AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

(regina & ruby) everybody needs coffee and a friend once in a while.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Regina Mills
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : hollow bastion + tumblr.
⇜ feat by : lana parrilla.

ժ Messages : 375
ժ Sous d'or : 400
ժ Âge : trente-cinq ans.
ժ Profession : maire de storybrooke.
ժ Conte : snow white and the seven dwarves.
ժ Qui es-tu en réalité ? : the evil queen.

MessageSujet: (regina & ruby) everybody needs coffee and a friend once in a while. Lun 16 Déc - 21:32

Everybody needs coffee and a friend once in a while


REGINA & RUBY


Pour bien commencer la journée, Regina Mills avait besoin d’un bon café noir, sans lait et sans sucre et le plus tôt qu’elle le prenait, le mieux c’était. C’était un peu sa drogue quotidienne depuis qu’elle était arrivée à Storybrooke, vingt-huit ans plus tôt. Dans la Forêt Enchantée, elle devait se contenter de thé, et encore, le thé lui rappelait les fameux « afternoon tea » partagés en compagnie de sa mère et de quelques voisins s’étant déplacés exprès pour l’occasion. La brunette ne se souvenait que trop bien de ces affreux après-midis passés en leur compagnie alors qu’elle ne rêvait que d’une chose : partir au galop sur le dos de Rocinante, son fidèle destrier, et ne plus se soucier de sa mère et de ses caprices. Regina avait donc associé le thé à de mauvais souvenirs et n’en avait plus bu une goutte depuis, lui semblait-il, des siècles. Voilà pourquoi la découverte du café avait été comme une révélation divine. Voilà aussi pourquoi elle y était devenue accro au fil des années. Puis, il ne fallait pas se voiler la face : le café lui était bénéfique le matin lorsqu’elle devait s’attaquer à la paperasse à remplir et à s’occuper. Les tâches de maire d’une petite ville n’étaient pas à sous-estimer. Bien que, maintenant que la malédiction avait été rompue par Emma Swan, Regina n’ait plus vraiment à diriger la ville, elle avait toutefois besoin de sa dose quotidienne de caféine.

Comme à tous les matins, elle s’était réveillée très tôt ; son cadran numérique, sur sa table de nuit, affichait 6:00. La brunette n’avait jamais eu l’habitude de faire la grasse matinée et ce n’était pas aujourd’hui qu’elle allait commencer. Elle s’habilla sans entrain, presque machinalement. Aujourd’hui était un nouveau jour et pourtant, rien n’avait changé. Elle était encore seule dans sa grande maison, Henry vivait chez ses ennemis et elle, elle cherchait un moyen de le récupérer. Elle avait retrouvé sa magie, ce qui était bien, mais que pouvait-elle bien faire avec cela ? Elle décida de s’y pencher durant la journée. Elle trouverait bien un moyen, dans ses vieux grimoires, pour que son fils lui revienne. Car c’était bien son fils, n’est-ce pas ? Oui, bien sûr qu’il l’était. Une fois vêtue d’un pull rouge à col roulé et d’un pantalon noir tout simple, Regina descendit les marches de l’escalier et se dirigea vers la cuisine en coiffant distraitement ses cheveux d’une main. La lumière du soleil n’était pas encore apparue dans la somptueuse maison et pour cause : on était maintenant en hiver et à cette heure de la journée, tout est encore sombre. Sombre, mais sur le point de s’éclairer. Regina alluma donc les lumières de la cuisine en y entrant et voulut préparer son café, comme elle le faisait quotidiennement en se levant, mais soupira bien fort en voyant qu’elle avait oublié, la veille, d’acheter un nouveau sac de café au supermarché. C’était la faute de Mary Margaret Blanchard, naturellement. Cette gamine l’avait distraite avec son jeu de provocation et bien sûr, Regina avait voulu déguerpir de là le plus vite possible – elle n’avait voulu supporter son ennemie jurée une minute de plus.

Enfin, que ce soit la faute de Snow White ou pas, ce matin,  Regina ne pouvait pas se faire de café chez elle, dans le confort de sa maison. Elle allait devoir sortir et s’acheter un nouveau sac, à moins qu’elle ne fasse un tour chez Granny’s ? Granny’s, alias le lieu où tous les habitants se rendaient pour prendre une bouchée à toute heure de la journée, le matin inclus. C’était l’endroit où l’ancienne reine était le plus susceptible de croiser ses ennemis, c’était un fait, car dans une petite ville comme Storybrooke, le choix de restaurants était très limité. Elle aurait dû en glisser un mot à Rumple, le concepteur de la malédiction, mais à l’époque, entendons-nous, c’était bien le cadet de ses soucis. Jetant un regard désolé à sa cafetière, la reine déchue se décida à braver les citoyens de sa ville pour une tasse de café bouillante, comme elle l’appréciait. Elle jeta un coup d’œil à l’extérieur : une fine neige avait commencé à tomber, il faudrait s’habiller en conséquence. Manteau, écharpe en laine, gants et bottes sortirent du placard en un rien de temps. Puis, une fois parée pour affronter le froid hivernal, Regina sortit à l’extérieur. Elle décida de prendre sa voiture, bien qu’elle aurait pu se rendre magiquement à destination. Mais le paysage glacé était magnifique, il fallait l’admettre et puis la magie était une véritable drogue et si elle choisissait cette option pour une simple broutille, il y avait de fortes chances pour qu’elle retombe dans ses anciennes et mauvaises habitudes. C’était la meilleure solution pour perdre Henry à jamais et cela, c’était hors de question. Valait donc mieux prendre la voiture.

Le trajet fut rapide, puisqu’il n’y avait pas encore beaucoup de voitures sur la route à cette heure-ci. La plupart des gens devaient encore dormir. Une dizaine de minutes plus tard, Regina gara sa Mercedes noire dans le stationnement de l’auberge bien connue. Comme elle l’espérait, il n’y avait pas beaucoup de gens à l’intérieur. Parfait, il y avait moins de risques pour qu’elle se fasse importuner comme hier, au supermarché. D’un pas décidé, la femme tira la porte et s’engouffra dans le petit restaurant, adjacent à l’auberge. Une joyeuse musique de Noël jouait, ce qui fit rouler les yeux de Regina. Ça lui rappelait bon nombre de souvenirs heureux, des souvenirs des Noëls passés où Henry vivait encore sous son toit. La musique la rendait beaucoup trop nostalgique, ce qui en même temps l’agaçait plus que tout. Un moment, elle fut tentée de rebrousser chemin séance tenante, lorsqu’elle se souvint de la raison de sa venue. Un café. Ah oui. Lentement, ignorant superbement les regards désapprobateurs des autres clients, elle alla s’asseoir à son tabouret habituel, près du comptoir. Ni Granny ni Ruby n’était en vue pour le moment, alors Regina appuya sur la sonnette d’un geste impatient. En attendant l’une ou l’autre, elle se défit de son écharpe et de ses gants, qu’elle posa sur le comptoir à côté d’elle.

_________________

carry on my wayward son

blinding darkness surrounds me. and i am reaching for you only. this hopelessness that drowns all that I believe will be the one thing that i need. for you only. there's a hunger it's slowly growing, chasing shadows but never knowing if all that I have done is keeping me from you.
@TUMBLR GIFS - STUNNING - TRADING YESTERDAY
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Lucas
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : phoebe
⇜ feat by : Meghan Ory

ժ Messages : 302
ժ Sous d'or : 241
ժ Âge : 23 ans
ժ Profession : Serveuse chez Granny
ժ Conte : Le Petit Chaperon Rouge
ժ Qui es-tu en réalité ? : Le Petit Chaperon Rouge | Le Méchant Loup

MessageSujet: Re: (regina & ruby) everybody needs coffee and a friend once in a while. Mar 17 Déc - 7:43


everybody needs coffee and a friend once in a while.

REGINA MILLS & RUBY LUCAS


Poignait à peine l’aube, et déjà elle s’affairait dans les cuisines du petit restaurant, débattant d’un sujet visiblement très vivace, connu d’elles seules. Et des accessoires innocents, qui manquaient par moment de virevolter dans tous les sens. La journée commençait mal, ou peut être au fond, qu’elle débutait comme toutes les autres. Une nuit de plus à très peu dormir, partagée entre Red, Ruby, et le loup qui menaçait de montrer sa truffe alors qu’approchait les cycles de la lune. Une matinée de plus à travailler avec Granny, dont la simple réflexion du «  Ah tout de même, il était temps que tes cheveux redeviennent normaux » avait suffit à la mettre dans une colère… non, plutôt une attitude assez ronchon. Et probablement une journée on ne peut plus banale à servir des gens au restaurant. A écouter quelques personnes se plaindre de ce qu’ils étaient devenus, du temps qu’ils avaient perdus, de leur monde qui n’était plus. A en regarder d’autres se retrouver, et pleurer de joie parfois. Oui, le petit restaurant de Granny, était l’un des endroits en ville ou il se passait le plus de chose, peut être parce qu’il était l’un des seuls restaurants à vrai dire, ou alors parce que les Lasagnes de Granny étaient les meilleures… Un mystère qui n’était pas prêt d’être résolu.

Quand on y repensait, elle avait eu de la chance Ruby… Oui Ruby, elle préférait cela que Red. Question d’habitude peut être… Ou tout simplement parce que le loup n’était pas dans Ruby comme il était dans Red. Longue histoire ? Autre histoire. Mais oui, elle avait eu de la chance, la malédiction lui avait laissé la proximité de sa grand-mère – cordialité de Regina ? Imprévu ? Manipulation plus profonde que ça ? – et n’avait pas tellement altéré ce qu’elle était. Non, mieux encore, la malédiction avait stoppé ses transformations. Pendant prés de trente ans, elle n’avait pas eu à craindre qu’un monstre se libère du carcan de son esprit pour dévorer les gens à qui elle tenait. Alors oui. Elle avait eu de la chance. Et ce travail chez Granny, lui plaisait bien.

Il fallait reconnaitre d’ailleurs que c’était un plutôt bon travail.  Assez ingrat la plupart du temps, et elle n’était toujours pas douée en cuisine. Mais elle faisait un délicieux café, et elle adorait servir les gens. Passer entre les tables, et discuter avec les clients, rester quelques moments au comptoir, le temps qu’un touriste – car ils affluaient en ce moment – ne lui raconte à quel point le monde dehors était vaste, à quel point elle loupait des choses. Elle aimait ça. Ce n’était peut être pas la vie dont Red aurait rêvé, mais Ruby elle, s’était largement épanouie en quelques temps. La maturité peut être.

Quelques instants plus tard – au grand dam de Granny, qui tentait de lui expliquer comment faire on ne sait quelle tarte aux fruits – Ruby perdit son regard sur la petite fenêtre qui donnait sur l’arrière cours. Une fine couche de neige commençait à tomber, et elle se sentait rêveuse. Ca lui rappelait des bons souvenirs, et l’idée que Noël soit proche était à la fois exaltante et la rendait aussi nostalgique. Depuis toujours au fond ça n’avait été que Granny et elle, oh, ce n’était pas bien dérangeant mais... Qu’importait. La petite cloche signifiant qu’un client s’impatientait venait de retentir encore et encore, et c’est la douce voix de Granny qui la propulsa dans la réalité. Il fallait aller servir.

«  Ouais j’y vais. » Par chance, elle n’avait pas parlé fort pour ne pas que les clients l’entendent, et puis… Ils avaient l’habitude non ? Quoi qu’il en soit, en poussant la porte grise qui donnait sur la partie restaurant, elle ne s’était pas attendue à ce qu’elle allait voir. En effet, se dressait,  ou plutôt, la assise sur son tabouret usuel – pouvait on dire préféré ? – a coté du comptoir, se trouvait Regina, la … diabolique Reine de ses souvenirs… Pas si diabolique que ça au final. Du moins de l’avis de Ruby. Ruby d’ailleurs avait toujours apprécié Regina, et c’est ce sentiment la qui ressurgit d’avantage alors qu’elle regardait la mystérieuse et imposante brune enlever gants et écharpes d’un air impatient. Un sourire se glissa sur les lèvres de la jeune serveuse, et elle s’avança.

«  Reg... Madame le maire, bonjour. Qu’est ce que je peux vous servir aujourd’hui ? » C’était un peu maladroit. Elle ne savait pas vraiment comment elle devait l’appeler. Elles avaient été amicales l’une envers l’autre, pendant tout le temps de la malédiction. Mais Red était la meilleure amie de Snow. Elle l’avait aidé. Elle l’avait soutenu quand Regina faisait de sa vie un enfer… Oui, mais Ruby n’était pas Red… et pourquoi ne pourrait elle pas garder ses amitiés… ? Si l’on pouvait dire ça de la sorte ? Les pensées complexes se succédaient dans la tête de Ruby, mais elle se fendit tout de même de l’un de ses sourires dont elle avait le secret. Un sourire qui communiquait chaleur et sympathie, tout en restant toujours sincère. Si elle ne se trompait pas, madame le maire demanderait un café. Mais peut être désirerait elle, autre chose en plus. Quelque chose à manger peut être ?   Les regards désapprobateurs des gens sur la brune commençaient à énerver la serveuse qui prenait sur elle pour ne pas se montrer irrespectueuse de l’ensemble des clients. Sentiment de protection ? Etrange. Ou peut être pas quand on réalisait que pour Ruby, Regina avait été une amie... Et que même si elle ne savait pas trop comment se situer depuis le levé de la malediction – ayant évité sans s’en rendre compte, ou peut être n’était  ce pas que de son du – de croiser la reine ; cela ne disparaitrait pas en un jour. Probablement pas. Elle n’était pas sure d’avoir trop envie que cette amitié ne disparaisse de toute façon.


_________________
- RUBY LUCAS -
ev'ryone calls me Red
Revenir en haut Aller en bas
Regina Mills
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : hollow bastion + tumblr.
⇜ feat by : lana parrilla.

ժ Messages : 375
ժ Sous d'or : 400
ժ Âge : trente-cinq ans.
ժ Profession : maire de storybrooke.
ժ Conte : snow white and the seven dwarves.
ժ Qui es-tu en réalité ? : the evil queen.

MessageSujet: Re: (regina & ruby) everybody needs coffee and a friend once in a while. Mer 18 Déc - 5:06

Everybody needs coffee and a friend once in a while


REGINA & RUBY


Assise sur son tabouret préféré, Regina attendait de pouvoir passer commande. Commande qui serait courte, un simple café comme d’habitude. Elle n’avait pas besoin d’un petit-déjeuner très consistant pour bien commencer la journée, il fallait dire. Elle sentait dans son dos une myriade de regards, mais dès qu’elle posait le pied dehors, c’était toujours la même chose, alors qu’est-ce que ça pouvait bien changer ? Ce n’était pas comme si elle ne s’attendait pas à être bien reçue, de toute manière. Ah, ça non. Néanmoins, personne n’avait – encore ? – osé émettre de commentaires désobligeants à son encontre. Peut-être préféraient-ils parler lorsqu’elle n’était pas dans la même pièce qu’eux ? Bah, ce ne serait pas étonnant qu’ils soient au fond une belle bande d’hypocrites. Regina fut tentée de se retourner d’un mouvement sec et de leur demander s’ils avaient un problème – ou une réplique dans ce goût-là –  mais n’en eut pas l’occasion car Ruby Lucas sortit à ce moment des cuisines, probablement, pour venir à sa rencontre.

Il était un peu étrange de la croiser maintenant que la malédiction n’était plus. Bien sûr, physiquement, la jeune femme n’avait pas changé, elle était toujours aussi souriante et avenante, mais ses souvenirs de la Forêt Enchantée lui étaient revenus, en entier, et forcément elle savait qui était réellement Regina. Ce n’était plus le maire d’une petite ville, c’était la méchante reine tirée non seulement d’un livre de contes, mais d’un royaume entier et lointain. Et Regina n’avait pas la moindre idée de la façon dont allait réagir la jeune louve en sa présence. Durant les vingt-huit ans que Storybrooke avait été figé dans le temps, Regina et Ruby s’étaient disons… bien entendues. Pouvait-on parler ici d’amitié ? Peut-être. Une étrange amitié, certes, mais une amitié tout de même. Entre le maire et la serveuse, il n’y avait pas d’animosité. Cela était peut-être dû au caractère sympathique de Ruby ou encore au fait que les deux femmes ne s’étaient jamais rencontrées dans leur monde d’origine. Elles auraient pu, pourtant. Snow White était leur point commun, en vérité. Regina, grâce à son pouvoir d’espionner tous et chacun par le biais des miroirs, était naturellement au courant de la rencontre entre sa belle-fille et de son amie. Des rumeurs lui étaient parvenues, également, au sujet d’une jeune femme capable de se métamorphoser en loup une fois par mois, à la pleine lune. Il y avait même dans les bois un clan de cette dangereuse espèce. Après tout, les gens parlaient toujours entre eux et il était facile de savoir ce qui se tramait dans le royaume par leur entremise. Cela dit, la brunette n’avait jamais eu l’occasion de faire la connaissance de Ruby, ce qu’elle avait corrigé à Storybrooke.

Regina ne rata pas la légère hésitation de la jeune femme lorsque celle-ci vint pour s’adresser à elle. Elle ne rata pas non plus le grand sourire qu’elle lui offrit. C’était déstabilisant. L’ancienne reine pouvait supporter les regards désapprobateurs, les chuchotements dans son dos à la rigueur, mais un signe d’amitié qui semblait aussi sincère que celui-là… c’était autre chose. Pour quelqu’un comme Regina qui n’avait jamais vraiment eu d’amis dans toute sa vie, elle ne savait pas tellement comment réagir. Durant la malédiction, cela avait été plus ou moins facile car les gens ignoraient sa réelle identité, mais aujourd’hui, c’était différent, n’est-ce pas ? Si on lui témoignait de la gentillesse, ou de la simple courtoisie, elle avait tendance à se demander ce qu’on lui voulait au lieu de simplement l’accepter. Enfin, dans le cas présent, la réponse était simple : Ruby attendait sa commande. Consciente d’avoir fait attendre la jeune serveuse un peu trop longtemps, Regina sourit, plus machinalement qu’autre chose cela dit, puis répondit : « Je voudrais un café noir, sans lait ni sucre. » Ses yeux se posèrent alors sur le menu imprimé sur un carton tout simple, près d’elle. Elle ajouta prestement : « Oh, et une brioche aux pommes, également. » Eh oui, les pommes… C’était un peu le symbole de la Méchante Reine, d’une certaine façon, surtout après que Regina ait tenté d’empoisonner la jeune princesse en fuite qu’était Snow avec une belle pomme rouge. La plus parfaite des pommes, soit dit en passant. C’était après cela que le règne de Regina avait entamé son déclin. Snow et son stupide prince lui avaient déclaré la guerre, ce qui s’était tragiquement conclu par la défaite de la reine au pouvoir – Regina. Tout cela remontait à si loin, déjà… Et pourtant, la rancune et la hargne étaient tout aussi vives qu’avant, sinon plus.

Regina ruminait ces sombres pensées et remarqua à peine la présence, à nouveau, de la jeune serveuse. Était-elle déjà allée aux cuisines annoncer sa commande ou était-elle restée là pendant tout ce temps ? Bah, allez savoir. Regina tourna la tête vers l’une des meilleures amies de sa pire ennemie. Dit comme ça, il était presque incroyable qu’elle n’éprouve aucune haine pour Ruby. Et cependant, c’était bien le cas. Elles étaient ennemies, mais ici, à Storybrooke, elles choisissaient de ne pas l’être. Ou, du moins, pour l’instant. Nul doute que si Snow White demandait à Ruby de choisir, Red l’emporterait certainement. Ruby… Red… Comment savoir à qui elle avait affaire, en ce moment ? « J’espère que ma présence ne dérange pas ? » lança-t-elle à brûle-pourpoint, ne sachant pas vraiment comment alimenter la conversation. Évidemment, elle faisait référence à la réaction des autres clients et s’adressait à Ruby en posant sa question. Elle se fichait bien que les autres aient envie de la brûler vive, mais elle n’avait guère envie que cela nuise aux bonnes affaires du restaurant. Qui sait ? Les réactions des haineux pouvaient parfois être si disproportionnées et Regina, plus que quiconque, en savait quelque chose. « Je pourrais vous faire de la mauvaise publicité. Mais toute publicité est peut-être bonne à prendre. Qu’en pensez-vous, Ms. Lucas ? » Regina eut un sourire en coin. « Ou devrais-je t’appeler Ruby ? »

_________________

carry on my wayward son

blinding darkness surrounds me. and i am reaching for you only. this hopelessness that drowns all that I believe will be the one thing that i need. for you only. there's a hunger it's slowly growing, chasing shadows but never knowing if all that I have done is keeping me from you.
@TUMBLR GIFS - STUNNING - TRADING YESTERDAY
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Lucas
avatar

Once Upon A Time
I want more !
⇜ crédit : phoebe
⇜ feat by : Meghan Ory

ժ Messages : 302
ժ Sous d'or : 241
ժ Âge : 23 ans
ժ Profession : Serveuse chez Granny
ժ Conte : Le Petit Chaperon Rouge
ժ Qui es-tu en réalité ? : Le Petit Chaperon Rouge | Le Méchant Loup

MessageSujet: Re: (regina & ruby) everybody needs coffee and a friend once in a while. Mer 18 Déc - 7:40


everybody needs coffee and a friend once in a while.

REGINA MILLS & RUBY LUCAS


Snow allait la haïr. C’était la phrase qui avait le plus souvent traversé la tête de Ruby quand elle avait repensé à la proximité qu’elle avait pu avoir avec Regina du temps de la malédiction. Etait-ce un mauvais coup de la reine, de s’approcher d’elle, pour la manipuler et la dresser contre Snow ? non, l’espece d’amitié qu’elles avaient eu était sincère. Et c’était ce qui rendait Ruby d’autant plus desemparé. Red n’aurait jamais… Et encore, qui pouvait le savoir. Red ne savait de la reine que ce que Snow avait bien voulu lui dire. Tellement de zones d’ombres existaient encore, et la jeune louve ne savait plus bien quoi choisir. La levée de la malédiction avait été un choc. Pas seulement à cause de la malédiction, mais à cause des deux personnalités qui trainaient à l’interieur d’elle. Autant dire les choses comme elles étaient. Ruby était perturbée. Mais Ruby comme Red étaient des jeunes femmes très sympathiques, et il était hors de question que du jour au lendemain, elle arrache la tête de quelqu’un qu’elle avait considérée comme une amie. La réciproque cependant, lui était totalement mysterieuse, et elle marqua un temps d’hésitation sur la manière dont elle devait s’adresser à Regina. C’était etrange quand on y repensait, durant la malédiction, elle lui aurait juste servi son café avec un grand sourire et un peu de conversation, la, elle se sentait comme une enfant qui ne sait pas s’adresser à un adulte vraiment impressionant. Et pourtant, elle ne pouvait pas s’empecher de lui sourire. Sourire parce que c’était dans son caractère bien sur, mais egalement parce que d’une manière tout a fait sincère, elle était vraiment ravie de la voir.

Quelques minutes passerent pendant les quelles Regina garda le silence, et Ruby se demanda si elle avait franchi une limite tacite. Cependant la commande vint, et d’un simple « J’vous apporte ça » elle se mit à preparer tout cela. Le café ce n’était pas bien compliqué, il suffisait de lancer la machine et en quelques pas elle passait dans la cuisine pour recuperer une brioche aux pommes. La plus belle du lot. C’était stupide. Elle n’aurait peut être pas du montrer autant d’égards envers la femme qui avait maudit tout un royaume et bien plus encore. Mais, les habitudes ne disparaissaient pas, et c’est en souriant qu’elle revint poser la commande devant l’élegante femme brune. « Voila votre brioche, le café arrive. » . Et pour ça elle n’avait qu’a s’affairer deriere le comptoir, la où se trouvait l’enorme machine à café qui faisait sans faillir le meilleur et le plus apprécié des cafés de la ville [oui oui c’est de la pub pour le Granny’s ].

Puis soudain, alors qu’elle posait la tasse devant Regina, la question de celle-ci, surprit la jeune serveuse. J’espère que ma présence ne dérange pas ? Et d’un coup Ruby prit conscience de l’ampleur et du mal que pouvaient causer quelques mauvais regards. Et d’un coup, Ruby fut prise d’une pulsion qu’elle refrena bien vite, car prendre la méchante Reine dans ses bras pour lui dire que tout irait bien, était on ne peut plus stupide, et pouvait lui couter bien plus cher qu’un simple bras cassé. Non, elle se retint donc, mais ne put pas empecher le sourire très triste qui se glissa sur son visage de faire une apparition. D’autant que Regina continuait de parler. Miss Lucas. Ruby… ? Elle laissa finalement echapper un petit sourire, parlant comme à son habitude sans vraiment reflechir, de manière impulsive. « Qu’ils pensent ce qu’ils veulent, tu es la bienvenue ici. » Tu. Elle n’avait pas vraiment réalisé, mais elle esperait franchement que ça ne derange pas Regina. Après tout, celle-ci ne venait elle pas de faire de même ? Que de soucis… La louve regrettait presque de s’être levée ce matin… Presque. Parce que malgré tout elle était vraiment heureuse de croiser Regina, et de pouvoir parler avec elle également.

Alors non, Ruby se fichait un peu des rageux qui pourraient faire de la mauvaise publicité au Granny. Granny comprendrait de toute façon. Et ce n’était pas comme si elles allaient s’amuser à mettre Regina dehors. Si ils n’étaient pas contents ils n’avaient qu’a aller voir ailleurs…Et tout le monde à Storybrooke savait qu’il n’y’avait pas vraiment d’ailleurs qui valait le coup alors… Ils reviendraient vite la queue entre les jambes. Soit. Si elle n’avait pas choisi de vocaliser cette pensée, peu sure de la manière dont Regina la prendrait, Ruby n’en avait pas moins souris en s’appuyant sur le comptoir en face d’elle. « Et a vrai dire.. Je prefere Ruby. » Ce n’était pas seulement le prénom non, bien loin de la, et peut être que Regina comprendrait. Ruby était ce que Red n’avait pas été. Ruby était sure d’elle, Ruby était son amie… Red n’était au final que le loup de compagnie de Snow, une louve qui n’avait finalement pas souvent eu son mot à dire…. ?

Décidant de tenter sa chance, elle se risqua à poser une question qui lui brulait les lèvres. « Dois-je t’appeler Regina, ou bien prefere tu Madame le Maire…. Ou …. ? » C’était maladroit. Mais soit… Ruby n’était pas vraiment connu pour ses habiletés de conversation. Elle parlait parfois trop. Et disait bien souvent trop vite le fond de sa pensée.



_________________
- RUBY LUCAS -
ev'ryone calls me Red
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (regina & ruby) everybody needs coffee and a friend once in a while.

Revenir en haut Aller en bas

(regina & ruby) everybody needs coffee and a friend once in a while.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy Ever After :: CORBEILLE :: Quartier « Eldorado » :: L'Auberge de Granny-