaines, mais il y en a que trois qui m’avait réellement touché ainsi que Pocahontas mais quand je te regardais il y a même pas deux minutes, tu m’as fait penser à elle et vu que je suis réellement très nostalgique, je me suis mise à pleurer. fit-elle en se mouchant.

    Son assiette était en face d’elle, son cheeseburger lui faisait de l’œil et pour une fois, le ventre de la jeune femme était d’accord pour manger à n’en plus finir enfin si jusqu’à exploser. Un petit chagrin a se soigne, avec des dizaines de kilo de glaces au chocolat. Augusta prit son cheeseburger et mordit dedans, le goût saignant de la viande passait sur ses papilles et le formage commençait déjà à se coller à ses dents. La pauvre avait à chaque fois le coup avec le fromage, ce fromage si bon mais pourtant si collant. Elle le trouvait tellement délicieux et il l’énervait tellement enfin une relation bien compliqué entre une tranche de fromage fondue et une jeune femme.


Revenir en haut Aller en bas
Ruby Lucas
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : phoebe
⇜ feat by : Meghan Ory

ժ Messages : 302
ժ Sous d'or : 241
ժ Âge : 23 ans
ժ Profession : Serveuse chez Granny
ժ Conte : Le Petit Chaperon Rouge
ժ Qui es-tu en réalité ? : Le Petit Chaperon Rouge | Le Méchant Loup

MessageSujet: Re: augusta&ruby — ô comme tu as de grandes feuilles Sam 9 Nov - 11:17


- Grand Mère Feuillage & Petit Chaperon -


Si il y'avait bien quelque chose que je n'aimais pas - bon en plus de l'orage comme tout loup normalement constitué - c'était bien les gens qui pleuraient. Ça me rendait tellement triste. Du coup, je ne pouvais m'empêcher d'être curieuse, et d'être douce comme à mon habitude. Après tout que ce soit Ruby ou Red nous avions toutes les deux étés très douces dans nos vies. Peut être d'avantage Red que Ruby certes, ce qui n'empêchait pas les deux d'avoir des points communs, la pire disparité se trouvant au niveau de l'habillement, mais désormais les choses avaient changées et je ne risquais plus de porter des petits shorts aussi courts… Enfin, pas les jours d'orages dirons nous. Bref… ? Du coup je m'étais installée en face d'Augusta, et je comptais sur elle pour me dire ce qui n'allait pas. Malgré mon jeune âge je savais écouter. J'étais l'amie des gens qui en avaient besoin. Un animal fidèle et… Non, je n'étais pas un animal. Enfin soit.

C'était donc parti pour une longue tirade, qui ne me dérangeait pas, elle avait l'air d'avoir des choses à dire, gros sur le coeur, et moi j'étais toujours la pour l'écouter. Pour écouter quiconque le désirait d'ailleurs mais soit. En l'occurrence il s'agissait d'Augusta une amie proche, et je me serais mise en quatre pour elle. Alors j'écoutais, doucement, penchant la tête attentivement, captivée par ce qu'elle disait. 1500 ans sous la forme d'un saule pleurer a aider des jeunes femmes. Pocahontas… Ce n'était pas un disney ça Pocahontas ? Oh je supposais que de toute façon nous étions tous des dessins animés, oui c'était un concept un peu étrange à appréhender mais soit. Donc, je lui rappelais quelqu'un, et elle pleurait à cause de sa nostalgie. Doucement je posais ma main sur son bras, chaude et rassurante.

« Je comprends. Cette malédiction, et surtout le fait qu'elle soit levée, nous perturbe tous totalement. C'est bien que tu te souviennes cependant, je n'imagine pas la souffrance des gens qui n'arrivent pas à se rappeler de qui ils sont. »    Un petit sourire, et je la regardais se jeter presque sur le cheese pour le dévorer. Au moins ça ne lui avait pas coupé l'appétit. Et saisissant une de mes frites pour la grignoter délicatement je reprenais la parole.

« Alors tu étais un arbre ? Enfin, c'était comment ? Tu étais dans quel coin ? C'est qui Pocahontas ? Tu pense qu'elle est ici ? »   Puis je baissais un peu les yeux, navrée de poser tant de questions finalement.  

_________________
- RUBY LUCAS -
ev'ryone calls me Red
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: augusta&ruby — ô comme tu as de grandes feuilles

Revenir en haut Aller en bas

augusta&ruby — ô comme tu as de grandes feuilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Ever After :: CORBEILLE :: Quartier « Eldorado » :: L'Auberge de Granny-