AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide Dim 20 Oct - 11:47

«encore des années échouées sur des polaroïds»
 


L'auberge chez Granny était toujours l'auberge la plus peuplée de Storybrooke, en fait en réfléchissant bien c'était peut être la seule, je ne m'étais a vrai dire jamais posée la question. En sortant de la bibliothèque ou j'avais passé plus d'heures que nécessaire une faim m'avait tiraillée… regardant l'heure sur la grande horloge qui s'était mise à remarcher subitement depuis quelques jours, la logique était apparue. C'était l'heure de manger. Flemme de rentrer seule, une fois de plus. Envie de sociabiliser, de loin avec les gens. Avec ma façon de sociabiliser bien sur, qui consistait à s'asseoir dans un coin et admirer les gens qui bougeaient de tout plein de manieres différentes. Oui bon, à chacun ses bizarreries hein.

Soit, c'était donc ainsi que je m'étais retrouvée chez Granny en heure de pointe au milieu de la foule, à commander un ice tea et une assiette de frite. Quel repas me direz vous ! Et bien oui. Parfois, ça faisait du bien aussi de se laisser aller, toutes ces choses la. Et puis j'avais envie de frites. Point. A la ligne. Tout ça, tout ça.

Et armée de mon thé glacé, attendant sagement qu'une ravissante serveuse ne m'amene mes frites, je me mettais en quete du saint graal. Une table. Libre. Tranquille. Loin de tout, mais assez bien placée pour pouvoir etudier les habitués et non habitués de ce merveilleux endroit. Regarder les gens vivre ça avait toujours été une passion pour moi une passion débordante, et peut être légerement etrange... Surtout si on mettait en relief ceci avec les souvenirs perturbants qui venaient me hanter. Regner sur les enfers, et ... être fascinée par les petites choses vivantes ? Ouais, pourquoi pas au final.

Table en vue. Je sortais de mes -presque- maussades pensées, et d'un pas décidé je m'y dirigeais. Cheveux dans le vent. Acte héroïque.  Traverser la foule était une grande aventure, comme toujours ! Allez Salem, je crois en toi ! ... Quelque chose comme ça. Table. Je t'aurais.


Dernière édition par A. Salem Falksgärdh le Dim 20 Oct - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Terence D. Keeper
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Queen G.
⇜ feat by : Hunter Parrish

ժ Messages : 119
ժ Sous d'or : 210
ժ Âge : Vingt ans
ժ Profession : Surveillant dans un établissement scolaire
ժ Conte : La Fée Clochette
ժ Qui es-tu en réalité ? : Terence

MessageSujet: Re: terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide Dim 20 Oct - 16:55


encore une journée passée
à laisser passer le vide.

Une nouvelle journée était finie tandis que Terence enfilait son manteau pour quitter l’école dans l’optique de rentrer chez lui. La journée était passée rapidement si on oubliait les heures à réfléchir sur sa situation. Ce qui n’était pas vraiment facile. Au moins, avec les enfants Terence se sentait mieux comme apaisé. Après tout c’était normal en sachant ce qu’il était à la base. Une fée naissait du premier rire d’un bébé, ne pas être à l’aise avec un enfant semblait presque impossible. Et malgré ce qu’on pouvait penser, il n’avait pas peur de voir ces êtres engendrés par des humains. C’était à travers les enfants qu’il apprenait que les humains n’étaient pas tous des monstres sans cœur, les fées avaient vraiment peur de tout sans vraiment des raisons. Bien sûre, des humains pouvaient être sans cœur mais ils n’étaient pas les seuls à l’être parfois. Les fées pouvaient aussi l’être. Il avait prit la fuite, fuit la personne qu’il aimait alors qu’il ne faisait pas partie des humains sans cœurs. Par du tout même.

Enfin, ce n’était pas facile de savoir en quoi croire quand on avait apprit à avoir une confiance presque aveugle en ce que disaient nos congénères. Terence soupirait avant de sortir de l’école après avoir vérifié d’avoir bien tout fermé. C’était son tour de fermer l’école. Une fois l’école bien fermée, il commençait à marcher comme tous les jours depuis la fin de la malédiction. Il avait besoin de se défouler légèrement donc la marche était une bonne chose à son avis. Certes, il rentrait moins vite mais il s’en fichait. Pour éviter les sujets qui l’hantaient, Terence décidait qu’il devait se changer les idées. Plus en tout cas qu’en marchant. Il cherchait par quel moyen quand il arrivait près de l’auberge de chez Granny. S’arrêtant à quelques pas, il voyait qu’il y avait du monde … Se disant qu’il devait vraiment se faire à l’idée que les humains n’étaient pas tous mauvais, il décidait de s’y rendre. Au moins, il pourra manger quelque chose s’il ne trouvait personne avec qui parler.

Comme presque chaque jour, il y avait de la file mais cela ne le gênait pas trop bizarrement. Personne ne le regardait et ce n’était pas plus mal. Bien sûre, il ne prendra pas la fuite s’ils venaient à s’intéresser à lui mais bon. Quand c’était son tour, il commandait un repas presque complet, donc des frites, un steack et de la salade. Heureusement qu’il avait la chance de pouvoir manger autant qu’il voulait sans prendre un seul gramme. Ne commandant pas de boisson, il n’avait pas envie de boire après, il décidait de trouver une table en attendant que la commande soit prête. Marchant avec précaution, il n’avait pas réussi à éviter quelqu’un qui le bousculait plus ou moins fort. Il réussissait à retrouver son équilibre mais trop tard. Trop tard parce qu’en allant trop vite de l’avant, il avait bousculé une femme qui avait une boisson dans sa main. Terence regardait les dégâts avant de dire « Je suis désolé d’avoir renversé votre boisson, je n’ai pas réussi à vous éviter. » Voyant que son haut était tâché par la boisson il continuait à dire « Je crois que votre haut n’a pas eu de chance » Il affichait un petit sourire désolé avant de prendre des serviettes pour tendre à la jeune femme pour qu’elle puisse s’essuyer.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide Dim 20 Oct - 21:33

«encore des années échouées sur des polaroïds»
 


L'ice tea était encore frais dans ce grand verre bien rempli, et la rondelle de citron me faisait de l'oeil, tandis qu'elle baignait au milieu des glaçons. Miam. Ou plutôt glou. Enfin quelque chose comme ça. Cependant, ce rafraîchissement bienvenue n'allait pas le rester longtemps car en une seconde d'inattention je me retrouvais avec le liquide glacé sur mon t-shirt, tandis que le verre tanguait dangereusement dans ma main. Verre assuré… J'étais inondée, et je poussais un petit « Oups » et ce même si je n'étais en rien coupable, en relevant la tête contre mon agresseur.  

Jeune homme blond, taille moyenne, plutôt bien battu, du moins le supposais-je sous son manteau, il avait un léger sourire desolé et semblait l'être réellement, ainsi j'attrapais, penaude, les serviettes qu'il me tendait, tentant d'éponger en vain les taches brunâtres et humides qui commencaient à se former.   « Ce n'est pas grave… Ça… partira.  »  Un petit sourire sur mes lèvres. Je n'avais pas vraiment l'habitude de parler aux gens, et ce même quand c'était dans de telles situations et la situation d'ailleurs me mettait un peu mal à l'aise, tandis que compulsivement je tentais encore d'essuyer ce qui ne pouvait pas l'être. Et pourtant, je ne voulais pas me montrer méchante, ou désagréable, ou… Quoi que ce soit, au contraire, je voulais juste rassurer le jeune homme pour lui dire que ce n'était pas grave. Ce n'était qu'un t'shirt, rien de bien… important. Laverie. Pressing. Tout ça.  C'est ainsi qu'un léger sourire se fraya un chemin sur mes lèvres. « Vraiment ce n'est pas grand chose… Je n'aurais qu'a fermer ma veste ou enlever carrément le t-shirt. Bien que je doute passer inaperçu… Enfin je. Desolée je parle trop c'est ça.  » Et la, se montrait mon incapacité a avoir une conversation avec quelqu'un, quand cette conversation n'était pas a propos d'un sujet culturel. Handicapée Relationelle vous avez dis… ? Ouais c'était un peu moi.

« Mais vous, vous vous etes pas fait mal au moins ?  » Et c'est ainsi que pendant quelques secondes j'oubliais le t-shirt et tout le reste… J'oubliais aussi que dans les souvenirs qui se succédaient dans ma tête en boucle depuis quelques jours, j'étais censé être bien plus forte et bien plus ténébreuse que ça, et je me montrais aimable. Gentille. Attentionée ? Un peu. Bien que rosissant de timidité. Peut être que ça ne se demandait pas.  
Revenir en haut Aller en bas
Terence D. Keeper
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Queen G.
⇜ feat by : Hunter Parrish

ժ Messages : 119
ժ Sous d'or : 210
ժ Âge : Vingt ans
ժ Profession : Surveillant dans un établissement scolaire
ժ Conte : La Fée Clochette
ժ Qui es-tu en réalité ? : Terence

MessageSujet: Re: terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide Lun 21 Oct - 23:28


encore une journée passée
à laisser passer le vide.

Debout face au petit dégât qu’il avait commit, Terence s’en voulait alors qu’il savait que ce n’était pas sa faute. Mais c’était lui. Il espérait vraiment que la jeune femme ne le prendrait pas trop mal sa maladresse qui n’en était pas vraiment une. Manquerait plus qu’elle s’énerve au milieu des autres personnes présentes. Certes Terence ne prendra pas la fuite mais il préférait éviter ce genre de situation encore un peu. Enfin, il verrait très vite si elle le prendre pas trop mal ou au contraire, assez mal. En tout cas, il gardait un sourire désolé parce qu’il l’était sincèrement. Il tendait la seule chose qui serait surement utile, même si c’était minimum, à la personne qu’il avait bousculée. Certaines personnes s’étaient retournés pour voir les dégâts de la boisson sur le t-shirt de la jeune femme avant de le regarder certain comme s’il lui disait de faire attention –alors que ce n’était pas sa faute- certain avait comprit et ne le jugèrent pas longtemps du regard. De toute manière, il s’en fichait assez. Seule la personne dans laquelle il était rentré dedans était importante là.

Terence la voyait essayer, comme il l’avait pensé, le liquide sans grand succès. C’était vrai que le thé glacé n’était pas connu pour laisser peu de traces quand il était renversé sur un tissu. « Ce n’est pas grave … Ça… partira » Terence hochait la tête à sa réponse en voyant le petit sourire se dessiner sur ses lèvres tandis qu’elle semblait plongée dans en quelque sorte dans ses pensées. Sans savoir que son homologue pensait s’être montré peu amical, Terence ne le ressentait pas comme cela. Certes, il ne pouvait rater le fait qu’elle ne devait pas avoir l’habitude de parler avec des personnes mais ce n’était pas important à ses yeux. Enfin, sa façon de se comporter tant que ce n’était pas violent n’était pas réellement important. « Ce n'est pas grand chose… Je n'aurais qu'a fermer ma veste ou enlever carrément le t-shirt. Bien que je doute passer inaperçu… Enfin je. Désolée je parle trop c'est ça. » Terence disait de bonne grâce après l’avoir écoutée « Si vous voulez, je paie la laverie. Comme cela, je me ferais pardonner. Et ne vous inquiétez pas, vous ne parlez pas trop. » Il souriant gentiment à présent après sa phrase.

Il se disait en la regardant bien qu’il avait déjà du la croiser quelque part mais il ne savait plus où. Certes la ville n’était pas très très grande mais il était peu possible qu’on connaisse tout le temps. « Mais vous, vous vous êtes pas fait mal au moins ? » La question prenait un peu au dépourvu Terence qui ne s’attendait pas à ce qu’elle s’inquiète pour lui. La voyant rougir de timidité, il disait avec une voix amusée mais douce « Ô moi j’ai rien du tout, on m’a juste bousculé. Je n’ai rien du tout de grave. C’est gentil de demander en tout cas » Parce que oui, cela l’était d’après lui. Regardant les toilettes derrière la jeune femme, il disait « Je crois qu’il est préférable que vous allez nettoyer votre t-shirt au toilette. Pendant ce temps là, je vais vous commander à nouveau un thé glacé … J’incite » Terence comptait bien lui payer ce verre juste parce qu’elle n’avait pas payé elle-même un second.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide Mar 22 Oct - 7:07

«encore des années échouées sur des polaroïds»
 


Communication. Action de communiquer avec quelqu'un, d'être en rapport avec autrui par le langage… Quelque chose qui semblait très simple, et qui ne l'était en rien pour certaines personnes… Comme moi. Au milieu de la foule je n'étais pas dans mon élément, et la plupart du temps… je tentais de battre en retraite. D'ailleurs j'aurais peut être du. Partir en courant alors que le thé se répandait sur le haut de ma poitrine tachant abondamment mon t-shirt et me refroidissant. Oui, mais je ne l'avais pas fait, au lieu de ça, je restais la un peu… perplexe vis à vis de moi, en face de ce jeune blond qui ne semblait définitivement pas méchant.

« Si vous voulez, je paie la laverie. Comme cela, je me ferais pardonner. Et ne vous inquiétez pas, vous ne parlez pas trop. » La preuve était la, gentil, généreux, son… sa proposition, me fit cependant arquer un sourcil. Je n'avais pas l'habitude que les gens me proposent de faire quelque chose pour moi, et plantant quelques instants mon regard dans le sien, je répondais un peu maladroitement. « Non ça ira, ne vous en faites pas. » Après tout pour ce que j'en savais ce n'était peut être qu'un étudiant qui galérait avec ses fins de mois, ou quelque chose comme ça. Non, j'avais les moyens de payer la laverie, et ça serait suffisant. Ne pas dépendre des autres, ça ne servait à rien de toute façon.

Et plutôt que d'épiloguer trop longtemps la dessus, je tentais de passer outre ma timidité en lui demandant si lui il allait bien. « Ô moi j’ai rien du tout, on m’a juste bousculé. Je n’ai rien du tout de grave. C’est gentil de demander en tout cas » Hochant un peu la tête, je ne pouvais m'empêcher de me sentir rassurée par rapport à ça. C'était un peu dérangeant d'ailleurs, je ne le connaissais pas, j'aurais du m'en foutre royalement de ses heurts éventuels. Oui. Mais non. Je n'étais pas comme ça. Une fois que je commençais à parler à quelqu'un, je montrais des signes d'inquiétude, d'attachement. C'était comme ça qu'il fallait agir non ? Avec spontanéité. C'était dur. «  C'est normal ? »Oui… l'intonation de ma voix pouvait faire penser à une question, ou une hésitation sur ce coup la… Je n'étais pas très sure.

« Je crois qu’il est préférable que vous allez nettoyer votre t-shirt au toilette. Pendant ce temps là, je vais vous commander à nouveau un thé glacé … J’incite » Hein… ? Ah… Sa proposition cette fois me prit au dépourvu mais je réalisais qu'elle était judicieuse, et hochant un peu la tête je lui adressais un très maigre sourire. Allez Salem. On fait des efforts, on sociabilise. « D'accord. Je.. Je vais faire ça. Merci. » Le passage par la case eau fraiche sur le t-shirt et sur le visage, me permettrait de me reprendre un peu, et c'est ainsi que je disparaissais dans la foule me dirigeant vers les toilettes de l'auberge pour régler ce petit soucis. Ça ne devrait pas être long… Le temps qu'il commande je serais probablement déjà ressorti. Soudain je rougis d'un coup alors que je poussais la porte, j'aurais du lui dire non, je n'avais pas besoin qu'il me paye un verre, je pouvais me débrouiller seule…. Non ? C'était trop tard maintenant… Mais je me sentais un peu gênée.  
Revenir en haut Aller en bas
Terence D. Keeper
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Queen G.
⇜ feat by : Hunter Parrish

ժ Messages : 119
ժ Sous d'or : 210
ժ Âge : Vingt ans
ժ Profession : Surveillant dans un établissement scolaire
ժ Conte : La Fée Clochette
ժ Qui es-tu en réalité ? : Terence

MessageSujet: Re: terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide Mer 30 Oct - 22:50


encore une journée passée
à laisser passer le vide.

Insistant pour réparer son erreur, Terence était un être qui pouvait culpabiliser relativement assez vite. Toute personne qui le fréquentait depuis un petit temps n’était même plus étonnée en l’entendant dire une fois désolé comme je m’excuse. C’était une habitude qu’il avait depuis bien avant la vie qu’il a vécu durant la malédiction. C’était ce qu’il était depuis toujours même si avant, il n’avait pas vraiment eu des moments où il devait s’excuser d’avoir dit ou fait quelque chose. Donc la raison pour qu’il s’excuse d’avoir renversé le verre sur la jeune femme n’était pas difficile à comprendre. De toute manière, toute personne normale se serait excusée si elle était à sa place. Enfin tant qu’on pouvait ressentir de la culpabilité même minimum, à son avis.  Le fait qu’il se soit excusée n’avait pas fait râler les autres personnes présentes et c’était une bonne chose.

Sa bonté le poussait à lui proposer de payer la laverie et il disait bien que c’était pour se faire pardonner. Dire qu’il le faisait juste par envie n’était pas totalement vrai. Terence voyait bien que la jeune femme arquait un sourcil en l’entendant parler mais il ne changeait pas d’avis quand même. Si elle le voulait bien, il payera sans problème. Leurs regards étaient ancrés en quelque sorte dans celui de l’autre quand le jeune homme entendant la jeune femme en face de lui « Non ça ira, ne vous en faites pas » Terence hochait donc la tête, elle ne voulait pas donc insister ne servirait surement à rien à son avis. « Si vous voulez, je n’insiste pas » Bon, une bonne chose de régler au moins.

Alors qu’il avait dit qu’il n’avait rien, juste été bousculé comme c’était gentil de le demander, il l’entendait dire « C’est normal ? » Normal ? De quoi normal ? Terence se demandait à ce moment-là qui il avait en face de lui. Une personne qu’il dirait cela ne devait pas avoir l’habitude des contacts avec les autres. Cela pouvait s’entendre dans l’intonation de la voix de la jeune femme en tout cas. La personne n’avait pas l’air sûre d’elle en tout cas, il n’y avait pas de doute la dessus. Vraiment Terence était curieux de savoir qui il avait poussé sans le faire exprès (Vu qu’il avait été poussé juste avant). Mais comment pouvait-il savoir qui elle était alors qu’il ne la connaissait pas avant et que ne lui dira pas tout de suite à son avis.

Enfin malgré son envie de savoir avec qui il parlait, Terence disait malgré tout son conseil pour atténuer la tâche avant qu’il ne soit trop tard alors qu’il allait lui chercher un nouveau thé glacé. Il la voyait hocher la tête avec un maigre sourire sur les lèvres. « D’accord. Je … Je vais faire ça. Merci » Terence hochait seulement en l’entendant le remercier. C’était le minimum après tout d’après lui. Allant dans la file qui semblait avoir bien avancé pendant qu’il s’excusait, Terence passait une main dans ses cheveux en regardant les gens avancer. Cela, encore quelques minutes avant que ce soit son tour. Heureusement que la jeune femme ne l’avait pas trop mal prit mais à présent, il était curieux de savoir qui il avait bousculé. Et il espérait qu’un jour sa curiosité pourra savoir ce pourquoi elle était à présent titillée. Mais lui demander directement serait … mal poli à son avis donc bon, il saura peut-être un jour. C’était quand même encore intrigué qu’il passait la commande après déposé ce qu’il avait commandé préalablement et qu’il avait réussi à garder intact. Il avait au moins de la chance de son côté.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide Sam 2 Nov - 12:16

«encore des années échouées sur des polaroïds»
 

Je devais reconnaitre que la situation était délicate. La femme non habituée aux conversations et aux rapports humains, que j'étais, venait de se faire percuter par un jeune homme tout a fait charmant, qui s'excusait, et je ne savais pas trop quoi lui dire. Parce que je ne savais pas comment un humain normal réagissait dans ce genre de situations, parce que j'étais perturbée, par les gens, par le bruit, par le simple fait de devoir dialoguer. En tout cas il m'avait semblé nécessaire de ne pas lui faire payer la laverie quand j'avais les moyens de le faire toute seule, et qu'au final il n'y'était pas pour grand chose…

Mais j'avais cependant accepté qu'il m'achète un nouveau thé glacé, le temps que dans la salle de bain, en face d'un vieux miroir un peu branlant je ne passe de l'eau sur mon t-shirt. La tache causée par le thé était brunâtre et si quelqu'un était rentré à ce moment la il m'aurait vu en train de sermonner mon t-shirt et de le supplier de reprendre une teinte normale. Je l'aimais bien ce t-shirt, c'était un vieux groupe de rock que Salem avait beaucoup aimé, enfin… Soit. De l'eau. Un peu de savon. Et je laverais ça mieux en rentrant tout à l'heure. D'ailleurs si j'avais été logique j'aurais couru chez moi plutôt qu'autre chose. Je ne l'avais pas fais. Peut être que c'était un moyen comme un autre de … nouer le contact ? Je n'étais pas très douée en tout cas.

Quoi qu'il en soit, la tache avait disparue, mais désormais mon t shift était mouillé, et je me sentais mal à l'aise. Mais le garçon qui attendait probablement que je sorte, était suffisant pour que je ne m'enfuis pas la queue entre les jambes. Ainsi, prenant mon courage à deux mains, je passais ma poitrine sous le sèche-mains, pour essayer de dé-s-humidifier mon t-shirt le mieux possible, et une fois fait, je retournais vers la salle principale. Qu'est ce qui m'avait pris ? J'aurais du dire non au jeune homme, je n'étais qu'une nuisance dans sa journée, et vraiment il aurait pu faire mieux que moi comme partenaire de conversation. En plus il avait du refaire la queue par ma faute et … Ah je me sentais tellement coupable maintenant.

Quelques minutes plus tard donc, je sortais des toilettes, le cherchant du regard, le rejoignant alors qu'il venait de passer la commande, et je lui souriais un peu gênée. « Je suis navrée… J'aurais du vous dire que ce n'était pas grave, ou pas la peine d'attendre. Je vous ai fait perdre du temps pour un stupide thé glacé. » Parler avec quelqu'un, et me sentir gené comme ça… Ça me donnait presque envie de pleurer. Ou de partir me cacher sous une table… Oui, peut être que j'aurais du consulter un psy. Peut être. Mais j'avais pas le temps pour ça…
Revenir en haut Aller en bas
Terence D. Keeper
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Queen G.
⇜ feat by : Hunter Parrish

ժ Messages : 119
ժ Sous d'or : 210
ժ Âge : Vingt ans
ժ Profession : Surveillant dans un établissement scolaire
ժ Conte : La Fée Clochette
ժ Qui es-tu en réalité ? : Terence

MessageSujet: Re: terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide Mer 27 Nov - 23:48


encore une journée passée
à laisser passer le vide.

Terence se sentait un peu moins coupable après avoir fait son maximum pour réparer l’accident même s’il ne pouvait pas faire beaucoup de choses concrètement. Il avait pu lui acheté un nouveau thé glacé tandis qu’elle réparait les dégâts. Une bonne action, c’était tellement important pour lui. Il était fait pour aider même si son caractère faisait qu’il ne pouvait pas tout accepter afin d’aider une personne. Mais dans ce cas, c’était entièrement sa faute –ou presque mais c’était lui qui était rentré dans la jeune femme- donc il se devait de réparer ce qu’il avait commit. Le verre de thé glacé en main, il allait s’asseoir à une table avant d’attendre le retour de l’autre personne. Il n’était pas pressé finalement, il n’avait rien à faire de toute manière. Sa journée de travail était finie et … et il ne pourrait même pas reprendre ses habitudes d’avant parce qu’il ne pourrait même pas aller dans l’appartement qui était presque le sien. Parce que, justement, ce n’était pas le sien. C’était celui de la personne qu’il aimait et qu’il avait bêtement fuit à cause de sa peur. Alors qu’il ne lui avait jamais rien fait pour qu’il le fasse.

Il regrettait, il regrettait vraiment mais il n’osait toujours pas aller voir la personne pour régler leur problème. La personne était l’homme de sa vie. Jamais Terence n’avait pensé pouvoir trouver l’amour, le vrai et même pas avec un homme. Mais maintenant qu’il l’avait trouvé, il avait tout gâché bêtement. Qu’est-ce qu’il lui dirait en le voyant arriver dans son magasin ? Terence ne savait pas et il n’avait aucune mais aucune envie de le savoir pour l’instant. Passant une main dans ses cheveux blonds, les ébouriffant un peu plus, Terence regardait son menu avant de picorer dedans. Il voulait l’attendre mais bon, il avait faim après tout. Finalement, il la voyait arriver et il souriait doucement. Son sourire gêné lui faisait vraiment penser qu’elle n’était vraiment pas habituée à avoir de la compagnie. Mais cela ne le gênait pas personnellement. Lui aussi aurait du ne pas avoir l’habitude d’avoir des relations avec d’autres personnes que ceux de sa race mais sa curiosité l’avait poussé à rencontrer des humains bien avant que la malédiction ne s’abatte sur lui.

L’entendant dire qu’elle était navrée parce qu’elle aurait du dire que ce n’était grave ou pas la peine d’attendre. Elle rajoutait qu’elle ne voulait pas lui faire perdre du temps pour sa boisson. Terence souriait en disant « Il n’y a aucun problème. De toute manière, je comptais manger ici parce que rien ne m’attends chez moi » Vu qu’il n’a plus vraiment de chez lui … « Donc je vous assure qu’il n’y a rien de grave. Si vous désirez, vous pouvez rester avec moi mais bien entendu, je ne vous oblige à rien du tout. » Gardant son sourire, Terence lui montrait la chaise devant lui. Jamais il n’obligerait quelqu’un à rester en sa compagnie donc ce n’était pas aujourd’hui que cela allait commencer. Surtout pas avec son interlocutrice qui semblait ne pas avoir l’habitude d’être en compagnie de quelqu’un.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide Dim 1 Déc - 12:27

HJ:
 

«encore des années échouées sur des polaroïds»

Dire que j'étais mal à l'aise était tout de même l'euphémisme du siècle. Je me retrouvais en face d'un jeune homme tout a fait charmant et mignon - pas que ça m'interesse- qui m'avait offert un nouveau thé glacé après l'incident. Je n'avais pas l'habitude. Pour moi la situation était totalement hors de contrôle, et me donnait envie de me mettre a pleurer en me blottissant dans un coin, dans ma voiture de préférence… Ma voiture était en en effet l'un de mes lieux phares, une place sauve, dans la quelle je pouvais me sentir mieux. Parce que j'y étais seule, coupée du monde, qu'elle était confortable, et que je pouvais y pleurer et m'enfuir loin des gens. Combien de fois étais-je sortie passer mes pauses repas à l'université, dans mon pick-up, me blottissant contre mes sièges en cuir en écoutant de vieilles musiques en boucle. J'étais perturbée par le monde dans le quel je vivais. J'étais mal à l'aise je…

Et surtout je me retrouvais tremblotante en face du jeune garçon si gentil. Non, bien sur que je ne lui en voulais pas de m'avoir inondé de thé glacé. C'était un accident, les accidents arrivaient à tout le monde… Je m'en voulais à vrai dire d'avantage à moi, pour mon incapacité à m'exprimer, ou autres choses du genre. En tout cas voila. J'essayais un peu de sourire, je m'excusais de l'avoir fait refaire la file pour moi, pour un truc aussi futile, et j'étais gênée. Un peu perdue. On ne m'avait jamais appris à communiquer, dialoguer avec les autres.

C'était dit. J'étais désolée, et il me rassurait un peu, vraiment gentil. Sa gentillesse me donnait envie de lui sauter dans les bras, mais je me retenais, Ce n'était pas très humain comme réaction. Cela dit je n'étais pas très humaine. Oui bon, évitons de penser à ça… Je grognais vaguement pour moi même, et je tentais de lui sourire, alors qu'il faisait preuve d'une énième gentillesse. Allez Salem, c'était le moment ou jamais. Sociabiliser. Essayer. Il semblait… Un peu triste ? Un peu seul aussi, et au final je pouvais peut être…

Silencieusement j'attrapais la chaise la tirant un peu pour m'asseoir, lissant mon jean, et posant mon gilet sur le dossier. Mes gestes étaient tous posés et élégants comme à chaque fois, et je me fendais d'un radieux sourire. « Je vous remercie. La compagnie est appréciée. » Et un peu stressée, je jouais avec la paille dans mon verre, comme quelqu'un… d'anxieux. Que j'étais énormément. « Au fait je.. Je m'appelle Salem. » C'était comme ça qu'on débutait une conversation non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide

Revenir en haut Aller en bas

terence&salem — encore une journée passée à laisser passer le vide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Ever After :: CORBEILLE :: Quartier « Eldorado » :: L'Auberge de Granny-