AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

The walking dead ... sort of [Zadig]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: The walking dead ... sort of [Zadig] Sam 7 Sep - 14:43

Depuis la fin de la malédiction, on pouvait dire que tout notre petit univers avait été chamboulé. Par petit j'entends que la vie à Storybrook s'était vu complètement changée par quelque chose de plus grand, nos souvenirs de notre monde, le monde des contes comme diraient nos anciens nous. Alors forcément, quand l'on découvre que son employé n'est autre que Cupidon ou encore sa meilleure amie et sœur de cœur un loup garou, ou pire encore apprendre que l'on est sois même prince, il y a de quoi se poser plein de questions sur toutes les personnes qui nous entourent. Bon, dans mon cas j'en connaissais la plupart, cela n'empêche que ça restait plus que surprenant au moment où la mémoire nous revenais, surtout en sachant qu certains avaient même changés d'apparence, étant à la base des animaux, des fées ou que sais-je encore ! Cela dit, très rapidement, je pris ça comme un jeu, commençant à répertorié toutes les personnes qui étaient proches de moi, leurs vraies identités dans notre monde et comparant enfin les relations que j'avais avec eux dans chaque si du moins c'était possible.

Et c'est pour cette raison que je me trouvais aujourd'hui au parc, assis sur le dossier de ce banc, incapable de m’asseoir normalement, à vérifier l'heure. Bon d'accord, la raison n'est pas très claire dite comme ça. Que je m'explique : Je vous avais dit que certains avaient plus ou moins changés de formes à cause de la malédiction ? Genre des souris qui deviennent des hommes et tout le patatra. De ce fait il était parfois difficile de vraiment savoir qui on avait en face de soi et ça m'était arrivé à plusieurs reprise à vrai dire. Comme un homme qui était un ours qui était un homme ou encore, celui que j'avais appelé aujourd'hui pour qu'il me rejoigne aujourd'hui afin de discuter, Zadig. J'avais beau faire travailler ma mémoire, je n'avais pas souvenir d'un homme lui ressemblant ne serait-ce qu'un tout petit peu et ni n'avait entendu parler de qui que ce soit avec tant de tatouages. Bien sûr, il était tout à fait possible que ce soit juste un peu d'ignorance, après tout j'étais loin de connaître chaque individu qui peuplait notre monde, déjà que j'avais du mal avec mon propre royaume à l'époque. Cela dit, une idée m'avait tout de même effleuré l'esprit, cela paraissait peut être insensé mais, sans vraiment pouvoir dire pourquoi, c'était celle qui me paraissait la plus plausible. Vu le personnage que j'avais en tête, il était tout à fait normal que cette malédiction ait altéré son apparence pour le faire ressembler à tout le monde … enfin à un humain quoi, car il était loin de ressembler à qui que ce soit.

D'ailleurs je le voyais à présent approcher. Un sourire se dessina sur mes lèvres, j'étais quasiment certain d'avoir raison et le fait de pouvoir lui dire que je l'avais démasqué m'amusait grandement. Bien sûr, si j'étais complètement à côté de la plaque et bien … tant pis ! Je n'étais pas vraiment connu pour ma vivacité d'esprit de toute manière alors je n'allais pas faire semblant pour sauver les apparences, je n'en avais que faire.

« Tu sais que j'ai eu bien du mal à me figurer qui tu pouvais être ? Il faut dire, à l'époque où je t'ai connu tu étais … un peu moins en chair dirons nous ! N'est-ce pas Jack ? »

Jack Skellington, l'épouvantable épouvantail, le roi des citrouille, l'esprit d'Halloween que j'étais allé voir pour apprendre la peur, le laissant finalement sur la frustration commune de n'avoir ressentit aucun frisson. C'était assez drôle de me dire que dans ce monde j'avais fini par me lier d'amitié avec lui, à croire que j’attirai tout ceux que l'on considérait comme représentatif de la peur, simplement pour me rappeler que je n'en ressentait aucune ou presque, ma femme ayant réussi alors qu'elle n'avait absolument rien de commun avec eux.

« Franchement je ne m'attendais pas à te voir ici. Ouai enfin … je m'attendais presque à aucune personne que j'ai revu ici, les critères de sélection de Régina pour sa malédiction reste pour moi un mystère. J'ai pas besoin de me représenter, n'est-ce pas ? Je veux dire, je suis toujours plutôt reconnaissable contrairement à certain, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: The walking dead ... sort of [Zadig] Dim 15 Sep - 18:43

Je le voyais approcher, avec son visage si reconnaissable même au loin de par tous ses tatouages et je souriais. Vraiment cette ville était des plus fantastique, du moins du point de vu de celui que je pensais être avant la fin de la malédiction, car il n'y avait nul autre endroit où l'on pouvait être ami avec un personnage de conte et, plus exactement, un épouvantail, un squelette affublé de guenilles et qui surtout pour un non vivant semblait particulièrement en vie. A vrai dire, même pour moi c'était étrange, surtout que la dernière fois que je l'avais vu il semblait plutôt frustré de n'avoir réussi à me faire connaître un quelconque frisson, pourtant il semblait que ça s'était changé en bien autre chose, ce qui n'était franchement pas plus mal, je préférais ça au fait d'avoir encore un ennemie à gérer. En tout cas c'était vraiment amusant de le voir ainsi, pas seulement un cadavre ambulant mais bien de chair et de sang, vivant et respirant, devant même se nourrir semblait-il. D'ailleurs je ne pu m'empêcher de rire franchement à chacun de ses remarques, il est vrai que cela devait lui faire tellement étrange maintenant qu'il avait retrouver la mémoire. Je ne sais pas quel âge il avait de retour dans notre monde, mais j'imagine que tout ça était des réflexes qu'il ne possédait plus depuis bien longtemps, alors rien que le fait de sentir ses poumons se remplir d'air devait être des plus perturbant. Quoi qu'il en soit, une chose était sûr, je ne m'étais pas trompé sur son identité !

D'ailleurs, en parlant d'identité, ce n'était peut être pas grand chose mais j'étais vraiment content qu'il se souvienne de moi. Finalement peut être ne passais-je pas aussi inaperçu que je le pensais ? En fait clairement je ne passais pas inaperçu quoi que je puisse faire, comme son exemple le rappelais bien, il est vrai que j'avais foutu un sacrément beau bordel à la ville d'Halloween, moi pauvre humain qu'aucun d'entre eux n'était parvenu à terrifier. D'ailleurs j'étais certains que la plupart d'entre eux m'en voulaient encore, surtout Oogie Boogie d'ailleurs qui semblait assez mauvais joueur. Quoi qu'il en soit je m'apprêtais à répondre à Zadig, mais avant même que j'eus le temps d'ouvrir la bouche voilà qu'il se mettait à pousser un hurlement terrifiant. Je le regardais en haussant les sourcils. Vraiment ? Il pensait m'avoir aussi facilement ? Et ce fut un nouveau fou rire qui m'envahit. J'espérais vraiment qu'il ne le prendrait pas mal, mais au final il m'amusait bien plus qu'il ne parvenait à me faire ressentir le moindre frisson de peur.

« Nan mais franchement, tu pensais vraiment réussir à m'avoir avec un truc aussi minable ? C'est pas encore aujourd'hui que tu vas me faire frissonner, même si je dois avouer que le fait de t'imaginer en train de boire et manger comme un humain est assez terrifiante … ou hilarante plutôt, haha ! »

C'était peut être méchant mais … bah j'étais pas doué pour parler aux gens et c'était déjà trop tard ! Enfin il devait sans doute avoir le même humour que moi … peut être. Quoi qu'il en soit, je jubilais à l'idée de lui répondre à la question qu'il m'avait posé juste avant. Je l'imaginais déjà en train de rager sur place une fois que je lui aurais lâché la bombe. Pourquoi ? Tout simplement parce que oui, j'avais ressentit la peur et le frisson, mais d'une manière si simple et surtout grâce à quelqu'un qui n'a pas la peur pour talent premier que je ne pouvais qu'imaginer sa réaction, lui, le roi des citrouilles dont la peur est le métier ! Ok, j'avais carrément hâte de voir sa réaction alors je ne tardais plus, tant pis pour le faire languir.

« Et bien tu sais quoi ? Oui, je suis finalement parvenu à apprendre la peur ! Ou plutôt quelqu'un a été capable de me la faire connaître. J'imagine que tu veux savoir qui et comment, hein ? Si je te disais que c'est une simple humaine, bon une princesse mais humaine quand même quoi, qui y est parvenu en me jetant un seau plein de goujon alors que je dormais ? Je suis sûr qu'aucun de vous n'y aurais jamais pensé ! »

Et voilà, j'éclatais encore de rire. Au moins comme ça je faisais mes abdos pour les années à venir ! Cela dit je ne comptais pas m'arrêter là dessus. C'est vrai, j'avais peut être appris la peur mais au final … je n'en avais pas eu assez et malheureusement le coup des goujons ne pouvait fonctionner une deuxième fois, augmentant le nombre de choses qui ne me faisaient aucun effet.

« Mais bon, je crois qu'au final ça m'a rendu encore plus accroc. En effet, le frisson j'adore ça, ce qui est donc encore plus frustrant qu'à l'époque car je sais ce que c'est sans réussir à le retrouver, car oui, le petit tour de ma femme ne fonctionne plus à présent, ce qui est bien dommage. Du coup je continu d'essayer de la provoquer cette peur. Mais toi, Jack, au final tu ne m'en veux plus on dirait ? Et il s'est passé des choses sympa depuis notre dernière rencontre ? Je veux dire, avant la malédiction quoi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: The walking dead ... sort of [Zadig] Dim 6 Oct - 17:33

Nos rencontres allaient-elle toute commencer par des cris ? Haha ! Il semblait bien ! Mais qu'en est-ce que ce vieux sac d'os, aujourd'hui de chair et de sang, allait-il comprendre que cette méthode était strictement sans effet sur moi ? Le voir s'acharner comme ça me faisait beaucoup rire, qui sait, peut être qu'un jour il y parviendrait véritablement ? Même si j'avais franchement de sérieux doute vis à vis de cela.

« Peut être que pour parvenir à me faire enfin peur tu devrais penser à changer de méthodes ? Rahlala ! En tout cas je te souhaite de réussir, car moi aussi tu me rendrais heureux … je dois bien être le seul con à sauter de joie après avoir été terrifié ! Enfin, je veux dire dans les humains à la base bien sûr, toi c'est un peu ta raison d'être donc forcément ! »

Ouai bon ok, je parlais un peu pour ne rien dire. Ce n'était pas ma faute ! J'avais toujours été comme ça, à dire un peu tout ce qui me passait par la tête même si ça n'avait plus vraiment de sens à la fin. Enfin là si, ça avait toujours du sens, mais vous voyez où je veux en venir. Enfin bref, je lui expliquais donc ce qui s'était passé depuis notre rencontre à Halloween Town, n'ayant pas vraiment eu le temps de lui en parler les autres fois où j'avais pu le croiser, et surtout je lui racontais que j'avais réussi à remplir ma quête à bien, découvrant la peur et lui expliquant comment. Je pouvais voir son visage dépité à mesure que je lui expliquais la simplicité de la chose et en réponse je ne pu m'empêcher d'afficher le plus grand des sourires, complètement amusé par sa réaction. Bon, je n'avais pas du tout pensé que ça aurait pu vraiment le blessé, lui qui était né pour ça … enfin était-il né ? Bref, je n'avais pas fait attention mais franchement je ne pense pas qu'il y avait à s'en faire là dessus.

« Oh tu sais, cela ne vient pas tant du type de poisson. Je n'ai absolument aucune phobie des goujons, encore heureux. En fait, si Thanaïs a réussi, l'humaine en question, c'est parce qu'elle est la seule à avoir exploité quelque chose qui était pourtant évident, la terreur nocturne. Je veux dire, bien sûr que vous avez tout tenté, on a même essayé de me faire peur à travers mes cauchemars ! Cela dit essayer de me réveiller en me faisant peur, nop, personne ! Des fois faut arrêter de faire compliquer vous savez ? » Et là dessus je me mis de nouveau à éclater de rire. Après tout, c'était tellement idiot et même moi je n'y avais pas pensé. Cela dit je ne brillais pas par ma vitesse de réflexion en même temps.

Mon seul regret vis à vis de cela, c'était que maintenant que je connaissais le secret, ce genre de tentative était devenu complètement inefficace pour moi. Alors oui, on me faisait connaître le frisson … mais de froid, car l'eau était glacé. Et on pouvait me mettre n'importe quelle bestiole avec c'était sans effet, au mieux cela pouvait parfois me répugner mais de la peur ? Aucune. Alors qu'il me promette encore qu'un jour il parviendrait à me terrifier ? Cela me fit sourire, pas un sourire moqueur cette fois mais bien de reconnaissance, j'aimais les efforts qu'il faisait même si c'était aussi pour se contenter lui même et que je ne reste pas un échec sur son tableau si parfait.

« Franchement j'espère que tu y parviendras, vraiment. Surtout qu'ici, coincé à Storybrook, j'ai pas vraiment de grande chance d'aller au devant de la peur, pas de donjon avec pièges et dragon, pas de grand démon à repousser, rien de bien folichon. D'ailleurs on vit en parfaite harmonie avec une puissante sorcière et le Ténébreux sans vraiment s'inquiéter et je n'ai pas non plus ressentit quoi que ce soit qui tienne du domaine de la peur en me tapant un our... Tu veux bien oublier ce passage ? Merci ! »

Mon visage s'empourprait légèrement, je devais apprendre à ne pas faire étalage de ma vie à tout le monde comme ça, surtout des détails aussi intimes … Et puis à l'époque Keith était juste un mec comme les autres, rien d'anormal alors bon.

Jack se mit alors à me parler de quelqu'un d'autre qui pourrait peut être me faire peur, Sandy Claws selon ses dires. Pourquoi ce nom m'était-il familier ? Il me rappelait étrangement quelque chose … Alors qu'il continuais son récit, le puzzle fut bien vite complété, surtout quand il mentionna la neige et noël. Non … Noooooooooon, il ne parlait tout de même pas de Santa Claus, si ? Le Père Noël. Je me mis alors à exploser de rire, me pliant en deux et pleurant tellement c'était drôle. Je ne voulais pas être méchant, mais c'était le genre de situation qui lui ressemblait tellement ! Ce qui devait être moins amusant par contre, pour les enfants du moins, c'est le fait d'avoir pris sa place. Mais le fait de l'imaginer sur son traîneau, la barbe blanche et la tenue emblématique sur sa taille d'épingle, tout ça en offrant des cadeaux morbides à tous les petits enfants, c'était hilarant !

« Excuse moi, j'ai été pris d'une folie passagère. J'aimerais beaucoup que tu me le présente oui, il doit être tellement terrifiant ! Et aussi je t'imagine tellement dans cette situation, du Jack tout craché ! … Du Zad … Jack … je dois t'appeler Jack ou Zad maintenant ? Je suis un peu perdu là. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: The walking dead ... sort of [Zadig] Dim 13 Oct - 18:08

C'est assez sympa de pouvoir converser ainsi avec Jack. Je veux dire, ok, je n'étais pas hyper sympa avec lui dans le sens ou, en plus de ne faire que lui rappeler son échec pour m'apprendre la peur, je le narguais en lui faisant savoir que nul autre qu'une simple mortel avait réussi là où ils en avaient tous été incapable. Cela dit la conversation restait légère, très légère et avec beaucoup de rire, ce qui faisait du bien, surtout en ce moment. En effet, déjà la moitié de la ville était devenu folle en retrouvant la mémoire, me rappelant notamment de se peloton d'exécution qui s'était rendu chez Régina aux premières heures, mais depuis tout le monde était resté assez tendu, j'étais moi même resté tendu, ayant pas mal de soucis à gérer de mon côté avec ces deux vies qui étaient les miennes et qui malheureusement ne fonctionnaient pas très bien ensembles … Alors pour une fois, je pouvais simplement me relâcher, comme ci ce n'était rien, comme si tout était comme avant et qu'il n'y avait pas vraiment de véritable soucis immédiat. Au contraire même, c'était assez amusant de jouer au qui est qui et de comparer leurs vies entre ici et là bas. Et d'ailleurs, après avoir avancé qu'en sachant qu'il fallait faire simple il n'aurait aucun mal à trouver un moyen de me faire peur ; mouai, j'en doute ; répondant à ma question sur comment je devais le nommer, il fit remarquer qu'au final il n'avait pas tant changer que cela, ce que je devais bien reconnaître en fait, outre le tout léger détail qui faisait de lui un être mortel. Et, comme il était facile à prévoir, il me demanda qui j'étais ici, chose qui devenait de plus en plus floue dans mon esprit.

« Ah ta place je ne considérerai pas la partie comme étant gagné ! Ce sera bien plus compliqué maintenant que je suis conscient de cela, haha ! Et si j'ai le choix je dirais donc Jack, c'est celui qui me vient le plus vite quand je pense à toi, surtout que comme tu l'as bien fait remarquer, au final tu n'as pas tant changé. Par contre quand à savoir qui je suis moi … c'est une toute autre histoire ! Je dirais qu'au fond je suis aussi plus ou moins le même, peur de rien, super chiant, réfléchis un peu trop avec les poings, la totale quoi ! Haha. Même au niveau des prénoms, si tu te posais la question, Caan convient très bien, sachant qu'ici il s'agit de mon deuxième. Par contre au niveau de mes vie … là il y a un vide intersidérale entre les deux ! D'ailleurs je me demande si Régina a imaginé chacune de nos vie une par une ou si cela a été fait complètement aléatoirement par la Malédiction ... »

C'est vrai après tout, la question se posait ! Surtout quand on étudiait les vies de chacun, elles étaient toutes incroyablement complexe et remontaient sur des générations pour quoi au final ? Apprendre que jamais nous n'avions été hors de storybrook. C'était assez étrange … alors comment cela avait-il été fait ? Régina avait-elle vraiment travaillé nuit et jour dans son bureau pour donner des vies plus ou moins tordus à chacun ? Ou n'avait-elle été responsable du destin que de certains seulement pour laisser la magie opérer ensuite ? Dans tous les cas, pour la première fois, je commençais un peu à lui en vouloir, car soit elle avait vraiment décidé de détruire ma vie personnelle en me séparant de Thanaïs et me faisant tomber amoureux de Terence, soit elle en était tout de même responsable pour ne pas avoir pris le temps de le faire elle même et laisser le sort en décider … Mais je ne préférais pas trop y penser, c'était ce genre de conneries qui ne faisaient qu'aggraver les problèmes. Du coup j'essayais de me concentrer sur ce que j'avais maintenant pour savoir quoi faire par la suite. Mais ma réflexion prit fin quand Jack me posa une question concernant Thanaïs.

« Than ? Oh, elle est pas loin, en ville avec nous tous, à quelques quartiers de là … Je sais, je peux avoir l'air déprimé alors que je devrais sauté de joie de ne pas avoir été séparé d'elle mais … je ne suis pas encore allé la voir … Disons qu'à cause de la malédiction c'est devenu un peu compliqué. Déjà non seulement dans cette vie elle est mère de famille mais moi de mon côté je ne fais pas mieux. Quand tu passais à la boutique, quand tu n'étais que Zadig j'entends, tu as dû me voir souvent en train de passer du temps avec un jeune garçon blond, non ? Pas mon employé je précise, un autre. Il s'agit de Terence et … lui aussi je l'aime. Du moins, dans ma vie à Storybrook je suis tombé amoureux de lui et même maintenant que les souvenirs nous sont revenus cela est resté tout aussi réel pour moi. Du coup, ouai, je ne sais pas vraiment quoi faire. D'un côté je pourrais aller retrouver ma femme et l'étreindre comme jamais, mais de l'autre je n'ai qu'une envie, rester avec Terence, même si ce dernier à pris la fuite quand il s'est souvenu qui il est … Du coup j'ai décidé de prendre un peu de temps pour moi, je crèche dans ma boutique pour éviter les autres et j'essaye de me détendre un peu, jusqu'à ce que j'arrive à me décider sur la marche à suivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: The walking dead ... sort of [Zadig] Sam 9 Nov - 20:03

Il est vrai que depuis que j'étais ici, je veux dire depuis que j'avais retrouvé la mémoire de ma vie passé, tout était devenu beaucoup plus compliqué. Je me retrouvais soumis à un dilemme que jamais dans ma vie je n'aurais pu imaginer auparavant, jamais dans mes deux vies d'ailleurs. Alors oui, la Malédiction m'avait particulièrement affecté et, si jusqu'à maintenant je n'y avais jamais vraiment pensé, voilà maintenant que ça me travaillait et cela n'était vraiment pas de la meilleure des manières. Donc oui, une certaine rancoeur envers Régina naissait en mon cœur. Mais tout n'était pas que mauvaises choses et soucis, loin de là. En effet, je n'étais avant qu'un paysan pour ensuite passer vagabond avant de devenir roi, alors là, avoir une vie plus stable et plus simple sans être pauvre, c'était vraiment agréable ! Je vivais comme je l'entendais avec de bien minimes responsabilités comparé à celle d'un royaume entier et en plus ce monde semblait beaucoup moins mouvementé. Et même dans mes soucis il y avait de très bonnes chose, comme l'avait mentionné Jack un peu plus tard, comme ma rencontre avec Terence que je ne regrettais aucunement et que je ne désirais en aucun cas effacer.

« Hahaha ! Si seulement c'était aussi simple ! Moi je ne serais pas contre mais je crois bien que les deux autres me feraient une crise. »

Ça remarque m'avait fait beaucoup rire et j'en souriais encore, d'autant plus que, le connaissant bien, je savais qu'il était sérieux et l'avait dit avec toute innocence. En soit il n'avait pas tort, cela réglerait tous mes problèmes ! Dans un monde parfait du moins, enfin parfait pour moi. Cela dit ici ce n'était pas vraiment faisable et même moi je ne souhaitais pas jouer au polygame. Mais bon, comme dis juste avant cela me faisait grandement sourire, c'était marrant. Après quoi Jack m'expliqua ce que lui voyait en la Malédiction et, je dois avouer que je pouvais le comprendre. Il faisait partit des rares qui n'y voyait que des avantages, mais il n'était pas le seul non plus et c'est vrai que, si j'avais moi même été enfermé dans un unique rôle pour l'éternité, un jour me réveiller dans la peau d'un autre dans un autre monde, je n'aurais pu rêver mieux. Cela réduisait aussi le poids qu'il avait sur les épaules, étant quasiment à la tête de la ville où je l'avais rencontré de par son succès, encore une chose que je pouvais tout à fait comprendre même si je n'avais clairement pas été roi aussi longtemps que lui avait été … bah ce qu'il est, quoi que ce soit. Je ne pouvais cependant pas m'empêcher de remarquer une pointe de nostalgie dans la voix de mon camarade sur la fin de son discours. Après tout, on ne pouvait pas si facilement effacer une ancienne vie, même si la nouvelle lui plaisait sans doute plus si j'avais bien compris.

Pour le moment je ne préférais pas le couper, sentant qu'il avait encore à dire et me prouvant raison bien rapidement. C'est à ce moment là qu'il avait mentionné Terence comme j'en avais parlé plus haut et, comme je l'avais déjà dit il avait raison. Sans cette Malédiction jamais je n'aurais rencontré mon petit blond, même si ce fut le cas il ne se serait sans doute rien passé du fait qu'il s'agissait d'une fée ; Alors oui, je chérissais le sort de l'avoir mit sur mon chemin, j'aurais juste aimé que ce soit dans d'autres circonstances mais je faisais avec, après tout il fallait prendre la chance comme elle venait. Et pour le reste aussi il disait vrai, déjà c'était bon de le revoir, et amusant de le revoir dans cette forme même, et il est vrai que nous étions à présent plus unis que jamais, qu'importe la provenance ou la race de chacun ! Nous étions tous soudés dans cette situation qui était à présent notre.

« Bien entendu que tout n'est pas mauvais, il y a de très bonnes choses. Pour toi par exemple, comme tu l'as très bien expliqué, c'est le genre de changement dont beaucoup rêvait et je suis même certain que tu n'es pas le seul. Je ne suis d'ailleurs pas mécontent moi même de tout cela, enfin je veux dire pas complètement. Bien sûr tout n'est pas parfait, comme ce dont je t'ai parlé plus tôt. Mais comme tu l'as si bien fait remarqué, sans ça jamais je n'aurais pu connaître Terence et pas seulement. J'ai pu goûter à une vie agréable, charmante et beaucoup plus calme que je n'aurais imaginé avant. Et c'est vrai que c'est cool … de voir autant de monde différents et pourtant tous unis, sans faire attention à ce qui nous séparait avant. Là dessus c'est une assez jolie victoire. »

Bon cette victoire avait quand même un sacré coût, nous étions tous prisonniers de cette ville, la vie de beaucoup d'entre nous avait été chamboulé et nous ne savions toujours pas ce qui était arrivé à notre monde vraiment, nos proches, nos amis qui ne nous avaient pas suivit. Cela dit je n'en fis pas mention, sans vraiment savoir pourquoi je sentais que ce n'était pas vraiment le moment d'ajouter cela, j'en avais bien assez dit. Et puis je voulais surtout rire avec Jack, chose qu'il arrivait particulièrement à provoquer chez moi à défaut de la peur. Mais sa question suivante fut des plus surprenante je dois avouer, je m'attendais vraiment à tout sauf à ça, l'observant avec de grands yeux. Mais cela ne dura qu'un instant, mon permanent sourire reprenant sa place.

« Être amoureux ? C'est mouvementé. Un déferlement d'émotions incontrôlé et qui peut faire extrêmement souffrir pour diverse raisons. Cela dit c'est une douleur qui vaut la peine, car quand on est avec la personne que l'on aime, on est vraiment prêt à tout, on se sent capable d'affronter n'importe quoi et surtout on est heureux, plus heureux que jamais. Qu'importe où l'on se trouve ou dans quelle situation, tant que l'on est ensemble le reste n'a plus d'importance. C'est comme ça que je définirais être amoureux en tout cas, car c'est comme ça que je le ressent. Mais d'ailleurs … tu n'as jamais été amoureux, jamais ? Je veux dire, pourtant il me semblait … ou pas. »

J'avais ce souvenir de cette jolie fille, vraiment adorable et cousu de partout qui ne semblait voir qu'à travers lui. Ne l'avait-il vraiment jamais remarqué ? Je ne préférais du coup pas m'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The walking dead ... sort of [Zadig]

Revenir en haut Aller en bas

The walking dead ... sort of [Zadig]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» THE WALKING DEAD
» The Walking Dead #32
» WALKING DEAD ( AMC)
» The Walking Dead [SERIE]
» The Walking Dead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Ever After :: CORBEILLE :: Quartier « Eldorado » :: Le Parc-