AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

Time to choose... [Goldy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
R. Anya Whitedawn
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : bazzart
⇜ feat by : rosie tupper

ժ Messages : 272
ժ Sous d'or : 69
ժ Âge : 20
ժ Profession : étudiante/ danseuse classique dans une compagnie
ժ Conte : Lac des cygnes
ժ Qui es-tu en réalité ? : Odette

MessageSujet: Time to choose... [Goldy] Lun 26 Aoû - 16:02


    Anya fronce les sourcils. Fait la moue. Passe la main dans ses longs cheveux clairs. C’est ce qu’elle fait toujours lorsqu’elle est anxieuse. Et aujourd’hui elle l’est. Sans doute n’est-ce pas une bonne idée. Pourtant hier soir cela lui semblait en être une. Ce matin aussi d’ailleurs et même jusqu'à il y a quelques minutes alors qu’elle dévalait la rue presque pressée. Et maintenant ? Maintenant elle est plantée devant la devanture du magasin le cœur au bord des lèvres en pesant le pour et le contre. Elle réfléchit toujours trop Anya. Souvent on lui à reprocher un manque de spontanéité…mais pour une fois…pour une fois elle à l’impression que c’est l’inverse qui s’est produit. Parce qu’elle s’est laissée submergée par ses sentiments. Cela fait longtemps que ça ne lui était pas arrivé. A croire qu’avec ses souvenirs sont également revenu ses plus gros défauts. Anya secoue rapidement la tête. Devant elle l’hôtel de Mr Gold semble la narguer. Mais elle n’est pas stupide avant de se jeter dans la gueule du loup il faut bien réfléchir n’est-ce pas ?

    Pourtant elle n’est pas venue ici pour rien. Bien au contraire. Le but est de se débarrasser définitivement de l’autre magicien qui hante ses pas. Mais elle connait aussi la réputation de Mr Gold. Rumplestilskin comme les autres l’appelle. Elle bien sur n’a jamais vraiment eu affaire à lui…mais soyons franc un magicien maléfique c’est bien assez non ? Pas besoin d’en avoir deux … Cela dit le fait qu’elle n’ait jamais eu affaire à lui n’empêche pas qu’elle en ait beaucoup entendu parler. Et pas vraiment en bien il faut l’admettre. Tout ses  murmures, ses rumeurs sont ce qui la fait hésiter…mais aussi ce qui l’a faite venir ici. On dit bien qu’il faut vaincre le mal par le mal pas vrai ? Alors si c’est vrai il n’y a qu’une façon de se débarrasser de Rothbart…en utilisant la magie. Etre aussi extrême ne lui ressemble pas vraiment. Seulement dans le conte de fée elle n’a jamais rien fait d’autre que subir sans même avoir l’envie de riposter. Mais à Storybrooke elle à appris à se battre. A riposter. Et puis elle n’a pas le choix.

    Maintenant qu’elle à revu Rothbart. Maintenant qu’il sait qu’elle est toujours là rien ne prendra jamais fin à moins qu’elle ne s’en charge elle-même. Parce qu’Anya ne peut retrouver ses parents tant qu’il est là. Tant que sa magie est présente. Donc dans l’absolu la seule solution semble bien d’aller voir le « Ténébreux ». Seulement ne risque-t-elle pas d’y perdre plus que d’y gagner ? Et puis de toute façon les sont les probabilités qu’il n’accepte pas sont immenses. Anya n’a rien de vraiment particulier à donner. Ni pouvoir, ni influence ni même une quelconque forme d’intérêt. Alors pourquoi est-elle toujours là attendre devant ce fichu bâtiment hein ? Il lui suffit simplement de faire quelques pas. De traverser la rue et de pousser la porte. On ne peut plus simple. Et pourtant elle hésite toujours. Puis elle ferme les yeux quelques minutes et se rappelle tout ce qu’elle à vécu, tout ce qu’elle à subi à cause de l’égocentrisme d’une seule personne. Et maintenant, ici, après avoir enfin trouvé un lieu ou se reconstruire elle devrait de nouveau tout perdre ? Pas question ! Jamais.
    Enfin…elle l’aurait probablement fait  avant. Il y a longtemps. Mais désormais plus question de reculer. Anya relève rapidement la tête, un nouvel éclair de volonté dans ses yeux. Puis elle traverse rapidement le couloir et pousse la porte. Ouverte évidemment. Pourtant elle ne voit absolument personne. Elle tourne la tête mais n’aperçoit pas même l’ombre du propriétaire des lieux. Alors elle s’éclaircit rapidement la gorge avant de parler d’une voix hésitante.

    -Bonjour..Excusez-moi…il y a quelqu’un ?

    Que rajouter d’autre cela dit ? Veuillez m’excusez d’être entrée dans la boutique mais je cherche une arme pour détruire un mage et je pense que vous êtes le seul pouvoir me la fournir ? Légèrement incongrus surtout s’il n’y a personne…Et s’il y a quelqu’un eh bien…elle fait le pied de grue devant cette porte depuis déjà presque une demi-heure…il devait donc  être difficile de la manquer n’est-ce pas ? Elle tourne doucement la tête et scanne rapidement le contenu des différentes étagères. Des bibelots avec une grande valeur sans doute mais qui pour elle ne ressemblait pas à grand-chose. De nouveau Anya fait la moue…mais maintenant elle ne peut pas vraiment partir n’est-ce pas ? Alors elle se mord rapidement les lèvres avant de renchérir d’une vois plus douce. Toujours plus hésitante.

    -Je suis à la recherche de quelque chose de …particulier et on m’a dit…que vous aviez peut-être ce dont j’avais besoin…

    Joliment formulé n’est-ce pas ? Mais il y a depuis toujours en Anya des trésors de bienséance. Mais peut être est-ce aussi inutile…elle n’en sait rien. Finalement venir ici n’était sans doute pas une bonne idée.

_________________
    Happy ending doesn’t exist
    code episkey.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Gold
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Myself
⇜ feat by : Robert Carlyle

ժ Messages : 677
ժ Sous d'or : 321
ժ Âge : Un peu plus de 40 ans... Mais si on comptait vraiment, j'aurais plus de 200 ans.
ժ Profession : Prêteur sur gage, antiquaire, ... Et tant d'autres choses.
ժ Conte : La belle et la bête, Peter Pan, le Nain Tracassin
ժ Qui es-tu en réalité ? : Rumplestiltskin, the Dark One

MessageSujet: Re: Time to choose... [Goldy] Lun 26 Aoû - 22:37

Anya & Mr. Gold

Le roulement de mon rouet me faisait doucement somnoler. Quelle heure pouvait-il bien être ? J'avais perdu la notion du temps, tranquillement assis à l'étage supérieur de ma boutique, assis sur mon tabouret et tournant la roue qui transformait ma laine en fils d'or. J'avais besoin d'or pour beaucoup de choses, bien que je sois déjà riche. D'une, pour terminer quelques potions – notamment celle qui me permettrait de quitter Storybrooke sans que cela affecte ma mémoire – et de deux, pour quelques contrats que je passais encore et toujours avec les gens. Ils n'avaient visiblement pas compris la leçon, les pauvres amis... Un doux sourire fleurit sur mes lèvres et ses quelques pensées suffirent à me sortir de ma torpeur. Cela m'arrangeait que des gens assez bêtes existaient encore pour venir se lier à moi : je faisais toujours en sorte que tout tourne à mon avantage et cela m'arrangeait plus que ça ne les arrangeait au final : car la magie a toujours un prix. Toujours. C'était une règle immuable. Doucement, j'arrêtais la roue de tourner et me levais lentement, prenant appui sur ma canne, et descendis les marches qui me menèrent directement dans mon arrière-boutique. Là, je soulevais un drap qui dissimulait le bric-à-brac que je faisais en préparant la potion pour retrouver Bae. J'en faisais un deuxième exemplaire qui se trouvait bien à l'abri au sous-sol de mon manoir. Je préférais tout faire en double : on ne savait jamais, en cas de coup dur. Je mis quelques pincées d'or dans le liquide qui vira en une couleur argentée. Ce n'était pas encore tout à fait ça : il fallait qu'il devienne mauve pour que tout soit parfait ! Et je devais être extrêmement minutieux. Ensuite, ne me resterait plus qu'à trouver un cobaye parfait pour tester la potion et... Nous verrons bien. J'avais d'ailleurs ma petite idée en tête quant à ce cobaye...

C'est en passant dans l'avant de ma boutique pour prendre un petit quelque chose que je la vis par la fenêtre. Une jeune femme était plantée de l'autre côté de la rue et qui regardait fixement ma boutique. Je haussais un sourcil et hésitais à l'inviter à entrer, mais me ravisais. Qu'elle vienne ou pas, cela m'importait peu ! Les gens faisaient ce qu'ils voulaient, moi, je n'en avais plus rien à faire. S'ils voulaient passer des contrats, grand bien leur fasse, sinon... Tant pis. Je m'en moquais éperdument. Un sourire naquit toutefois sur mes lèvres. Si elle semblait hésiter, j'étais pourtant sûr qu'elle finirait par rentrer ; ils le faisaient toujours. Je détournais d'elle mon attention et terminais ce que j'avais à faire. Autrement dit, pas grand chose. Tant que je n'avais pas les derniers ingrédients nécessaires à ma potion, je ne pourrais rien faire de plus. Et je ne savais pas quel était-ce dernier ingrédient. C'était d'une frustration extrême. Si près du but... A un cheveu !! Cheveux... Cela me faisait penser à une certaine Raiponce dont j'espérais que les cheveux soient encore magique à Storybrooke. Hé ! Peut-être que ses cheveux seraient la solution à mon problème ? Illumination ! Dès demain, je m'en irais à sa recherche ! Si elle ne venait pas à moi avant... !

Je retournais dans mon arrière-boutique pour étudier les cartes que j'avais volées à l'office de tourisme de la ville. J'étudiais principalement les États-Unis pour le moment. Ce monde était immense... ! J'allais devoir faire les étapes points par points... A moins de trouver une meilleure idée et de localiser Bae magiquement sur un globe. C'était fort possible... Mais je n'avais pas le sort qui me permettrait cela. Peut-être allais-je devoir le chercher, celui-là aussi, afin d'aller plus vite ! Ou alors user le service que me devait Emma dont le métier était de retrouver les personnes disparues... Ca aussi, je pouvais le faire. Mais je voulais plutôt qu'elle vienne en ma compagnie, étant donné que je ne connaissais pas le monde extérieur, j'avais besoin d'une « experte ». Bref, passons... J'étais en train de parcourir New-York du doigt lorsque j'entendis la clochette de la porte d'entrée tinter. Tiens ! La demoiselle s'était décidée à rentrer, finalement ! Un sourire se peignit sur mes lèvres, mais je pris le temps de finir d'étudier la ville tout en écoutant ses propos d'une oreille. Je ne répondis pas à sa première question et un long silence s'en suivit. J'aimais bien me faire un peu attendre, à mes heures. Mon entrée était toujours plus inattendue, plus théâtrale. Un petit amusement comme un autre...

Je décidais tout de même de me lever. Je repliais la carte, replaçais le drap au-dessus de mon bric-à-brac et apparus dans l'avant de la boutique, appuyé sur ma canne, et me postais derrière mon comptoir, comme à mon habitude. Je fis un sourire empreint de politesse à la demoiselle qui venait de se présenter à moi. Je ne pus m'empêcher de noter qu'elle était pleine de grâce et empreinte d'une certaine fragilité physique. Elle avait le profil d'une danseuse, d'un certain point de vue. De quel conte pouvait-elle bien provenir ? Chose que je comptais bien lui demander.

« Alors on vous a bien renseignée, ma chère : vous êtes au bon endroit. En général, j'ai toujours ce dont les gens on besoin. » je lui fis un sourire bien mystérieux. Connaissait-elle ma réputation ? Sans doute un peu pour avoir autant hésiter à entrer dans ma boutique. Mais je fis comme si de rien n'était et m'avançais doucement vers elle, m'appuyant sur ma canne. « Je suis Rumplestiltskin... Ou Mr. Gold, comme vous voulez, ma chère, et je sais exactement ce dont vous avez besoin... mon sourire s'élargit quelque peu. Autrefois, j'aurais pu 'incliner gracieusement devant elle en lui donnant mon nom et sautiller tout autour d'elle, mais ce n'était plus le cas. Eh non... J'étais un vieux boiteux ici ! La vie n'était-elle pas injuste ? Ah-ah. Et vous avez besoin de mon aide. c'était ce dont avait besoin toute personne venant me rendre une petite visite, pas la peine d'être devin pour cela. Mais avant toute chose, je dois vous prévenir que tout a un prix. je me détournais d'elle et fis quelques pas, ce qui me ramena derrière mon comptoir. Avec un aimable sourire d'antiquaire, je repris : Alors, qu'êtes-vous venu me demander ? » j'étais curieux de le savoir !
bohemian psychedelic

_________________

Deal is struck
“I'm lame, friendless… The only thing I've got is my boy, and they're going to take him away from me. If they take him away, I will truly, truly become dust.”


Dernière édition par Mr. Gold le Sam 31 Aoû - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
R. Anya Whitedawn
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : bazzart
⇜ feat by : rosie tupper

ժ Messages : 272
ժ Sous d'or : 69
ժ Âge : 20
ժ Profession : étudiante/ danseuse classique dans une compagnie
ժ Conte : Lac des cygnes
ժ Qui es-tu en réalité ? : Odette

MessageSujet: Re: Time to choose... [Goldy] Sam 31 Aoû - 14:46

    Il y a eu des moments dans la vie d’Anya…ou plutôt celle d’elle d’Odette ou elle à eu du mal à différencier le mal du bien. Un comble pour la petite princesse moralisatrice qu’elle avait été. Mais pourtant, alors qu’elle se tient dans cette boutique elle sait parfaitement que ce qu’elle vient y faire est mal. La vengeance est mal. La colère et la haine le sont tout autant. Et pourtant….pourtant la voila avec ses deux idées en tête prête à sacrifier un magicien. Et Gold acceptera-t-il seulement ? Après tout il peut très bien aller voir Rothbart et faire un deal plus avantageux pour lui n’est-ce pas ? Il faut être réaliste avant tout. Et en toute honnête Anya n’a pas grand-chose à offrir. Mais elle est lasse Anya. Fatiguée de devoir se cacher. De ne pas pouvoir vivre une vie normale sans devoir se retourner. Et dire qu’a Storybrooke elle à presque connue la paix ! Un monde heureux tranquille ou elle à appris à se reconstruire.

    De toute cette ville, elle est probablement la seule que la levée de la malédiction n’a pas satisfaite. En ayant tout oublié elle était heureuse. Maintenant elle se retrouve à l’exact même point qu’auparavant….sa transformation journalière en cygne au moins. Mais Dieu merci au Siegfried ne semble pas s’être fait prendre par la malédiction. Et ça…ça c’est une bonne nouvelle car pour être tout à fait sincère il y aura toujours une part d’elle qui l’aimera…Et donc qui souffrira à en mourir à chaque regard de sa part. Mais pour le reste….elle fuit sa famille à laquelle elle est incapable de faire face, essaye d’échapper tant bien que mal à Rothbart et passe ses soirées à boire seule ou à déprimer avec Mary-Jane. Alors finalement…il n’est pas difficile de dire que rien n’a changé. Bon elle est d’accord d’un certain coté c’est de sa faute. Après tout si l’on veut voir du changement il faut le faire n’est-ce pas ? Mais c’est sans doute pour ça qu’elle se tient dans cette boutique…pourtant…

    Pourtant il y a une petite voix dans sa tête qui lui dit de ne rien faire. Quelque chose comme…du remord ? Sans doute…parce qu’elle à revu ledit mage pendant la malédiction. A croire que même hors du monde des contes ils étaient obligés d’être en contacts…navrant ! Mais là elle à appris à connaitre l’homme…seulement avec le retour des souvenirs il n’est plus cet homme là pas vrai ? Surement…en tout cas elle essaye de s’en convaincre Anya. De légitimer sa démarche. Est-ce si stupide ? Ou bien si difficile à comprendre ? Elle baisse doucement les paupières et fixe ses petites mains si frêles. Elle n’a parlé à personne de ses visites ici. Qui pourrait comprendre parmi ses amis ? Aucun ne connait la partie la plus sombre de son être. Pas même Mary-Jane. Lequel d’entre eux l’accepterait ? Aucun. Le mot est lancé. Ils ont compris sa fuite. Sa douleur. Sa colère…mais une vengeance froide…préventive …ça non. Et Anya ne peut même pas leur demander de le faire.

    Parce qu’elle-même ne comprend pas. N’accepte pas. Elle le fait et son être est rempli d’un mélange de répulsion et de soulagement. Alors si elle-même ne se pardonne pas personne ne peut le faire pour elle. Mais il faut dire qu’Anya n’est pas faite pour la violence. Non. Elle était faite pour être cette jolie princesse dans son château. Loin du mal. De la guerre. Du sang et des pleurs. Une enfant surprotégée et cajolée qui ne sortirait pas de sa prison dorée mais qui ne verrait jamais la part plus sombre du monde. Oui…c’est ce qu’elle aurait du être. Et finalement c’est de là que vient son immense colère. Parce qu’en la maudissant Rothbart à pris la part la plus essentielle de sa personne. Son innocence. Et que maintenant elle se retrouver avec sur les lèvres le gout amer de la colère.

    Puis soudain devant elle apparait Rumplestilskin. Sa lèvre se crispe un peu. De nervosité ? Sans doute. Mais qu’y a-t-il d’étonnant là-dedans hein ? Anya laisse ses lèvres dessiner un sourire sans grande expression. C’est un sourire poli mais qui ne veut rien dire. » C’est bien ce qu’on m’a dit…et c’est pour ça que je suis là. Vous êtes, après tout, surement le seul à pouvoir me donner ce dont j’ai besoin. » Et c’est plus que vrai. Seule la magie peut vaincre la magie pas vrai ? C’est un peu comme combattre le feu par le feu donc …De nouveau la jolie blonde hoche légèrement la tête. Un peu de savoir-vivre…autant faire comme si elle ne connaissait pas sa sombre réputation.

    Sans toutefois oublier qui il est. Ce qu’il fait. « Enchanté…je suis Anya » elle marque une légère pause et plisse légèrement les yeux avec un air de regret qui en dit long. » Et oui…j’ai besoin de votre aide. » Les mots lui coutent parce qu’elle sait qu’un jour ou l’autre elle va regretter sincèrement ce deal. Un jour ou l’autre…mais pour le moment elle n’a pas le choix. Un gloussement un peu amer sort de sa bouche. » Oui…on m’a bien qu’ici rien n’est gratuit…et que ce qu’on promet on finit toujours par le regretter ». De nouveau elle se tait. Reprend et laisse le fond de sa pensée s’exprimer. « Mais sincèrement…des deux maux vous me semblez bien être le moindre… » Après tout lui ne la poursuivra pas entre deux monde. Sans doute pas…et puis lui de toute façon ne l’a pas maudite, séparée de ses parents ou jeter en pleine nature donc…pour le moment il semble être le meilleur choix oui. Elle laisse échapper un soupir et relève les yeux. Décidée. « Je suis vous demander de quoi tuer ou mettre hors d’état de nuire un sorcier ». Le mots est lancé…alors que va-t-il se passer ?

_________________
    Happy ending doesn’t exist
    code episkey.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Gold
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Myself
⇜ feat by : Robert Carlyle

ժ Messages : 677
ժ Sous d'or : 321
ժ Âge : Un peu plus de 40 ans... Mais si on comptait vraiment, j'aurais plus de 200 ans.
ժ Profession : Prêteur sur gage, antiquaire, ... Et tant d'autres choses.
ժ Conte : La belle et la bête, Peter Pan, le Nain Tracassin
ժ Qui es-tu en réalité ? : Rumplestiltskin, the Dark One

MessageSujet: Re: Time to choose... [Goldy] Dim 1 Sep - 17:33

Anya & Mr. Gold


Depuis que j'étais devenu le Ténébreux et que mon fils m'avait été enlevé, mes seules visites se résumaient à des personnes souhaitant faire affaire avec moi. Ma réputation s'était ainsi forgée rapidement, de contrées en contrées, de royaumes en royaumes, de mondes en mondes. Et malgré la peur grandissante de la plupart des gens, on continuait de faire appel à mes services. On continuait, même si c'était mal, même si on le regrettait par la suite. C'est dans la nature humaine de faire le Mal. Il n'y a pas de Bien sans Mal, comme il n'y a pas de Ying sans Yang, de lumière sans obscurité, ... C'était une règle immuable de la vie. D'ailleurs, les personnes de biens n'existaient pas. Rien n'était tout blanc ou tout noir. Tout n'était que nuances de gris. Par conséquent, les personnes de mal n'existaient pas non plus. Après tout, nous ne naissons pas Mauvais, nous le devenons. Comment en étais-je arrivé là, moi, par exemple ? J'avais tout fait pour protéger mon fils, pour le garder auprès de moi, qu'il ne me soit pas arraché. Et au final... J'avais échoué. Car j'étais devenu une mauvaise personne. Il en allait de même pour Regina que j'avais aidé à plonger du « côté obscur de la force » si je pouvais m'exprimer ainsi. À la base, elle n'était même pas capable d'arracher un cœur de la poitrine d'un cheval. Et encore moins d'un homme. Mais maintenant, les choses étaient bien différentes et je pouvais me vanter d'avoir été un bon maître en la matière. Elle ne savait pas ce que j'avais réellement fait pour la briser. Je l'avais plus manipulé qu'elle ne s'en doutait. Enfin passons. Aujourd'hui, tout se déroulait selon mes plans à un ou deux détails près : je ne pouvais pas quitter Storybrooke. Pas encore.

De derrière mon comptoir, j'observais curieusement la jeune femme qui me faisait face. J'étais toujours avide de savoir que voulaient les gens qui poussaient la porte de ma boutique. Et surtout qui ils étaient. De pauvres âmes désespérées, certes, mais... Un sourire étira mes lèvres. Il fallait être désespéré pour venir me voir, de toute façon. J'attendis patiemment qu'elle m'explique la raison de sa venue, ce qui ne se fit pas tarder. Accompagnée d'un sourire poli, elle prit la parole d'une voix que je trouvais plutôt douce. Si elle était là, c'était parce que j'étais le seul en mesure de l'aider, bien évidemment. Mon sourire s'élargit un peu plus. Quel dommage qu'elle ne m'ait pas croisé dans le monde des contes, elle m'aurait sans doute trouvé plus amusant qu'un vulgaire antiquaire appuyé sur sa canne, un sourire mystérieux peint sur ses lèvres. Qu'importait ! J'attendis la suite de ses explications. Elle devait très certainement connaître ma sombre réputation puisqu'elle avait hésité à entrer pendant une bonne dizaine de minutes – voire plus – mais ne laissait rien paraître à ce sujet. Politesse oblige, sans doute. Et mieux valait ne pas paraître effrayé lorsque l'on décidait de passer quelques contrats avec moi. C'était de mauvais ton.

Quel que soit son informateur, il l'avait bien renseigné. Elle semblait venir me voir en pleine connaissance de cause. Tant mieux ! Trouver quelques arrangements serait moins dur à faire. Convaincre les gens n'était pas très dur, en général, j'arrivais à la cerner assez rapidement et à savoir quels étaient leurs plus chers désirs et leurs plus grandes faiblesses. Il suffisait de toucher le point sensible pour convaincre une personne de faire tout et n'importe quoi. Pas compliqué. On m'avait jadis manipulé de la même manière, j'appliquais donc ce que j'avais appris. Mais ce ne serait peut-être pas nécessaire avec cette jeune femme qui dit s'appeler Anya. Anya... Je levais pensivement les yeux vers le plafond, réfléchissant. Mais non, son prénom ne me disait absolument rien. Je ne l'avais jamais entendu et ne voyais même pas à quel conte, quelle histoire, elle pouvait bien appartenir. Nous allions devoir éclairer ce petit point avant d'aller plus loin en besogne : je préférerais connaître qui passait affaire avec moi, cela évitait tout malentendu, et je m'assurais que rien ne me retomberait dessus plus tard. Je baissais les yeux sur elle, elle semblait réfléchir. Je lui laissais le temps. Mieux valait peser ses mots avant de les prononcer, j'en avais déjà fait les frais. Erreur que je ne reproduisais que très rarement. Il n'y avait qu'avec Belle que je devenais idiot et ne réfléchissais plus convenablement, en réalité. Mais, encore une fois, passons...

Je plongeais mes yeux dans les siens lorsqu'elle releva la tête vers moi. Elle semblait avoir pris sa décision et une flamme de détermination brillait au fond de son regard. Ses paroles m'amusèrent tout autant qu'elles me surprirent. Une arme capable de tuer un sorcier ? Elle était mignonne, mais tout dépendait : quel sorcier, quel genre d'arme – subtile ou non –, pourquoi le voulait-elle ? Des points essentiels pour tout contrat ! Je relevais donc un sourcil alors que je souriais et me contentais de rester sur place, derrière mon comptoir, lui faisant signe d'avancer du bout de mes doigts. Les jeunes gens étaient bien trop pressés de parvenir à leurs buts... Un contrat se travaillait, diantre ! J'avais d'innombrables armes en ma possession, ainsi que quelques sorts et potions qui lui auraient permis de venir à bout d'un sorcier. Mais il me fallait savoir lequel, quels étaient ses pouvoirs, ses faiblesses... Ce qui pourrait être efficace sur lui et si cela était à mon avantage de le mettre hors d'état de nuire, surtout. « Tuer ou mettre hors d'état de nuire un sorcier, vraiment, miss ? » je poussais un léger soupir en secouant la tête, ne me départissent pas de ce sourire amusé. « Il faudra un peu plus de précisions avant de commencer à parler affaires... Voyez-vous, il y a différentes façons d'éradiquer un Sorcier. Chacun a sa faiblesse. » je faisais allusion à ma dague, mais elle ne pouvait pas comprendre vu que personne – à part mon fils – n'en connaissait l'existence. « Tout d'abord qui est-il. Quels sont ses pouvoirs et... Si je puis me permettre, que vous a-t-il fait pour que vous vouliez sa mort ? Vous semblez ce que la plupart des gens appellent « quelqu'un de bien ». Savez-vous que le meurtre est un acte irréparable ? Enfin, si telles sont vos inttentions... » car elle ne l'avait pas clairement dit, après tout, même si ses paroles le sous-entendait. Ce n'était pas moi qui allais lui faire la leçon, mais je préférais prévenir : on ne pourrait pas dire que je ne l'avais pas fait, après coup ! Et étant donné que ce contrat serait sans doute, dans ma liste, un contrat mineur, je n'avais pas à m'en faire si elle préférait se rétracter. « En d'autres termes, précisez-moi un peu votre histoire. »
bohemian psychedelic

_________________

Deal is struck
“I'm lame, friendless… The only thing I've got is my boy, and they're going to take him away from me. If they take him away, I will truly, truly become dust.”
Revenir en haut Aller en bas
R. Anya Whitedawn
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : bazzart
⇜ feat by : rosie tupper

ժ Messages : 272
ժ Sous d'or : 69
ժ Âge : 20
ժ Profession : étudiante/ danseuse classique dans une compagnie
ժ Conte : Lac des cygnes
ժ Qui es-tu en réalité ? : Odette

MessageSujet: Re: Time to choose... [Goldy] Sam 14 Sep - 9:33

    Anya est mal à l’aise. Dans cette boutique. Avec cet homme qui la regarde avec une pointe d’amusement et d’indifférence dans ses yeux. Et elle qui formule des vœux de mort le visage fermé et de la haine dans ses prunelles. Si loin de celle qu’elle avait été. Parfois elle ne comprend. Ne comprend plus. La transformation était inéluctable et sans doute était elle pour le mieux. Disparue l’enfant égoïste et bourrée de préjugés aussi stupides qu’inutiles. Mais au moins…au moins avait –elle été pure à cette époque. Innocente. Et tout ces jugements ne venait que du manque de connaissance. Jamais de la cruauté. Du moins était-elle douce. Droite. Et surtout elle possédait cette assurance purement enfantine. Cette confiance inébranlable dans le monde qui l’entourait.

    Maintenant elle ne se connait plus. Ne sait plus. Que faire ? Tenter d’oublier ? De faire comme si rien n’était jamais arrivé ? Ou continuer. Se venger. Eloigner le danger. Vivre avec les conséquences de son acte chaque jour ? Oui mais…après tout elle posséder cette arme sans s’en servir n’est-ce pas ? Cela peut être rien de plus qu’une mesure préventive. Un moyen d’être sûre qu’elle pourra continuer paisiblement la vie qu’elle s’est acharnée à construire à Storybrooke. Elle n’est pas forcée de l’utiliser. Anya soupire légèrement. Elle se sent mal. Et se déteste encore d’avantage à cause de cette faiblesse. N’est-il pas enfin temps de se battre ? Enfin temps de comprendre que ce n’est pas en pleurant ou en fuyant qu’elle trouvera ce qu’elle veut. Anya l’a trop souvent fait. Elle évite la confrontation car faire souffrir la répugne. Même un monstre. Même Rothbart. Même Odile. Mais ces misérables états d’âmes ne lui ont rien apportés. Au contraire. A force de n’être que la douce Anya, la tendre Anya, elle à tout perdu.

    Elle à le droit d’être égoïste….et si elle ne l’a pas elle le prend. Aujourd’hui. Maintenant. Peut-être que le prix à payer lui semblera trop élevé. Surement. Après tout on dit bien que nul ne peut ressortir réellement satisfait d’un pacte avec Rumplestilskin. Elle se murmure prête Anya. Tout en sachant pertinemment qu’elle ne l’est pas. Mais qui l’est jamais ? Certaines décisions se doivent d’être impulsives. Regrettées. Et ce n’est que plus tard avec la sagesse et la maturité que l’on s’aperçoit qu’elles devaient être prises. Peut importe ce qu’elles ont coûtées. On appelle cela des erreurs. Et ces erreurs son essentielles à tout un chacun. Etonnant ? Certes non. Doucement Anya fait glisser ses doigts le long du comptoir. Apprécie la sensation du bois sous la pulpe de ses doigts si sensible. Accepter ce deal c’est dire au revoir à une part d’elle qu’elle à longtemps chérit. C’est accepter que plus jamais elle ne pourra rentrer chez elle en faisant semblant de rien. C’est chasses ses derniers espoirs d’enfants. Tourner la page et continuer.

    Ceux qui ne comprennent pas la difficulté de ce choix en apparence si simple sont ceux que l’on doit plaindre. Parce qu’ils ont connu tant de douleurs qu’ils n’ont plus rien à quoi se raccrocher. Même pas au souvenir d’une vie plus douce et plus simple. Anya relève la tête vers le propriétaire de la boutique. Propriétaire qui doit bien rire à l’heure actuelle de sa requête aussi démesurée que naïvement dite. Même Anya en à un peu honte, mais y a-t-il une autre façon de présenter les choses ? Peut-être … mais dans ce cas là, Anya ne la connait pas. Elle dit les choses telles qu’elles sont voila tout. Avec peut-être un peu trop de franchise mais l’heure n’est plus aux mensonges mielleux. Quoique qu’elle sache parfaitement s’en servir….en tant que jeune fille de bonne famille. Elle hausse les épaules. Partager son passé ? Elle déteste…mais elle se doutait bien qu’elle n’aurait pas le choix cette fois. Anya hoche doucement la tête. « Oui…tuer ou mettre hors d’état de nuire…le plus simple sera le mieux… » Elle détourne doucement la tête. Baisse ses yeux vers le sol avant de les relever. » Oui je me doutais que je devrais le faire…eh bien...allons à l’essentiel alors… » Anya soupire … révéler le nom du sorcier c’est révéler son histoire …. et cela fait bien longtemps qu’elle n’en à plus parler …. trop longtemps…

    « Le sorcier en question se nomme Rothbart… je ne sais pas si vous le connaissez… quoique…Surement… » Anya perd un peu de son assurance. Parler d’elle l’insupporte. « Quand à ses pouvoirs eh bien…..je dois avouer que je n’en connais pas vraiment l’étendue … « Elle fronce doucement les sourcils … enchaine rapidement comme si elle ne faisait que parler de banalités. « Vous connaissez peut-être le lac des cygnes ? Eh bien Odette c’est moi….il m’a maudite donc … enlevée à ma famille…n’est-ce pas un motif suffisant ? » Bien sûr elle n’ajoute pas qu’il lui à fait perdre Siegfried. Trop douloureux. Et puis si Siegfried l’avait vraiment aimé il aurait vu que ce n’était pas elle, donc la faute n’appartenait que pour moitié au sorcier cette fois. « Je sais ce que représente un meurtre… et s’il ne m’avait pas suivi jusqu’ici je n’aurais jamais rien fait mais…. » Elle marque une pause et serre les mâchoires une lueur de douleur apparaissant soudain dans ses yeux. « Je veut être libre ! Tranquille … » Tout est donc dit. Son plus grand souhait. Son rêve…et pour celui-ci elle est prête à payer n’importe quel prix.


_________________
    Happy ending doesn’t exist
    code episkey.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Gold
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Myself
⇜ feat by : Robert Carlyle

ժ Messages : 677
ժ Sous d'or : 321
ժ Âge : Un peu plus de 40 ans... Mais si on comptait vraiment, j'aurais plus de 200 ans.
ժ Profession : Prêteur sur gage, antiquaire, ... Et tant d'autres choses.
ժ Conte : La belle et la bête, Peter Pan, le Nain Tracassin
ժ Qui es-tu en réalité ? : Rumplestiltskin, the Dark One

MessageSujet: Re: Time to choose... [Goldy] Sam 21 Sep - 23:37

Anya & Mr. Gold

Je notais que la demoiselle avait l'air mal à l'aise et moins assurée dans ses paroles. Parler d'elle était douloureux ? Un léger sourire étira mes lèvres lorsqu'elle commença son très court récit. Au moins avait-elle la qualité d'être concise et ne pas étendre sa vie misérable sur des chapitres et des chapitres... Certains le faisaient jadis ! Ils pensaient que tous les détails m'intéressaient, qu'il y avait marqué « psychologue » sur mon front... Je vous jure. Passons. Là n'était pas la question. Lorsqu'elle prononça le nom de Rothbart je ne pus m'empêcher de sourire un peu plus. J'avais déjà entendu ce nom, bien sûr, entre sorciers... On se connaissait forcément un peu. Je devais dire que si ce Rothbart était à Storybrooke, je préférais le voir éliminer, pour éviter tout ennui avec lui. Certes, je ne comptais pas l'éterniser ici, mais on ne savait jamais... Je décidais que passer un deal avec cette charmante demoiselle qui disait être Odette du Lac des cygnes – histoire que j'avais lu ici, parmi tant d'autres – ne me serait pas défavorable. Mais que demander en échange ? Avait-elle quelque chose de tangible à m'offrir ?

Je restais pensif quelques minutes. Je devinais sans peine que Rothbart avait ruiné la vie de la demoiselle, comme elle le disait elle-même, et sans doute autre chose vu la douleur qui brillait au fond de ses prunelles... Je fus pris d'une grande lassitude, mais ouvris quand même la boîte qui était fermée sur le comptoir. Cette boîte refermait plusieurs fioles qui contenaient diverses potions. Autrefois, elles étaient toutes disposées sur une étagère dans la pièce de mon château où j'avais mon laboratoire magique et où je changeais la paille en or. Aujourd'hui, elles étaient là, dans cette boîte, bien à l'abri. Je les regardais une fraction de seconde avant d'en prendre une dont le liquide était de couleur rosée. C'était une sorte de poison, mais en plus subtile car il était... Magique. Je refermais délicatement la boîte, la fiole en main, et relevais la tête en direction d'Anya. Elle était toujours là et semblait vraiment déterminée. Que ne ferait pas quelqu'un pour sa liberté... Je lui fis un sourire presque compatissant. Je dis bien presque. On avait tous nos raisons de faire appel à la magie... Je levais la potion juste devant mon visage pour qu'elle l'ait bien en vue. Cependant, je ne comptais pas la lui céder si facilement, je voulais assurance qu'elle ait quelque chose à me donner en échange de mon Bien... Auquel cas, elle paierait forcément le prix d'une manière ou d'une autre, et peut-être plus douloureusement que si je lui demandais moi-même un objet.

Je restais derrière mon comptoir, la regardant avant de poser doucement la fiole à côté de la boîte. « Avant que je ne vous donne cette potion, ma chère, il faut que vous compreniez tous les détails de notre contrat. Il serait fort regrettable que vous n'en compreniez pas tous les termes et que vous vous retrouviez roulé, n'est-ce pas ? » un fin sourire entre la politesse et l'amusement étira mes lèvres. C'était bien connu, presque toutes les personnes ayant passé un contrat avec moi avaient payé un prix douloureux et n'étaient pas entièrement satisfaits. Je me dirigeais vers l'une des étales de ma boutique et décrochait une petite dague finement décoré du mur. Si Anya voulait vraiment tuer son sorcier, elle allait devoir commettre l'acte de ses propres mains. Il ne suffirait pas de lui lancer le contenu de la potion à la figure... Cela aurait était trop simple, n'est-ce pas ? Je m'avançais à nouveau derrière le comptoir et posais l'arme à côté de la fiole. Je fournissais deux objets... Pour le meurtre d'un sorcier. Cela m'arrangeait, au final, mais je n'avais pas à préciser ce détail, n'est-ce pas ? « Aux grands maux les grands moyens, dit-on. Si vous voulez tuer un sorcier, ce sorcier, il faudra payer de votre personne et vous salir les mains. Il suffit d'enduire la lame de cette petite potion... Et de t'en servir. » je mimais le geste de poignarder d'un mouvement de ma main gauche. « Cela dit, si vous voulez toujours votre liberté, qu'avez-vous à me proposer en échange de cette potion et de cette dague ? » En effet, qu'allait-elle me proposer d'intéressant ? J'étais curieux de le savoir !
bohemian psychedelic


Spoiler:
 

_________________

Deal is struck
“I'm lame, friendless… The only thing I've got is my boy, and they're going to take him away from me. If they take him away, I will truly, truly become dust.”
Revenir en haut Aller en bas
R. Anya Whitedawn
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : bazzart
⇜ feat by : rosie tupper

ժ Messages : 272
ժ Sous d'or : 69
ժ Âge : 20
ժ Profession : étudiante/ danseuse classique dans une compagnie
ժ Conte : Lac des cygnes
ժ Qui es-tu en réalité ? : Odette

MessageSujet: Re: Time to choose... [Goldy] Jeu 24 Oct - 11:52

    Anya se sent mal à l’aise. Légèrement perdue. Indécise… mais rien que de très normal n’est-ce pas ? Ceux qui disent que fomenter un assassinat est simple du moment qu’on en à pris la décision on absolument faux. Elle torturée. Déchirée même … Anya s’est toujours considérée comme quelqu’un de bien. Peut-être un peu trop arrogante dans sa première vie. Peut-être parfois un peu trop froide dans la seconde, mais rien qui ne l’ait faite ce considérer comme un monstre. Même ses idées et ses rêves de vengeances lui semblaient naturels … réconfortants … et puis tant qu’ils ne menaient à rien pouvait-on vraiment parler de mauvaises actions ? Non. Seulement maintenant il n’était plus question de rêver. Ce poison. Ce contrat. C’était du dur. Quelque chose de sérieux qu’elle ne pourrait jamais effacer. Qu’elle ne pourrait rompre. Parce qu’Anya savait parfaitement que personne ne rompait jamais un contrat avec Rumplestilskin. Tout du moins pas en payant le prix fort. Et de toute façon Anya n’avait plus l’intention de passer sa vie à devoir fuir sans cesse. Plus maintenant. Plus jamais.

    Un léger sourire triste et amer tord ses lèvres roses en une grimace. De la douleur… est-ce étonnant ? En acceptant cela c’est toute son ancienne vie qu’elle renie. ET peut-être même sa nouvelle … car qui acceptera de la comprendre ? Même Mary-Jane ne le supporterait sans doute pas , elle qui est pourtant sa meilleure amie depuis déjà deux vies. En fait Mary-Jane est même probablement la seule personne pour qui Anya est prête à tout sacrifier. Etrangement d’ailleurs puisque la jeune femme s’est toujours considérée comme fondamentalement égoïste. Un défaut qu’elle fait de son mieux pour atténuer mais qui n’a jamais réussi à disparaitre de son comportement. Sans doute a-t-elle du commencer à compter uniquement sur elle trop tôt. Anya est passée du stade de l’enfant innocente à celui de l’adulte amère en à peine quelques mots. Un changement bien trop brut pour ne laisser aucune marque. Mais pour Mary-Jane … Dieu pour Mary-Jane elle ferait n’importe quoi. La jolie blonde lui à redonner espoir.

    Mais alors que faire ? Risquer de la perdre ? D’être de nouveau seule ? Mais Anya a-t-elle seulement le choix ? Au moins peut-elle espérer mentir à Mary-Jane … en revanche il lui sera impossible d’échapper à Rothbart visiblement. Un soupire lui échappe doucement. Non décidément elle n’aime pas être ici. Elle n’aime pas avoir du raconter son histoire à cet homme qui s’en moque probablement ou pire qui rit d’elle et de ses minables petits atermoiements. Rien de surprenant à ça … malheureusement Rumplestilskin est probablement la seule personne dans cette ville à posséder la solution à ce problème. Et surtout le seul sorcier à être prêt à lui donner une arme pour tuer d’autres sorciers… peut-être dans une vaine quête d’amusement ? Anya a déjà entendu parler de cet homme qui ne vieillissait plus alors peut-être arrive-t-il un moment ou il lui fallait se trouver de nouvelles sources de divertissement ? Quoique que cela serait étrange … mais qu’importe ? A quoi bon réfléchir au sort de quelqu’un qui ne l’intéresse même pas vraiment ? Seul compte leur marché. Pour le reste … eh bien tant pis pour elle si elle s’est trompée … pas vrai ?

    Anya pose doucement les mains sur le comptoir de bois soigneusement poli. Suit les gestes de l’homme qui se tient en face d’elle. Ses lèvres se plissent en une moue mécontente. SI elle sait les conséquences de son acte ? Non … sans doute cela la rongera-t-elle, Anya en est consciente. Si elle sait ce qu’elle risque en faisant un deal avec le Ténébreux ? Oui. Et ce qu’il lui demandera ne peut sans doute pas être pire que ce qu’elle s’infligera à elle-même. C’est ainsi. Alors doucement elle hoche la tête une lueur résignée dans les yeux. « Certes … mais Dieu merci pour nous deux il s’avère que je me suis renseignée avant de venir alors disons … disons que je connais le prix à payer pour un service de vôtre part.. ». Anya essaye de ne pas penser à ce qu’elle fait. A l’immense et probablement stupide décision qu’elle est en train de prendre.

    Pourtant à l’annonce de ce qu’elle doit faire la jeune femme ne peut réprimer un bref tremblement… un acte de sang-froid donc. Pas de distanciation. Pas d’oubli possible. Juste froide et sinistre réalité d’avoir tué quelqu’un. Annihilé. Avec empressement elle chasse loin d’elle cet élan de faiblesse qu’elle ne peut se permettre de ressentir. « J’en prends bonne note … j’imagine que vous ne possédiez rien de moins … salissant ? » Car il y a encore elle cette impression qui lui fait penser que quelque part l’homme se moque un peu d’elle … ou prend plaisir à la détruire qui sait ? Quant à la prochaine question … déjà Anya sait comment y répondre. » Que voulez-vous ? Peu importe ce dont il s’agit … je sais que je serais capable de vous l’apporter. Ne me faite pas dire que vous n’avez pas besoin d’ingrédients … particuliers pour réaliser toutes ces potions ? » De la tête elle englobe les fioles qui règnent partout dans la pièce. En espérant que son coup de bluff marche. S’il avait vraiment besoin d’ingrédients elle pouvait les trouver … mais c’était bien tout.


_________________
    Happy ending doesn’t exist
    code episkey.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Gold
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : Myself
⇜ feat by : Robert Carlyle

ժ Messages : 677
ժ Sous d'or : 321
ժ Âge : Un peu plus de 40 ans... Mais si on comptait vraiment, j'aurais plus de 200 ans.
ժ Profession : Prêteur sur gage, antiquaire, ... Et tant d'autres choses.
ժ Conte : La belle et la bête, Peter Pan, le Nain Tracassin
ժ Qui es-tu en réalité ? : Rumplestiltskin, the Dark One

MessageSujet: Re: Time to choose... [Goldy] Dim 27 Oct - 14:14

Anya & Mr. Gold

Il était évident qu'une bataille intérieure avait lieu en elle. Mais, au fond, je la sentais déterminée. Lorsqu'on commet un meurtre, on ne revient plus jamais en arrière, n'est-ce pas ? Comme pour chacune de nos actions : on ne peut pas remonter le temps et l'on paie le prix de nos erreurs. C'était ça, le véritable prix. La douleur, la solitude, les ténèbres... Le prix fort. Je ne répondis pas à sa question rhétorique. Non, je ne possédais rien de moins salissant. Et même si je l'avais possédé, je ne lui en aurais peut-être pas fait part. Pourquoi ? Parce que ce n'était pas dans mon intérêt de donner des solutions de facilité aux personnes que je rencontrais. Mais, de toute façon, je ne possédais aucun autre moyen alors la question ne se posait pas. Un petit sourire naquit au coin de mes lèvres lorsqu'elle me parla de mes potions et de ses dispositions à me rapporter quelque chose...

Touché. Puisqu'elle en parlait, il me manquait plusieurs ingrédients pour terminer ma potion de prédilection... Celle qui me permettrait de quitter Storybrooke sans que ma mémoire en soit affectée. Et puis je ne voyais pas quoi d'autre lui demander, elle n'avait rien de particulier... Pas d'objet intéressant, pas de position intéressante, rien... Mis à part, peut-être, une chose qui la rendait unique. Du moins dans le monde des contes. Je connaissais les grandes lignes de son histoire. Pauvre cygne blanc... J'aurais besoin de l'une de ses plumes. Lentement, je sortis une fiole quelconque d'une petite boîte que je gardais normalement sous sceller, et l'agitais doucement, comme l'on remuerait du vin dans un verre à pied. Oh bien sûr... Il ne contenait pas ma précieuse potion qui me permettrait de quitter Storybrooke, mais un liquide quelconque. C'était seulement pour donner l'exemple. Car les gens aimaient beaucoup les exemples, d'ordinaire... Je fis un sourire empreint de politesse à Anya avant de lui expliquer, de ma voix habituellement calme :

« Vous avez visé juste, ma chère. Il s'avère, en effet, que j'ai besoin de quelques ingrédients. D'un plus particulièrement... Que vous seule serez en mesure de me donner, à la vérité. »

Mon sourire s'élargit d'avantage, à la fois mystérieux et légèrement amusé. Amusé, oui, car la situation était quelque peu ironique. J'avais besoin d'une plume. La plume d'un cygne, plus précisément. Et, sachant de quel conte elle faisait partie... Il y avait de quoi être un peu amusé, dans le fond. Je reposais délicatement la fiole sur le comptoir poli et m'appuyais sur ma canne.

« Et ladite chose dont j'aurais grand besoin n'est nulle autre que la plume d'un cygne. »

Je plongeais mes yeux dans les siens. Elle comprenait que je ne parlais pas de n'importe quel cygne. Sinon j'aurais très bien pu me procurer cela moi-même, sans le service d'une quelconque personne. Mais je parlais bien de l'une de ses plumes à elle. En espérant qu'elle ne possède. Sinon elle allait devoir se passer de mes services pour tuer son sorcier. Je posais ma main sur le poignard qui l'aiderait à éliminer la source de tous ses malheurs tout en continuant de sourire.

« Si vous êtes en mesure de me l'offrir, cela va de soi... » Et il valait mieux pour elle qu'elle le soit, n'est-ce pas ?
bohemian psychedelic

_________________

Deal is struck
“I'm lame, friendless… The only thing I've got is my boy, and they're going to take him away from me. If they take him away, I will truly, truly become dust.”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Time to choose... [Goldy]

Revenir en haut Aller en bas

Time to choose... [Goldy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Ever After :: CORBEILLE :: Quartier « Perrault » :: L'Hôtel de Mr. Gold-