AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

Un repas romantique empoisonné (PACE & REGINA & TIM)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Un repas romantique empoisonné (PACE & REGINA & TIM) Jeu 10 Oct - 23:24




Un repas romantique empoisonné.

Regina Pace & Tim


Tim s'était endormi pour la première nuit avec Pace. La fatigue l'avait gagné. Même si Pace ne lui en a pas tenu compte. Il s'en voulait vraiment un petit peu. Alors pour se faire pardonner, il invita au restaurant. Le lendemain il avait du repartir travailler et signaler que Pace était encore malade. Il avait du insister qu'il se repose encore un peu. Mais Tim n'avait visiblement pas attrapé sa maladie et il en était heureux. Il s'était rendu chez lui et comme celui-ci se sentait mieux, il avait proposé de se trouver chez Granny pour pouvoir vraiment officialiser leur relation. Pace semblait ravi de l'idée. Alors Tim prit son temps pour se préparer. Il voulait vraiment être séduisant en sa compagnie et cette fois-ci il comptait finir la soirée chez lui. Il se mit un peu de parfum, du déodorant. Une chemise blanche avec un jean et une ceinture. Des pointures. Une veste noir et sortit. Il n'habitait pas trop loin de l'auberge, il était vraiment si heureux. Il semblait que ces sentiments étaient plus claires. Maintenant il assumait vraiment d'être avec Pace. Il s'était privé pour lui et avait aussi des sacrifices. C'était un genre d'un autre Hakuna Matata, il avait envie d'en créer un autre ici. Après tout si sa vie se résumait à rester avec lui, c'était le mieux. En plus, l'homosexualité était beaucoup plus libre, bon pas sûr qu'à Storybook cela peut plaire visiblement que c'était des personnes qui venait de tout sortes de contes et d'époques mais il s'enfichait. Ils étaient aux XX1ème siècle et avaient tous leurs droits. Alors il s'avança d'un pas déterminé. Il était proche. Il était le premier à arriver. Il était en avance pour une fois. Il était si impatient de revoir sa petite frimousse. De pouvoir le serrer fort contre lui. Mais lorsqu'il vit, il ne put se retenir. Il s'avança vers lui et le prit dans ses bras. Puis lui fit la bise. Il ne savait pas si il avait embrassé comment il le prendrait. Il n'avait pas réellement encore discuté de ce sujet si afficher leur homosexualité était un problème pour lui ou non. En tout cas lui non mais préférait rester sur les sentiments de Pace en attentant de voir sa réaction. « Alors tu vas un peu mieux ? » dit-il toujours en s'inquiétant de sa santé. « Et vraiment désolé de m'être endormi. » Il n'avait pas du tout assuré sur ce coup-là. Il était vraiment parfois le pire des amants. Mais on va dire qu'il était un peu nouveau à la matière. D'habitude c'était des aventures sans lendemain. Donc il ne pensait pas forcément à tout cela et il n'y avait pas de discussion. Alors il ne savait pas réellement se comporter, en plus il a jamais été amoureux à part Pumba. Alors c'était un peu compliqué mais il essayera de faire efforts. Bon sûrement qu'il y aurait des conflits vu son caractère. Mais bon Pumba l'avait toujours accepté donc cela devrait aller. Il invita à entrer, il prit une table. Granny semblait contente de les voir ensemble. Ici c'est une petite ville et les nouvelles passent vite. Le duo était tellement connu que lorsque Timon avait crée ces tensions cela s'est ressenti. Il se mit en face de lui. Il n'arrêtait pas de regarder Pace. Il avait l'air vraiment d'être forme. Cela le rassurait. Mais soudain, il sentit une mauvaise présence dans le café. Mais il ne préférait éviter de se retourner.

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Pace M. Hall
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : inconnu.
⇜ feat by : douglas booth.

ժ Messages : 117
ժ Sous d'or : 17
ժ Âge : twenty-four years old.
ժ Profession : présentateur de l'émission de télévision.
ժ Conte : lion king.
ժ Qui es-tu en réalité ? : le phacochère pumba.

MessageSujet: Re: Un repas romantique empoisonné (PACE & REGINA & TIM) Ven 11 Oct - 20:34


l'amour engendre la guerre. La guerre engendre la mort. La mort engendre les pleures. Et ainsi va la vie. Mais quand tout a un prix ? Quand est-ce que cela va se terminer ? On veut tous le bonheur. Cependant on doit le payer pour l'avoir par un sort, ou par une guerre, cela revient être la même chose, les pleures, le sang, la mort. Il n'y a rien qui change seulement, on n'a pas d'armes mais uniquement les mots.


Le phacochère a été invité pour un dîner. Il avait voulu se faire pardonner de l'accident. Et pourtant il en n'avait pas tenu compte. Le pardon était un mots facile pour adore phacochère qui était tombé amoureux de son ami. La préparation dura plusieurs minutes, et il avait demandé l'aide à son ami pour être bien habiller. Bien c'était un rendez-vous, si on pouvait appeler ça comme un « rendez-vous galant ». Du coup il voulait être parfait, même si comme à dit la lionne « la perfection » n'existe pas. Il s'était mis une chemise blanche, avec une cravate plutôt classique, ainsi qu'un beau pantalon. Nala avait insister sur le parfum, au cas ou si la « nervosité » aurait fait revenir son odeur. Là il n'avait eu encore retour de sa forme animal, cependant il en était bel et bien heureux. Il s'était mis un peu de gel pour tenir ses cheveux, malgré qu'il n'y est pas beaucoup. Le tour est joué maintenant, il ne manquait plus que marcher jusqu'à l'endroit exactement. Il ne voulait pas aller en voiture, même s'il pourrait être trempé, ou faire de mauvaise rencontre. Il marcha pendant une demi-heure, avant de pouvoir arriver à l'entrée du bâtiment. Il n'était vraiment pas obligé de l'inviter. Surtout qu'il n'en tenait pas compte. Et qu'il pardonne facilement. Bon on va dire surtout que c'était son meilleur ami, et son amant avant tout. Il rentre à l'intérieur, en observant l'intérieur, se sentant mal à l'aise de s'habiller autant chic dans un café seulement. Il vint à sa rencontre, ne pouvant s'empêcher de le prendre dans ces bras, pour lui faire la bise. Il avait survécu à une grippe, le médecin lui avait donné quelques médicaments, pour aller au plus rapidement. « Alors tu vas un peu mieux ? » Il hocha la tête un peu timidement, d'un premier côté du moins. Il n'était pas habitué à s'afficher en publique. Cela ne le dérangeait pas. Cependant, il ne s'attendait pas à aller aussi rapidement. Et vu qu'il allait se douter que quelque chose le trouble. Il préféra répondre à sa question : « Oui ça va mieux, merci beaucoup. Tu sais, tu n'as pas besoin de t'inquiéter. » Et voilà que rebelotte ensuite avec le coup de l'autre nuit. Il ne lui en voulait pas, et ça il n'avait pas encore compris apparemment. La moue du phacochère montrait bien, qu'il disait qu'il en faisait beaucoup. Il avait déjà vécu ça auparavant avec d'autres hommes. Il était un coureur de jupon donc évidemment, il avait eu droit à tout et n'importe quoi.

« Et vraiment désolé de m'être endormi. » Le truc qui le rendait mal à l'aise de parler d'une chose continuellement. Il ne lui en voulait pas point, en continuer il va se sentir responsable, ou va culpabiliser de lui faire croire quelque chose. Alors qu'il n'a rien fait justement, et qu'il essaye depuis le début de lui faire comprendre qu'il n'a rien à se faire pardonner. Il rajouta donc à ce qu'il vient de dire : « Ce n'est rien, tu sais. Tu n'étais pas obligé de m'inviter. » Il n'avait pas habitude d'un rendez vous romantique par son amoureux. La gêne de plus qu'il appréciait vu qu'il était en tête à tête exclusivement. Ils prirent une table ensemble, l'accompagnant à l'intérieur par la même occasion. Ils étaient en face, et se sentit observer pendant un long moment. Il ne comprenait pas. Avait-il quelque chose dans les cheveux ? Probablement. Il se sentit d'autant plus mal à l'aise en se touchant les cheveux. Il essayait de remettre ses cheveux, ou de trouver l'individu qui s'était glisser proprement dans son corps. Et quand il entendit la porte s'ouvrir, il retourna la tête avant de sortir un cri haut le cœur qui démontrait bien son nonchalance vis-à-vis de la méchante reine. « Oh non ! » On aurait dû sûrement l'entendre de la table d'à côté. Il n'avait pas pu s'empêcher de penser tout haut. En même temps qui est ravis de revoir cette femme, sûrement personne. Et elle aura beau faire tout ce qu'elle voudra, mais elle n'arrivera pas à se faire racheter. Il se mit déjà à bouder pour montrer que c'était comme un coup monté. Il priait dans sa tête qu'elle ne vienne que prendre son café, et qu'elle ne vienne pas s'installer à leur table maintenant. Et devinez-quoi ? Elle va vers leur table. Comme quoi c'était bien du foutage de gueule par moment. Il hallucinait, elle osait se pointer à leur table. Quoi ? Elle voulait leur faire une scène comme quoi elle est contre les homosexuels, et qu'elle voulait se moquer d'eux ou qui sait qu'elle autre méchanceté gratuite. Il se mordit les lèvres, et son regard se fit beaucoup plus sombre d'un coup. Il allait devenir ironique, voire même hypocrite, en faisant l'aimable personne, mais quand ça lui tombera dessus. Il rira bien du malheur de Regina, et ça même si c'est un bien brave garçon. « Que voulez-vous ? »

_________________
you are my sunshine + hakuma matata
Moi je t´offrirai Des perles de pluie Venues de pays Où il ne pleut pas. Je creuserai la terre Jusqu´après ma mort Pour couvrir ton corps D´or et de lumière. Je ferai un domaine Où l´amour sera roi Où l´amour sera loi Où tu seras roi
Revenir en haut Aller en bas

Un repas romantique empoisonné (PACE & REGINA & TIM)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Ever After :: CORBEILLE :: Quartier « Eldorado » :: L'Auberge de Granny-